Viñales en quête d'adhérence en Catalogne

partages
commentaires
Viñales en quête d'adhérence en Catalogne
Par :
15 juin 2018 à 07:51

L'Espagnol a vu sa dernière course gâchée par un déficit de grip en course, mais espère que la nouvelle surface du tracé catalan lui permettra d'avoir un rythme régulier entre la course et les qualifications.

Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

C'est avec un manque certain de certitudes que Maverick Viñales a débarqué ce week-end en Catalogne. Le pilote espagnol ressort en effet d'une manche qui s'est une nouvelle fois révélée frustrante, et marquée par un saut de performance entre des qualifications prometteuses (troisième sur la grille) et une course où il a totalement perdu pied (huitième à l'arrivée).

Selon le numéro 25, c'est cependant bien l'incapacité à monter ses gommes en température qui l'a empêché de se battre pour le podium au Mugello. "Il semble en particulier que les pneus n'avaient pas suffisamment de température pour fonctionner correctement", souligne avec du recul le pilote Yamaha, troisième du championnat. "Je ne sais pas mais comme je l'ai dit, j'ai regardé les temps au tour et quand la température a été correcte j'étais comme Jorge sur certains tours, donc c'est bon à savoir."

Un nouveau revêtement et des espoirs

L'an dernier à Montmeló, le manque d'adhérence avait déjà compromis les performances des Yamaha officielles, laissant celles de l'équipe Tech3 prendre le dessus en course. La faute à un revêtement perfectible, mais qui a été changé depuis.

Cependant, Viñales ne veut pas encore trop s'avancer sur l'éventuelle aide que pourrait apporter la nouvelle surface apposée en Catalogne. "Je sais que le test a été incroyable au niveau du pilotage sur la piste", reprend-il. "Il y avait beaucoup de grip, pas de bosses, et donc je ne sais pas à quoi m'attendre pour la course. Nous allons faire beaucoup d'essais et voir comment la moto fonctionne."

Interrogé sur les solutions qu'il peut mettre en place pour tenter de maintenir ses gommes dans une température optimale en course, l'Espagnol avance de premiers éléments de réponse. "Je ne sais pas, peut-être essayer un châssis différent sur la grille", débute-t-il. "On va voir, on va peut-être essayer d'être plus agressif lors du premier tour, essayer de freiner plus tard pour mettre les pneus en température. Parce que si on ne chauffe pas les pneus alors ensuite je débute la course [avec les pneus] trop froids et je ne peux pas attaquer."

Article suivant
Dovizioso de retour sur les terres de son exploit de 2017

Article précédent

Dovizioso de retour sur les terres de son exploit de 2017

Article suivant

EL1 - Rossi prend les commandes devant les Ducati

EL1 - Rossi prend les commandes devant les Ducati
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu