MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Viñales est certain d'avoir fait le bon choix avec Yamaha

partages
commentaires
Viñales est certain d'avoir fait le bon choix avec Yamaha
Par :
Traduit par: Léna Buffa
27 mai 2016 à 15:15

Écarté de la bagarre pour les premières places par une défaillance électronique au Mugello, le pilote espagnol estime que Suzuki reste un cran en dessous des autres marques japonaises.

Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Le poleman Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, et le deuxième Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Le départ
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP

Maverick Viñales a quitté le Mugello furieux, après qu'un problème électronique a décidé de son sort en le coinçant dans le trafic en début de course. L'Espagnol a égalé samedi dernier sa meilleure qualification et s'est placé en 2e position sur la grille de départ. Cependant, lorsqu'il est passé en troisième après l'extinction des feux, il a vu le moteur de sa GSX-RR cesser soudain de pousser. Comme il l'a expliqué plus tard, le limiteur de vitesse de la pitlane s'est enclenché, si bien que ses chances de rééditer son podium du Mans se sont envolées dès les 500 premiers mètres.

Entré dans le premier virage en 12e position, il a peu à peu commencé à passer ses adversaires en se montrant agressif en piste, jusqu'à atteindre dans le neuvième tour la 6e place qui serait la sienne sous le drapeau à damier. Malgré cet incident, il a passé la ligne d'arrivée à 8"6 du vainqueur, Jorge Lorenzo, ce qui constitue son retard le plus faible à ce stade de la saison.

Le Catalan a passé les derniers mois à réfléchir à ce que devrait être son avenir : rester au sein de l'équipe d'Hamamatsu, un team qui a misé sur lui aveuglément à l'heure de faire son retour en MotoGP, ou bien signer avec Yamaha en remplacement de Lorenzo.

La tentation de disposer de la meilleure moto du plateau l'a emporté et la marque aux trois diapasons a annoncé son arrivée la semaine dernière. On pourrait penser que les deux casses de moteur subies par Yamaha, dimanche, auraient pu semer le doute chez Viñales, néanmoins il apparaît encore plus convaincu d'avoir fait le bon choix après le Mugello, estimant que les avaries des M1 ont plus résulté de circonstances particulières que de problèmes avec les moteurs.

À la recherche de la concrétisation

Le Grand Prix d'Italie reflète clairement la période que vit actuellement Suzuki : sa moto a beaucoup de potentiel, mais elle n'est pas au niveau de la Honda ou de la Yamaha lorsqu'arrive le moment décisif de la course.

Les performances de la GSX-RR ont été remarquables pendant la pré-saison, en particulier aux mains de Viñales, au point de devenir aux yeux de la majorité du paddock une prétendante régulière au podium. Cependant, l'équipe japonaise continue à manquer de régularité et n'a pu monter sur le podium qu'une fois, en France.

"Il nous faut travailler dur et essayer de faire en sorte que ces erreurs ne se répètent pas", a déclaré Viñales à chaud, au Mugello. "Dans quinze jours, on va à Montmeló et la moto y fonctionne bien, mais on ne peut pas échouer à nouveau comme ça, ni au départ ni plus tard."

"Il est évident que le dimanche, Yamaha et Honda sont un cran au-dessus des autres. Suzuki n'est pas mauvais en course, mais pas encore au point de pouvoir jouer la gagne", a souligné une personne de l'entourage de Viñales. "Ducati est légèrement devant, mais eux aussi souffrent plus ou moins de la même façon. Regardez à quel point les essais se passent bien pour Petrucci, Redding et même Pirro puis ce qu'il se passe ensuite en course."

Maverick Viñales a beau avoir été confirmé chez Yamaha pour 2017, Suzuki ne cesse de chercher à améliorer la régularité de sa moto, si bien que l'équipe s'est rendue à Valence pour deux jours d'essais où elle a travaillé sur deux châssis différents et sur l'électronique, dans le but d'améliorer la traction du package.

"La GSX-RR est déjà une très bonne machine dans certains domaines, tels que les virages rapides et son agilité, en revanche il y a un manque dans certains autres secteurs", a pointé le pilote espagnol. Une parfaite explication des raisons qui l'ont poussé à rejoindre Yamaha, qui lui fournira d'entrée une moto en mesure de se battre avec les meilleurs.

Article suivant
Suzuki en essais privés pour continuer à progresser

Article précédent

Suzuki en essais privés pour continuer à progresser

Article suivant

Photos - La folie Rossi au Mugello

Photos - La folie Rossi au Mugello
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Lieu Mugello
Pilotes Maverick Viñales Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing , Team Suzuki MotoGP
Auteur Oriol Puigdemont