"Confiant", Viñales souhaite se battre devant en course

La timide satisfaction du vendredi laisse place à un optimisme franc du côté de Maverick Viñales, qui s'élancera de la quatrième place sur la grille de départ du Grand Prix de Thaïlande.

"Confiant", Viñales souhaite se battre devant en course
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

Cela faisait bien longtemps que l'on n'avait pas vu les Yamaha YZR-M1 officielles à pareille fête ! À la deuxième place sur la grille de Valentino Rossi s'ajoute la quatrième de Maverick Viñales, qui échoue à un dixième de la première ligne.

De quoi redonner le sourire au pilote espagnol, ravi de voir que les changements de réglages amenés ce vendredi semblent pour l'instant porter leurs fruits. Les Yamaha se sont montrées particulièrement fringantes lors de la quatrième séance d'essais libres, celle où les pilotes montrent traditionnellement leurs rythmes de course.

Lire aussi :

"La meilleure séance d'essais libres était la quatrième pour moi, surtout dans le dernier relais, je me sentais très bien, avec des tours dans la fenêtre basse des 1'31, je pense que ça sera le rythme pour demain. Il y a encore un peu de marge pour s'améliorer mais je me suis senti assez compétitif, tout le week-end je me suis senti plus proche du top au niveau du rythme. On verra demain si on peut récupérer toutes les bonnes sensations."

Le porteur du numéro 25 a également confirmé que c'est la première fois que les machines d'Iwata tentent ces changements, qui portent principalement sur la répartition des masses de la moto. Une nouvelle direction que Viñales se voit bien pousser à l'extrême au cours d'une fin de saison qui s'apparente plus à des tests grandeur nature en vue de 2019.

"Je n'ai jamais essayé ce genre de réglages. Demain on aura deux options, l'une où l'on va encore deux ou trois crans plus loin, et l'autre où on garde les mêmes réglages. On verra, surtout pour la course. Peut-être que pour un tour je ne suis pas assez rapide mais en course on pourra être beaucoup plus constant et précis. Ce week-end, on travaille dur pour la course, et aussi pour avoir de bons points de freinage pour pouvoir dépasser."

La confiance, maître-mot de Maverick Viñales

Concernant la course de ce dimanche, Maverick Viñales se montre également confiant quant au fait qu'il parviendra, grâce à ces nouveaux réglages, à surmonter les problèmes qui l'accablent depuis le début de la saison en début d'épreuve.

En effet, il n'est pas rare de voir l'Espagnol chuter au classement dès les premiers mètres du Grand Prix, compromettant le reste de sa course. À Buriram, l'objectif est clair, se battre avec les meilleurs dès le premier tour !

"Avec le pneu hard, je pense que je peux aller vite car je mets bien en température le côté gauche, qui est le côté problématique. Je suis rapide dans les secteurs 2 et 3, où il est très important d'être rapide. Ça sera une course intelligente, mais je vais démarrer au maximum et essayer d'économiser les pneus. Je suis assez bon sur l'économie des gommes, mais ça ne veut rien dire d'économiser les pneus si l'on n'est pas à l'avant. On va d'abord essayer de se battre devant, et puis on verra."

"Je suis confiant. En EL4 je me sentais vraiment bien, et je pense que l'on peut encore s'améliorer. On verra si demain on pourra faire un autre pas en avant et être encore plus compétitif", termine un Viñales qui doit cette fois se dire "Vivement dimanche"...

partages
commentaires
La pole pour Márquez malgré une Q2 moins fringante que la Q1

Article précédent

La pole pour Márquez malgré une Q2 moins fringante que la Q1

Article suivant

Rossi : "C'est un peu une surprise pour nous"

Rossi : "C'est un peu une surprise pour nous"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021