Viñales moins à l'aise avec la hausse des températures

Maverick Viñales a beau avoir été un peu plus en difficulté samedi lorsque le thermomètre a grimpé, il se sent prêt à en découdre sur 28 tours demain.

Viñales moins à l'aise avec la hausse des températures
Maverick Vinales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Vinales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Maverick Vinales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Vinales, Team Suzuki Ecstar MotoGP

Le pilote Suzuki avait brillé vendredi, alors que la première journée d'essais libres du Grand Prix d'Autriche se déroulait dans une fraîcheur poignante. Samedi matin, il figurait encore dans le top 3, qu'il n'avait jusqu'alors jamais quitté depuis l'entame du week-end. Les qualifications l'ont cependant vu rétrograder au sixième rang, sans qu'il parvienne à véritablement inquiéter les Ducati et les Yamaha qui jouaient la gagne.

Pour lui, les conditions météo de l'après-midi, bien plus clémentes, sont l'explication de ce résultat. "Quand les températures grimpent, il est impossible d'aller vite", regrette-t-il. "Ce matin je me sentais très bien. Je n'ai pas attaqué à 100% quand j'ai tourné en 1'23, j'ai essayé d'en garder en réserve pour les qualifications. Mais quand j'ai commencé les qualifs, les températures étaient élevées et il était impossible de bien accélérer."

S'il note que des progrès ont été accomplis au cours de cette journée, Viñales constate que l'arrière de sa machine continue à trop bouger à son goût lorsque les températures grimpent. En revanche, les nouveaux ailerons dont il dispose ce week-end l'aident en ligne droite et en entrée de virage. "Ça aide : on a gagné sept dixièmes et on a aussi une assez bonne vitesse de pointe. Le problème se situe dans la première partie de l'accélération", résume-t-il.

Le jeune Espagnol s'estime malgré tout "plutôt prêt pour la course", notamment grâce au rythme qu'il a affiché en EL4. Durant cette séance qui précédait de peu les qualifications, il a tenté un run un peu plus long, en pneus durs et le réservoir plein, dans lequel il a atteint les 1'24"5. "On a travaillé pendant toutes les EL3 et les EL4 avec le pneu dur, je pense donc que ce sera le pneu pour [dimanche]", précise-t-il. "Mais j'ai vu Dovi et Iannone utiliser le [plus] tendre, alors je ne sais pas. On décidera au dernier moment."

"Il nous a peut-être manqué quelque chose en course, peut-être que nous nous attendions à quelque chose de mieux, mais nous n'avons pas réussi à exploiter tout notre potentiel", reconnaît Davide Brivio, team manager Suzuki, qui retient néanmoins le positif : "Nous ne sommes pas en mauvaise position dans l'optique de la course. Maverick s'élancera de la deuxième ligne, c'est une position qui laisse les options ouvertes pour produire une bonne performance. Durant toutes les séances du jour, il a démontré qu'il avait un bon rythme. Nous espérons qu'en course il pourra en tirer profit du travail abattu."

De l'autre côté du stand Suzuki, Aleix Espargaró roulait samedi avec plusieurs blessures aux mains, des suites de sa chute vendredi. Malgré la douleur, il a réussi à se qualifier directement pour la Q2 puis à décrocher la 9e place sur la grille.

partages
commentaires
Dovizioso - "Seule la course montrera qui a le mieux travaillé"

Article précédent

Dovizioso - "Seule la course montrera qui a le mieux travaillé"

Article suivant

Officiel - Loris Baz reste chez Avintia avec Barberá

Officiel - Loris Baz reste chez Avintia avec Barberá
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021