Bonne journée d'apprentissage pour Van der Mark

Initialement prévus pour le week-end d'Aragón, avant le retour surhumain de Valentino Rossi, les débuts de Michael van der Mark en MotoGP ont eu lieu ce vendredi, sur le Circuit International de Sepang.

Bonne journée d'apprentissage pour Van der Mark
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3

Le pilote néerlandais a pu s'offrir 24 boucles de la piste du GP de Malaisie au cours des deux séances d'essais libres, obtenant le 19e temps des EL1, et donc du classement combiné, la deuxième séance ayant été marquée par la pluie.

La performance intrinsèque n'était évidemment pas ce que recherchait le pilote officiel Yamaha en Superbike, la volonté première étant de dompter cette machine bien différente qu'est la YZR-M1, prototype utilisé en MotoGP.

"Pour le moment, surtout lors de la première séance, j’ai fait un peu mieux que ce à quoi je m’attendais, car vous ne savez jamais à quoi vous attendre, comment vous allez vous sentir sur la moto, et je me suis directement bien senti, ce qui m’a surpris", se satisfait van der Mark.

Ayant tout à découvrir, le pilote de la Yamaha Tech3 frappée du numéro 60 s'est attelé lors de la première séance du week-end à comprendre les pneus Michelin dont dispose le plateau MotoGP, bien différents des Pirelli du WSBK, sans pour autant être totalement incompréhensibles !

"J’étais très surpris par la manière dont les pneus s’usent, on voit des gens avoir du mal avec le pneu avant, beaucoup de gens le disent, mais dans mon cas je me suis senti assez normal avec le pneu avant. C’est déjà un bon début car beaucoup de gens m’avaient dit que le pneu serait assez difficile mais pour moi il fonctionne normalement et j’ai déjà un bon feeling. J’étais assez content."

Pour une première journée au guidon d'une MotoGP, Michael van der Mark n'a pas été gâté, avec la pluie en EL2 et des conditions mixtes lors de la première séance, où il n'a bouclé que sept petits tours : "C’était très fun. Ce matin je voulais prendre la piste et la météo était un peu incertaine, donc j’ai dû attendre assez longtemps, ce n’était pas le début de journée parfait, mais au final je suis sorti, tout paraissait normal et j’ai vraiment aimé mes premiers tours."

"Ce matin je me suis plus concentré sur moi-même, j’ai vu d’autres pilotes mais je n’ai pas vraiment eu envie de les suivre, je voulais juste m’améliorer. Cet après-midi sur le mouillé j’ai eu un peu de mal donc j’ai suivi des pilotes pour comparer avec eux", explique également le pilote néerlandais, beaucoup plus prolifique lors de la séance humide, avec 17 boucles.

Au final, quelles différences sont les plus notables entre le prototype MotoGP, et la machine de Superbike, qui est elle dérivée de la série ? Indiscutablement les freins selon van der Mark, habitué aux freins en acier en Superbike, alors qu'ils sont composés de carbone en MotoGP.

"Tout est plus fluide, la boite de vitesses, … La plus grosse différence, c’est les freins. Ils sont très puissants, et c’est plus difficile de trouver la limite. Je dois beaucoup plus apprendre."

partages
commentaires
Dixième, Lorenzo sait où progresser pour assurer son passage en Q2
Article précédent

Dixième, Lorenzo sait où progresser pour assurer son passage en Q2

Article suivant

EL3 - La fin de la pluie rime avec Rossi, Márquez de justesse en Q2

EL3 - La fin de la pluie rime avec Rossi, Márquez de justesse en Q2
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021