Viñales leader chez Yamaha ? "Seuls les résultats en piste comptent"

Ce qui compte pour le pilote espagnol ? "Être le premier pilote Yamaha sur la ligne d'arrivée" et pas uniquement sur le papier.

Viñales leader chez Yamaha ? "Seuls les résultats en piste comptent"

Le départ de Valentino Rossi de l'équipe officielle Yamaha désigne Maverick Viñales comme le leader naturel de la formation, désormais associé à un Fabio Quartararo encore peu expérimenté et devant faire sa place. Mais l'Espagnol n'est pas dupe : ce qui compte avant toute chose, indépendamment du parcours de chacun, c'est le classement qui ressort des courses, or les débuts tonitruants de Quartararo et le potentiel qu'il a immédiatement affiché en font une menace redoutable, même en interne.

"Je me sens confiant mais calme. Je me sens préparé, mais je suis également conscient qu'il n'y a pas de pilote numéro un chez Yamaha : seuls les résultats en piste comptent", explique-t-il dans une interview pour Cycleworld. Associé à Rossi depuis 2017, il a déjà appris que le verdict de la piste compte plus que l'aura. "J'ai fait mon boulot et j'ai gagné la confiance de l'équipe et ma place avec les résultats en piste. Quand j'ai rejoint Yamaha, j'ai pu être rapide dès le début et cela m'a beaucoup aidé. Mais Rossi était mon idole depuis l'enfance et pour moi, courir avec lui a été une motivation supplémentaire", souligne-t-il. "Valentino a une influence énorme dans notre sport et aussi dans l'organisation de Yamaha. Je pense qu'on a bien travaillé ensemble, et j'ai beaucoup appris."

Lire aussi :

Viñales, qui expliquait récemment avoir notamment appris de son expérimenté coéquipier à plus relativiser les difficultés, apparaît plus solide que jamais à l'approche de cette saison pourtant si particulière. "Il est très important pour moi d'être le premier pilote Yamaha sur la ligne d'arrivée", prévient-il, alors que trois M1 identiques apparaîtront sur la grille, annonçant une concurrence féroce en interne. Rossi et Quartararo ? "Je ne les considère pas comme un danger, mais comme une motivation supplémentaire pour aller plus vite", assure-t-il. "Avoir un pilote rapide comme Valentino dans le stand, et Quartararo l'année prochaine, nous aidera à développer encore plus la M1."

"Chaque année, on fait un pas de plus et je me sens désormais encore plus fort. Je recherchais de la stabilité et je l'ai trouvée", se félicite Maverick Viñales, qui a rejeté une offre de Ducati, convaincu par la confiance que lui témoigne Yamaha et désireux de miser sur la stabilité. "Par le passé, j'ai changé d'équipe assez souvent et cela ne m'a pas donné le sentiment d'avoir de la stabilité ou de pouvoir compter sur une équipe derrière moi. C'était important pour moi de renforcer ce team, afin de me sentir vraiment soutenu et de ne penser qu'à piloter."

L'arrivée du très jeune Fabio Quartararo dans le groupe Yamaha l'an dernier a toutefois rebattu les cartes, et là aussi le pilote espagnol a su tirer des enseignements qui peuvent lui être bénéfiques. "L'année dernière, j'ai été très fort au début de la saison, mais je perdais beaucoup au départ des courses, je n'arrivais donc pas à faire la différence. Il suffit de penser à Austin : j'ai pris un départ anticipé et j'ai réussi à terminer en neuvième position ; le potentiel était là, mais le départ a gâché ma course. Et puis, dans une équipe d'usine, il y a de nombreux autres facteurs à prendre en compte pendant le week-end de course, si bien qu'un résultat peut être trompeur. À l'inverse, l'équipe de Fabio n'a pas touché à sa moto, ils n'ont rien changé. C'était la clé et nous en avons tiré des leçons", assure-t-il.

Lire aussi :

Après une intersaison très prometteuse, Viñales attend désormais le verdict des courses, sur lequel il mise tant. Confiant de ne rien avoir perdu du potentiel qu'il affichait lors des tests de pré-saison, en février, il compte aussi sur les progrès qu'auront pu réaliser les équipes techniques à l'usine durant cette longue pause forcée sans toutefois estimer le travail encore abouti. "La moto est compétitive et elle a beaucoup de potentiel, mais on a encore beaucoup de travail à faire sur le châssis et les réglages. Au Japon, ils ont travaillé dur sur l'électronique, en particulier pour les départ et l'entrée dans les virages", explique-t-il. L'entrée dans la compétition, dans deux semaines, dira si les améliorations apportées à la M1 et le moral d'acier du pilote suffiront à le mener au sommet.

partages
commentaires
Rivola : Le MotoGP offre moins de place aux ingénieurs que la F1
Article précédent

Rivola : Le MotoGP offre moins de place aux ingénieurs que la F1

Article suivant

Crutchlow et Dovizioso auraient eux aussi pu intéresser KTM

Crutchlow et Dovizioso auraient eux aussi pu intéresser KTM
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021