MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Mission accomplie pour Viñales avec un nouveau podium à Misano

partages
commentaires
Mission accomplie pour Viñales avec un nouveau podium à Misano
Par :
16 sept. 2019 à 07:45

Maverick Viñales voulait assurer une place sur le podium à Misano après s'être élancé de la pole position, et c'est ce qu'il est parvenu à faire pour la cinquième fois de la saison.

Au guidon d'une Yamaha qui avait tout de l'arme fatale ce week-end à Misano, Maverick Viñales n'a pas laissé passer la chance d'un nouveau podium, son cinquième cette saison, en terminant troisième du Grand Prix de Saint-Marin. Il explique toutefois n'avoir pas réussi à suivre les leaders, Fabio Quartararo et Marc Márquez, notamment à cause d'un manque d'adhérence critique en début de course, lorsque la moto était chargée en carburant.

Lire aussi :

"J'ai trouvé la piste très glissante, j'ai perdu l'avant plusieurs fois, ça m'a perturbé, je n'arrivais pas à me mettre dans le rythme", explique Viñales au site officiel du MotoGP. "Sans ce manque de grip, on aurait pu se battre pour la victoire. Nous sommes revenus rapidement, on a réussi à remonter de 2"5 de retard à 1"4, mais je suis assez satisfait. On travaille dur, étape par étape, on essaie de faire de notre mieux et j'ai fait au mieux sur la moto."

"On doit se satisfaire [de ce résultat] et comprendre ce que l'on doit faire pour progresser. Je fais des progrès, j'essaie de bien piloter, il y a du mieux à chaque fois, mais je dois faire mieux, on doit progresser ensemble avec l'équipe. Et il faut se rappeler qu'on a déjà fait un pas en avant, on est régulièrement sur le podium."

Aucune frustration de ne pas avoir gagné

La course de Misano a semblé marquer l'avènement de Quartararo en tant que favori à la victoire, ou en tous cas au podium, et Viñales se dit heureux de voir un nouveau rival en lutte avec les meilleurs. Il ne veut surtout pas être frustré de manquer la victoire de peu : "C'est bien d'avoir plus de pilotes avec qui se battre, j'espérais être plus proche pour me battre mais finalement on n'était pas loin mais on doit comprendre ce qu'il faut faire. On doit progresser, c'est le plus important."

"Pour moi ce n'est pas frustrant [de ne pas gagner], c'est ce qu'il faut faire pour y arriver, en essayant, essayant, et essayant encore. Nous nous rapprochons a chaque course et je sens que ça pourrait arriver vite. L'objectif était le podium, je perds un peu de temps aux tours 2, 3 et 4 car je perds l'avant dans plusieurs endroits et aussi l'arrière. Ensuite, j'ai essayé de rester calme, de trouver la limite et j'ai réussi à me sentir mieux, j'ai attaqué mais il faut encore progresser. Mes rivaux semblaient un peu plus efficaces, en traction surtout, mais je vois le positif et on arrive sur un circuit qui me plait. C'est important d'avoir signé quatre podiums dans les six dernières courses, surtout ici sur une piste ou j'ai des difficultés avec le faible grip, et les Yamaha progressent, mais il faut encore faire la différence pour viser la victoire."

Il s'est adapté tout au long de la course

Le problème de motricité est un sujet récurrent chez Yamaha, et l'Espagnol ne nie pas que sa course était loin d'être parfaite sur son ensemble. Toutefois, il se félicite d'avoir trouvé un moyen d'adapter son style à la M1 pour gagner en performance au fil de l'épreuve, tout comme il note que le problème des mauvais départs, qui le handicapaient il y a encore quelques mois, semble appartenir au passé.

Lire aussi :

"J'ai souffert sur la traction mais le week-end était positif, il y avait que 5 ou 6 tours ou c'était très bien mais j'ai continué à travailler, j'ai cherché différentes façons de piloter la moto pendant la course et ça a semblé fonctionner. Le plus important est de continuer à comprendre, à travailler, et le départ était bon car j'ai mené pendant 2 tours. On a eu du mal, mais il semble qu'on ait réglé le problème du départ et c'est important car je peux dépasser dans les premiers tours."

"À deux tours de la fin j'ai vu que j'avais 1"4 de retard et je risquais tout, mais j'ai un peu perdu l'avant et j'ai vu ensuite 1"8, finalement je finis à 1"6. Mais le problème, c'était du tour 3 au tour 8, je n'avais pas de grip. Quand j'étais derrière Fabio, je voyais ce qu'il faisait mieux que moi, donc on continue à travailler, on reste calme et on sait qu'on aura des chances de victoires dans le futur. Yamaha progresse, on termine aux 2e, 3e, 4e et 5e places sur une course ou on était en difficulté dans le passé, c'est un grand résultat pour nous."

Article suivant
Voir l'arrivée, "une première satisfaction" pour Zarco

Article précédent

Voir l'arrivée, "une première satisfaction" pour Zarco

Article suivant

Lorenzo 14e à 47 secondes : "Je m'attendais à un peu plus"

Lorenzo 14e à 47 secondes : "Je m'attendais à un peu plus"
Charger les commentaires