Viñales tente de ne pas se laisser perturber par Quartararo

Maverick Viñales a réussi à se libérer de l'obsession de la victoire à tout prix, et il tente à présent de ne pas se laisser atteindre moralement par les performances de Fabio Quartararo. Son objectif ? Le podium et une moisson de points régulière...

Viñales tente de ne pas se laisser perturber par Quartararo

Deux fois deuxième, deux fois battu par Fabio QuartararoMaverick Viñales assure ne pas se laisser décontenancer par la hiérarchie qui s'est établie lors des premières manches de la saison, bien que quelque peu contre-nature au vu de la prise de pouvoir d'un pilote arrivé depuis peu en MotoGP et pas encore membre de l'équipe officielle.

Aborde-t-il ce troisième Grand Prix dans l'idée qu'il doit absolument reprendre des points au Français ? "Je ne sais pas… Nous verrons comment se passera la course. Notre principal objectif est d'être sur le podium", prévient Viñales. "Nous avons eu la chance d'essayer de gagner la course et nous avons tenté [à Jerez], mais ma mentalité est de me concentrer sur moi-même et de faire progresser ma moto, mon ressenti, puis ensuite on verra en course. Nous allons tenter d'être là, d'être malins et de tirer le maximum de ma propre performance et de celle de la moto."

Viñales l'assure, ce début de championnat le satisfait pleinement, précisément parce qu'il tente de ne pas être dans la comparaison − en dépit des questions de plus en plus pressantes des journalistes sur son futur coéquipier. "Notre objectif était de monter sur le podium et on a fait de notre mieux, on a pris le maximum de points possible à Jerez", estime-t-il. "J'arrive maintenant sur des pistes que j'aime vraiment. Brno et l'Autriche sont des circuits dont j'adore le tracé, et j'aime être ici."

Lire aussi :

Le pilote de Roses tente de puiser son calme dans la vision globale qu'il a du championnat, alors que cette saison a déjà réservé une surprise de taille, et par la même occasion une grande opportunité à saisir, avec la blessure de Marc Márquez. "On a une bonne opportunité, il faut qu'on prenne tout cela comme une seule et même course, qu'on continue à pousser et je suis sûr qu'on va trouver quelque chose de plus sur cette course. On va essayer d'être au maximum."

"Évidemment, c'est mieux que tous les pilotes soient là. Marc est très fort et dur à battre, ça rend donc le championnat plus intéressant, mais on veut de toute façon battre tous les pilotes en piste", souligne celui qui s'était classé troisième l'an dernier. "Quoi qu'il en soit, on est tous partis avec zéro point à Jerez et on avance. Parfois on a de la chance, parfois on en manque et on a de grosses chutes, mais cette année c'est comme ça, il faut faire avec. On garde la même mentalité qu'à la première course. Il faut qu'on soit forts, qu'on soit rapides, notre objectif principal est d'être sur le podium à chaque course et d'être réguliers aux avant-postes."

Moins d'obsession à l'idée du titre après la désillusion de 2017

Le Maverick Viñales posé que l'on voit cette année est bien loin de celui d'il y a deux ans, pour qui chaque déception était source d'une réaction abrupte. C'est le fruit, explique-t-il, d'un long cheminement, à la fois personnel et dans l'organisation de son stand, où un changement majeur a été opéré en remplaçant Ramon Forcada par Esteban Garcia fin 2018.

"Je prends les choses différemment. Avant, j'étais obsédé par les résultats, par la victoire et le titre, surtout après 2017 où il a été très dur pour moi de comprendre et d'accepter que j'avais perdu ce championnat", admet-il auprès du site officiel du MotoGP. On se souvient en effet de cette saison 2017 comme d'une cruelle déception, pour un pilote qui venait de rejoindre Yamaha auréolé d'une aura de futur Champion du monde et qui avait remporté les deux premiers Grands Prix avant de s'effondrer.

Lire aussi :

Alors, aujourd'hui, ce n'est pas la double victoire de Fabio Quartararo en ouverture de championnat qui va ébranler sa stratégie. "Je me sens assez fort. On va clairement montrer plus de potentiel sur les prochaines courses mais on veut se concentrer sur nous-mêmes, essayer de tirer le maximum de chaque course et c'est le plus important pour nous", assure-t-il, sans toutefois occulter totalement celui qui a fait office de référence à Jerez : "Fabio est actuellement le favori, c'est lui qui est en tête du championnat."

"Personne n'exclut bien sûr Marc du championnat, parce qu'il va revenir. Et puis tout le monde peut faire une erreur et perdre une course, alors on reste très calmes, on garde les pieds sur terre et on sait qu'il reste beaucoup de travail à faire si on veut se battre pour ce titre."

Avec Guillaume Navarro

partages
commentaires
L'état du bitume de Brno décrié : "Inacceptable de courir ici"
Article précédent

L'état du bitume de Brno décrié : "Inacceptable de courir ici"

Article suivant

Zarco vise la Q2 après un vendredi "bon pour le moral"

Zarco vise la Q2 après un vendredi "bon pour le moral"
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021