Course - Morbidelli nouveau vainqueur, désastre pour Quartararo !

Franco Morbidelli a remporté un passionnant Grand Prix MotoGP de Saint-Marin 2020, lors duquel Fabio Quartararo a chuté à deux reprises et Valentino Rossi a manqué son 200e podium dans le dernier tour ! Grâce à sa septième place, Andrea Dovizioso passe en tête du championnat du monde avec six points d'avance sur l'ex-leader français.

Course - Morbidelli nouveau vainqueur, désastre pour Quartararo !

Le difficile choix des pneus

Avec quatre Yamaha en tête sur la grille de départ suivies de deux Pramac Ducati puis deux Suzuki et deux KTM, la hiérarchie était très fragmentée après les qualifications, dominées par Maverick Viñales.

Le choix de pneus a représenté un dilemme jusqu'au dernier moment : ainsi, après avoir initialement opté pour le mélange arrière dur, Rossi revoyait sa copie juste avant de se placer sur la grille pour finalement chausser le medium, choisissant ainsi une option différente de celle de son équipier Viñales, resté comme Morbidelli sur le composé dur pouvant prendre selon Michelin jusqu'à deux tours pour atteindre sa fenêtre de fonctionnement optimale…

Quartararo, lui, préférait aussi le medium, tandis que Dovizioso s'obligeait à prendre le risque de passer le tendre pour tenter de très vite remonter des positions dans les premières centaines de mètres de course, depuis sa neuvième position de la grille.

Les Italiens aux commandes à Misano !

Comme l'avait prévenu Rins, un bon départ était crucial pour espérer venir se placer dans le bon groupe de tête dès le début de course et éviter de se retrouver gêné par d'autres concurrents sur une piste étroite. C'est Morbidelli qui parvenait à réaliser le holeshot devant Rossi, avalant un Viñales passé troisième et un Quartararo immédiatement dépassé par Miller (medium-tendre), qui s'offrait un dépassement sur Viñales après quelques mètres. Incapable de remonter, Dovizioso conservait sa neuvième place devant Zarco et derrière la Pramac de Bagnaia. Lui aussi distancé, Pol Espargaró demeurait un distant 12e.

Installé dans le sillage de Morbidelli, Rossi ne lâchait ensuite pas son probable futur équipier dans les boucles suivantes, tandis que Viñales, quatrième et distancé par Miller, parvenait à maintenir sa position devant Quartararo, Rins et Mir dans l'attente de la délivrance du potentiel de son pneu dur.

Chute du leader du championnat du monde !

C'est dans le septième passage que Quartararo s'offrait un dépassement pour le gain de la quatrième place sur Viñales. Mais poussant trop fort dans le virage 4 du tour suivant, le Français perdait l'avant de sa Petronas et ne pouvait éviter la chute ! Parvenant à remonter sur sa monture et repartant bon dernier, le Français voyait Dovisiozo, sixième, prendre les commandes virtuelles du championnat !

Incroyablement rapide à ce stade de la course, Bagnaia (dur-tendre) se montrait désormais très agressif derrière Viñales et Mir, déterminé à vite s'emparer de la cinquième place, et dépassait successivement les deux Espagnols dans le dixième tour.

Après avoir observé de près la roue arrière de Morbidelli pendant 12 tours, Rossi commençait à avoir de plus en plus de mal à maintenir le contact et voyait son protégé grappiller une avance montant à 0''7 ; autant que sa propre avance sur Miller, chassé puis dépassé par Rins (T14). La triste histoire du dimanche se réécrivait pour Viñales, désormais septième et bien loin du rythme des leaders, condamné à surveiller derrière lui le retour de Dovizioso et Zarco.

Morbidelli irrésistible, Quartararo chute une seconde fois !

Le pneu dur de Morbidelli lui permettait de continuer à faire monter son avance méthodiquement après la mi-course. Avec 1''6 de marge sur Rossi dans le 16e passage, le match commençait à se décider de manière irrémédiable. Au 17e, l'écart était passé à 1''8, puis à 2''0 au 18e. Désormais, la préoccupation du Docteur, en quête du 200e podium de sa carrière, devenait Rins, solide troisième, seulement 0''4 derrière lui.

À neuf tours de l'arrivée, Quartararo, résigné, décidait de s'engager dans la voie des stands depuis la dernière place. Immobilisé pendant de longues dizaines de secondes, le Français reprenait toutefois la piste, toujours plus distancé avec des pneus froids... et chutait une seconde fois, éberlué, dans le virage 6. Fin du calvaire pour El Diablo.

Rossi sauve son 200e podium !

Dans le même temps, la Yamaha de Rossi se trouvait dans une position peu enviable après une petite erreur : Rins et Bagnaia avaient opéré la jonction et menaçaient son podium. Il n'en fallait pas tant pour le promu de la VR Academy, qui portait une attaque le plaçant en seconde place !

Avec 2''7 séparant Morbidelli de Bagnaia à cinq tours de l'arrivée et continuant à monter, l'attention se se portait sur l'enjeu de la sauvegarde de son podium par Rossi, menacé par les deux Suzuki. Après une première approche maladroite, Rins manquait l'occasion de passer l'Italien. Finalement en peine pour se détacher, Bagnaia demeurait lui-même dans le viseur de Rossi à trois tours de l'arrivée ! Impossible de prédire, à ce stade de la course, s'il l'on se dirigeait vers un podium 100% italien ou potentiellement deux Suzuki sur les accessits derrière Morbidelli !

Le quatuor abordait le dernier tour dans l'ordre Bagnaia-Rossi-Mir-Rins. Audacieux, Mir ne frémissait pas et réalisait un imparable dépassement sur Rossi et ruinait les espoirs de l'Italien à quelques centaines de mètres de l'arrivée ! Il faudra encore attendre pour voir une page d'histoire s'écrire avec le 200e podium de Rossi en MotoGP, lors d'une journée qui célèbre encore un nouveau vainqueur dans la catégorie en la personne de Franco Morbidelli !

San Marino GP de Saint-Marin

P. Pilote Tours Temps Écart Points
1 Italy Franco Morbidelli 27     25
2 Italy Pecco Bagnaia 27 2.217   20
3 Spain Joan Mir 27 2.290   16
4 Italy Valentino Rossi 27 2.643   13
5 Spain Álex Rins 27 4.044   11
6 Spain Maverick Viñales 27 5.383   10
7 Italy Andrea Dovizioso 27 10.358   9
8 Japan Takaaki Nakagami 27 10.839   8
9 Australia Jack Miller 27 11.155   7
10 Spain Pol Espargaró 27 12.030   6
11 Portugal Miguel Oliveira 27 12.376   5
12 South Africa Brad Binder 27 12.405   4
13 Spain Aleix Espargaró 27 15.142   3
14 Spain Iker Lecuona 27 19.914   2
15 France Johann Zarco 27 20.152   1
16 Italy Danilo Petrucci 27 22.094    
17 Spain Álex Márquez 27 22.473    
18 Germany Stefan Bradl 27 37.856    
19 United Kingdom Bradley Smith 27 1'18.831    
  Spain Tito Rabat 22      
  France Fabio Quartararo 18      

partages
commentaires
Luca Marini ne devrait pas piloter une Ducati en 2021

Article précédent

Luca Marini ne devrait pas piloter une Ducati en 2021

Article suivant

Championnat - Dovizioso leader, incroyable resserrement au top !

Championnat - Dovizioso leader, incroyable resserrement au top !
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021