Viñales : Toujours la même histoire, "comme rouler sur de la glace"

Le pilote Yamaha a terminé en sixième position en Italie, après avoir vécu un calvaire en course, marqué par un manque d'adhérence et un déficit de puissance de sa machine.

Viñales : Toujours la même histoire, "comme rouler sur de la glace"
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing

Maverick Viñales a beau avoir été le pilote Yamaha le mieux classé à l'issue du GP d'Italie, il est peu probable que son résultat le satisfasse compte tenu du déroulement de son week-end. L'Espagnol a dû s'employer pour rester dans la première partie du tableau, là où son coéquipier Valentino Rossi a littéralement sombré sur ses terres.

De nouveau un mauvais départ

Le numéro 12 revient de loin : qualifié au septième rang sur la grille de départ, il a comme souvent souffert à l'extinction des feux, perdant pas moins de cinq places dans le premier tour. Puis ce fut la course en peloton, où sa M1 a souffert d'un manque de puissance, comme l'ont montré les efforts surhumains qu'il a dû déployer pour venir à bout de Pol Espargaró, finalement neuvième. "Quand je suis d'autres pilotes, il m'est très difficile de dépasser", explique Viñales. "Cela m'a beaucoup demandé pour dépasser Pol. Cela a été très difficile, comme toujours, mais je n'ai pas renoncé."

Lire aussi :

Il fallait pourtant du courage pour manœuvrer une machine qui manquait cruellement d'adhérence sur l'asphalte surchauffé du Mugello. Un problème que Viñales n'a pas été le seul à subir dans le clan de la marque aux trois diapasons. "Je suis le premier pilote Yamaha, mais nous avons tous les mêmes problèmes", avance-t-il. "Fabio [Quartararo] a lui aussi souffert dans les mêmes domaines. Nous avons fait une course très lente et il est très difficile de penser que c'est le maximum que nous puissions faire. Une sixième place, avec des problèmes et au Mugello, ce n'est pas mal."

"C'est très étrange, il n'y avait absolument aucun grip et c'était comme rouler sur de la glace", poursuit-t-il. "Nous avons une mise au point basique, et c'est celle-là qui fonctionne le mieux pour nous. C'est la même histoire que d'habitude, quand il n'y a pas de grip la moto devient difficile à arrêter, difficile à faire tourner. Il y a des points positifs et négatifs, comme toujours. Il nous faut progresser pour être au niveau, car nos concurrents font des pas en avant. Nous attendons des améliorations."

La prochaine manche, à Barcelone, ne devrait pas être plus facile pour les pilotes Yamaha, sur un circuit partageant plus d'un point commun avec le Mugello, et notamment une longue ligne droite de plus d'un kilomètre et des températures généralement très élevées.

Avec Oriol Puigdemont

partages
commentaires
Cinquième, Nakagami signe son meilleur résultat en MotoGP

Article précédent

Cinquième, Nakagami signe son meilleur résultat en MotoGP

Article suivant

Contrat de Petrucci : Ducati veut maintenir son calendrier

Contrat de Petrucci : Ducati veut maintenir son calendrier
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021