La victoire et des possibilités de titre dès le Japon pour Márquez

partages
commentaires
La victoire et des possibilités de titre dès le Japon pour Márquez
Par : Willy Zinck
7 oct. 2018 à 10:17

L'Espagnol a remporté son bras de fer face à Dovizioso en Thaïlande. Un succès décisif qui lui permet d'entrevoir le sacre dès Motegi.

Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team

Pour une première, les spectateurs thaïlandais n'auraient sans doute pu rêver mieux que le scénario proposé par cette édition inaugurale du Grand Prix de Thaïlande !

Marc Márquez a en effet triomphé de son dauphin au championnat, Andrea Dovizioso, au terme de trois derniers tours de pure folie. Car si sa pole position et son meilleur temps lors du warm-up plus tôt ce matin pouvaient laisser espérer une course "facile" pour le pilote Honda, il n'en a finalement rien été.

Márquez, homme patient

Le numéro 93 a en effet navigué une bonne partie de la course en troisième position, derrière Valentino Rossi, que peu attendaient à pareille fête, mais aussi derrière Dovizioso.

Finalement, le premier cité n'aura pas tenu la distance, baissant de rythme à mi-course, laissant les deux derniers seuls en tête pour une nouvelle bataille digne des plus belles heures de la saison 2017.

Lire aussi :

Márquez est cependant resté longtemps tapi dans l'ombre, ne portant sa première attaque qu'à trois tours du but, et encore, pour tester son adversaire. "J'ai été en mesure d'être peut-être un peu plus rapide mais je n'ai pas pu le doubler car mon pneu avant surchauffait, et je n'arrivais pas à bien stopper la moto aux points de freinage", explique le vainqueur de l'épreuve. "Pour cette raison, j'ai essayé d'attaquer avant le dernier tour pour essayer de refroidir un peu le pneu avant, mais Dovi a été très malin et m'a redoublé à chaque fois très rapidement."

Après avoir tâté le terrain, le pilote Honda a finalement pris tous les risques pour tenter d'aller accrocher cette première victoire à Buriram, et ce selon un plan bien établi : celui de débouler en tête dans le tout dernier virage, de sorte à pouvoir décroiser en cas d'ultime assaut de la part de Dovizioso, qui n'a d'ailleurs pas manqué de survenir.

"J'ai essayé de tout donner, j'ai fait abstraction du championnat et j'ai oublié toutes les choses de cet ordre", poursuit le leader du championnat. "J'ai simplement donné tout ce que j'avais, et mon objectif était d'arriver dans les derniers virages devant."

Souvenirs et leçons d'Autriche

"J'ai essayé de gérer la situation de la même façon que je l'avais fait en Autriche avec Jorge, en arrivant en tête dans le dernier secteur. C'était l'objectif principal pour moi. Mais ensuite, j'ai juste essayé de procéder d'une autre manière, et cela a bien fonctionné, même si ce fut serré. Nous méritons tous deux la victoire car il a fait une très belle course."

L'Espagnol dispose à présent de 77 points d'avance sur le pilote Ducati, ce qui lui donne donc le droit d'espérer ravir une cinquième couronne mondiale dès la prochaine manche, à Motegi dans deux semaines.

Lire aussi :

Une perspective qui, il ne le cache pas, a sans doute servi de moteur durant tout le week-end à la marque à l'aile dorée, qui pourrait donc se voir titrée à domicile le week-end prochain. "J'ai senti que tout le personnel japonais avait une motivation supplémentaire ce week-end pour bénéficier de cette première balle de match devant nos dirigeants [à Motegi]", confirme Márquez. "J'ai beaucoup attaqué, ils ont mis les bouchées doubles durant tout le week-end, mais si nous voulons avoir une chance de l'emporter à Motegi, nous avons besoin de progresser dans deux ou trois secteurs par rapport aux Ducati."

L'an dernier, Dovizioso l'avait emporté sur un circuit nippon détrempé après avoir lui aussi décroisé dans le dernier virage. Mais un an plus tard, Márquez a désormais montré avoir trouvé la parade dans pareille situation.

Prochain article MotoGP
Championnat - Balle de match pour Márquez !

Article précédent

Championnat - Balle de match pour Márquez !

Article suivant

"Capable de donner le maximum", Zarco retrouve le top 5

"Capable de donner le maximum", Zarco retrouve le top 5
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Thaïlande
Catégorie Course
Lieu Chang International Circuit
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck
Type d'article Résumé de course