MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
Prochain événement dans
35 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
49 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
63 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
77 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
91 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
105 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
119 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
126 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
140 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
147 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
161 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
189 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
196 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
210 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
224 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
245 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
259 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
267 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
273 jours
C
GP de Valence
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
287 jours

Viñales a déchanté sous la pluie

partages
commentaires
Viñales a déchanté sous la pluie
Par :
27 juin 2016 à 08:05

Le déluge d'Assen a rebattu les cartes du MotoGP et Maverick Viñales est l'un des grands perdants de la course, très déçu de son rythme dans ces conditions.

Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP

Le pilote Suzuki nourrissait de grands espoirs à l'heure d'investir les Pays-Bas, cependant il a déchanté dans les moments-clés du week-end. D'abord les qualifications, où il a dû se contenter du 12e temps. Puis la course, où son parcours a tourné au cauchemar.

L'Espagnol a rapidement rétrogradé dans la dernière partie du peloton, bouclant le premier tour en 18e position. Il a affiché dimanche des performances assez similaires à celles d'un autre naufragé, Jorge Lorenzo, très loin du rythme des leaders lorsque la piste était le plus mouillée et beaucoup plus proche d'eux en fin de course, quand la messe était déjà dite.

Le résultat comptable n'a que peu de valeur, puisque Viñales s'est classé 9e, loin du niveau qui aurait dû être le sien. Ce qu'il retient avant tout, c'est que cette première course de la saison sous la pluie l'a trop mis en difficulté et qu'elle appelle à faire le nécessaire pour régulariser les performances d'une condition à une autre.

"On était compétitifs sur le sec, mais lorsque la pluie est arrivée, on n'a pas réussi à trouver le bon set-up pour avoir une moto qui me permette de me sentir à l'aise", souligne le pilote Suzuki. "J'ai beaucoup souffert, durant les deux parties de la course, et j'en suis triste parce que j'avais le sentiment qu'on aurait eu de bonnes chances sur le sec. Malheureusement, on a encore beaucoup à apprendre et il nous faut progresser pour la pluie. On est encore en phase d'apprentissage, mais il est certain que ce résultat est en deçà de nos attentes, même s'il est positif d'être dans les points."

"Il faut peut-être que le team travaille sur l'électronique", suggère Maverick Viñales. "Ça n'est pas possible que la moto soit aussi bonne sur le sec et que, lorsque l'on arrive sur le mouillé, ce soit comme rouler sur de la glace. Je pense qu'il faut progresser sur ce point. Il m'était impossible de faire confiance à la moto parce que je manquais de tomber à tous les virages, alors que j'étais vraiment lent. C'est ce que je ne comprends pas."

Samedi, lorsque les pneus pluie ont été de sortie pour la première fois, à l'occasion des EL4, le pilote Suzuki disait se sentir très bien au guidon de sa machine, qu'il avait alors placée dans le top 5 mais dans des conditions beaucoup moins extrêmes que celles de la course. La situation s'est dégradée peu après, en qualifications, où il a chuté dès son entrée en piste avant que la journée de dimanche ne fasse chuter le bilan d'un week-end qui avait pourtant bien commencé.

Ken Kawauchi, directeur technique de l'équipe, confirme le besoin de progresser pour performer sous la pluie : "Jusqu'aux EL3, sur le sec, nous avons été très performants. Nos deux pilotes ont accédé à la Q2 et ils ont systématiquement joué les premières places, en particulier Maverick qui a affiché un très bon rythme. Mais après l'arrivée de la pluie, nos soucis ont commencé à s'intensifier et nous avons eu du mal à trouver les bons réglages. Je souhaite voir le côté positif du week-end : nous avons beaucoup gagné en expérience et recueilli de nombreuses données, qui nous seront très utiles la prochaine fois que nous aurons une course sur le mouillé."

Article suivant
La belle revanche de Jack Miller

Article précédent

La belle revanche de Jack Miller

Article suivant

Redding - "Je savais que j'avais le rythme pour ces conditions"

Redding - "Je savais que j'avais le rythme pour ces conditions"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Catégorie Course
Lieu Assen
Pilotes Maverick Viñales Boutique
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa