Viñales ne craint pas une fin de saison tardive

"En stand-by" mais toujours concentré, le pilote Yamaha ne veut pas se laisser abattre et préfère voir le report du début de la saison comme une opportunité à saisir.

Viñales ne craint pas une fin de saison tardive

Maverick Viñales tente de faire contre mauvaise fortune bon cœur et de voir la crise sanitaire actuelle et ses conséquences sur le calendrier sportif comme une opportunité à saisir. Bien qu'ayant dû renoncer à un Grand Prix du Qatar dont il aurait été favori, le pilote espagnol affiche sa mobilisation, déterminé à maintenir un programme d'entraînement aussi complet que possible.

"Je vis cette situation avec beaucoup de calme. Je le prends de manière très positive", assurait-il il y a quelques jours auprès du site officiel du MotoGP. "C'est comme ça, on ne peut rien y changer, c'est pour tout le monde pareil, alors c'est comme si j'avais plus de jours pour m'améliorer, ce qui est important parce que pendant la saison il est difficile de rester concentré sur soi-même. J'ai maintenant un peu plus de temps pour être plus préparé en vue de cette année. C'est une opportunité pour progresser."

Avec les premiers reports annoncés par les instances dirigeantes, le début de la saison MotoGP a été repoussé de deux mois, désormais fixé au Grand Prix d'Espagne début mai. Alors que la préparation prévue prenait fin et que les pilotes étaient prêts à se lancer dans la première compétition, il a donc fallu revoir les plans et s'assurer de maintenir une condition physique déjà bien affûtée, en dépit de ce manque de roulage inattendu au guidon de la MotoGP.

"Pour le moment, on est un peu en stand-by, mais je m'entraîne très dur et je maintiens cette intensité qu'il faudra ensuite emmener sur le début de saison. Mon objectif est donc d'arriver à la première course du championnat en étant à mon meilleur niveau", assure le pilote espagnol, qui a notamment tenté de maintenir des activités à moto à son programme avant que l'Espagne n'adopte à son tour, après l'Italie, des mesures drastiques de confinement sur l'ensemble de son territoire le week-end dernier.

Les séances en motocross, en Supermoto, et même sur piste − avec, bien sûr, une moto de plus petite cylindrée que sa M1 − sont donc désormais proscrites, et ce alors même que Viñales a subi jeudi une chute qui lui a valu une nuit à l'hôpital. Contraint à un repos forcé de deux semaines, il a vite rassuré ses fans quant à sa capacité à se remettre de cet accident, et ne peut désormais plus qu'attendre, comme chacun, que le monde voie le bout de cette crise afin de pouvoir se concentrer sur la reprise de la compétition.

Lire aussi :

En ce sens, le décalage de la saison tel qu'il est envisagé, avec un championnat s'étalant plus tard dans l'année, n'inquiète en aucun cas le pilote Yamaha. "On ira sur toutes les pistes pendant l'année, alors peu importe où l'on commence", souligne-t-il. "Ce que l'on manque maintenant, on le rattrapera à la fin de l'année, mais normalement je suis en très bonne forme à la fin de l'année alors pour moi c'est bien. Normalement je suis plus fort l'hiver, c'est donc une bonne chose pour moi si on termine plus tard."

"Je pense qu'il est important pour nous de commencer dès que possible", ajoute Maverick Viñales. "Le championnat est très long, il faut le disputer d'une bonne manière, calmement. Il faut que l'on obtienne le meilleur résultat possible à chaque course et que l'on extraie le maximum de la moto et de nous-mêmes."

partages
commentaires
Ciabatti : "Impossible" que le MotoGP commence "avant juin ou juillet"

Article précédent

Ciabatti : "Impossible" que le MotoGP commence "avant juin ou juillet"

Article suivant

Lorenzo : "Tout peut arriver, mais mon choix est définitif à 98%"

Lorenzo : "Tout peut arriver, mais mon choix est définitif à 98%"
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021