Viñales confirme les progrès de la Yamaha

Le pilote espagnol s'est fait l'écho de Valentino Rossi vendredi, au Mans, se disant optimiste quant aux progrès de la Yamaha.

Dans la deuxième partie du top 10 lors de chacune des deux premières séances d'essais libres du week-end, Maverick Viñales affiche plutôt de la confiance à l'issue de cette journée de vendredi sur le circuit du Mans. L'Espagnol a apprécié les sensations qu'il avait sur sa Yamaha sur la piste détrempée du tracé sarthois, et à l'instar de son coéquipier Valentino Rossi, il perçoit lui aussi les progrès effectués sur la M1.

"J'apprends toujours ; à chaque fois que je vais en piste, j'apprends", insiste-t-il. "Je me sentais vraiment bien sous la pluie, particulièrement en EL1, où il y avait plus ou moins d'eau sur la piste. Nous avons peut-être sacrifié quelques tours avec les pneus slicks, pour faire plus de tours avec les pneus pluie, et je me sentais vraiment très bien, je pilotais au mieux ce matin. Ensuite, cet après-midi, avec beaucoup d'eau sur le circuit, c'était un peu plus difficile, mais je me sentais quand même très bien sur la moto. Je pense qu'avec des tours supplémentaires, j'aurais pu faire chuter mes chronos et me battre proche des premières places."

"J'ai le sentiment que nous avons amélioré la moto, notamment du côté électronique, mais nous devons encore gagner un peu plus de grip. Je pense que nous avons encore de la marge de progression, et c'est très important pour rendre une moto meilleure sous la pluie."

Conquis par le nouvel asphalte

Ce qui ressort de ce roulage entre gros nuages gris et averses, c'est également le travail réalisé par les organisateurs, avec un resurfaçage qui continue de faire l'unanimité. La piste mancelle conserve encore quelques défauts, et le nouvel asphalte a l'inconvénient d'avoir du mal à sécher correctement, mais Viñales a surtout constaté le grip bien plus important qu'il offre par rapport aux années précédentes. À tel point que l'ancien pilote Suzuki ne cache pas qu'il y a désormais davantage de plaisir à piloter sur cette piste.

"Je pense que le nouvel asphalte apporte beaucoup d'adhérence, car l'année dernière, ou les autres années, c'était très difficile de piloter au Mans sous la pluie", explique-t-il, interrogé sur le très faible nombre de chutes en dépit des conditions extrêmement délicates. "C'était un peu la loterie pour ne pas chuter [avant 2017]. Je pense qu'ils ont vraiment fait du bon boulot. La seule chose, c'est que c'est difficile pour sécher. Ça prend beaucoup de temps et il y a de nombreuses flaques. Mais je pense qu'ils ont fait du très bon travail et j'en suis satisfait. Le pneu Michelin fonctionnait très bien aussi aujourd'hui, du premier au dernier tour, il y avait un bon grip."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de France
Circuit Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Maverick Viñales
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Réactions
Tags le mans, pluie, pneus