Valentino Rossi engagé en wild-card ? Pas impossible mais improbable

L'engagement de Valentino Rossi en tant que wild-card sur des manches du Championnat du monde MotoGP au-delà de la saison 2021 est peu probable, tant les facteurs rendant cela difficile s'accumulent. Néanmoins, le Docteur indique que rien n'est impossible.

Il est désormais acquis que la saison 2021 marque la tournée d'adieux de Valentino Rossi en tant que pilote titulaire en MotoGP et que celle-ci représentera sa dernière campagne complète. Néanmoins, le Docteur a fait vivre l'espoir d'apparitions en tant que wild-card dans le futur, assurant qu'il "ne faut jamais dire jamais" au sujet d'un engagement en course sur une ou des épreuves MotoGP au-delà de cette année.

Cela ne fait qu'une semaine que le départ à la retraite du #46 est officialisé, le pilote italien ayant décidé de ne pas poursuivre son aventure avec Yamaha au sein de la structure SRT et de ne pas s'engager comme pilote au sein de sa propre structure qui alignera des Ducati sur la grille en 2022. La tournée d'adieux du pilote le plus populaire de ces deux dernières décennies peut cependant sembler quelque peu incomplète, tant le contexte sanitaire mondial a affecté la capacité des spectateurs à venir se rassembler autour des circuits pour célébrer leurs pilotes et constructeurs favoris, et notamment celui qui inonde de jaune fluo les tribunes du monde entier.

Interrogé ce week-end en Autriche sur la perspective de le voir remonter en selle au-delà de la saison 2021 en qualité de wild-card, comme par exemple dans son fief du Mugello, Rossi a tout de même rappelé qu'il aura l'an prochain sept ans de plus que n'en avait Dani Pedrosa lorsqu'il a repris le guidon le week-end dernier comme engagé exceptionnel pour le compte de KTM.

Lire aussi :

"Ce que j'ai appris dans ma carrière, c'est de ne jamais dire jamais", a-t-il déclaré en réponse à cette interrogation qui anime le paddock et les fans, tout en modérant sérieusement les attentes sur le sujet. "À l'heure actuelle, je dirais que je ne le pense pas. Comparativement à Dani [Pedrosa] et à Cal [Crutchlow], mon problème est que je suis plus vieux ! Mais pourquoi pas ? Je pense que piloter une machine de MotoGP va me manquer et peut-être que je peux avoir une chance d'essayer quelque chose qui me manquera profondément."

Rossi a cependant mûrement réfléchi cette décision ainsi que son timing. Sa retraite sportive du MotoGP en tant que pilote est équilibrée par une forte envie de poursuivre ses aventures dans le domaine des sports mécaniques, cette fois sur quatre roues, en plus du côté managérial de sa structure tentaculaire.

"Dans le même temps, nous n'avons pas de plans", concède-t-il. "C'est une chose de tester une MotoGP lors d'un test ou d'une journée privée, mais c'est une autre histoire de faire une course comme [l'ont fait] Dani ou Cal. Faire un week-end de course est difficile, mais si je le faisais, je préférerais un endroit qui me convienne, comme le Mugello, Misano, Barcelone ou Assen."

De par les liens que Rossi construit avec Ducati par le biais de son équipe VR46 en MotoGP ne provoquent pas de rupture de ceux qui liaient son Ranch de la VR46 Academy à Yamaha mais apportent une certaine complexité. La difficulté que rencontrerait par ailleurs Rossi s'il souhaitait s'aligner en tant que wild-card pourrait être celle-là même qui l'a incité à ne pas rouler pour sa propre équipe : il lui faudrait en effet découvrir la moto d'un constructeur différent de celui avec lequel il a roulé ces neuf dernières années, rendant la pige encore plus compliquée et non soutenue par un programme de pilote de tests comme ce que l'on voit traditionnellement chez les engagés wild-card. 

Lire aussi :

partages
commentaires
EL3 - Bagnaia devance les Français, Martín à terre et envoyé en Q1
Article précédent

EL3 - Bagnaia devance les Français, Martín à terre et envoyé en Q1

Article suivant

Sûr de ses preuves contre Viñales, Yamaha n'a pas encore tranché

Sûr de ses preuves contre Viñales, Yamaha n'a pas encore tranché
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021