Viñales prend un "pari" sur les réglages pour épargner les pneus

Maverick Viñales a conscience du fait que son rythme s’effondre presque systématiquement entre les essais libres et la course. L'Espagnol aimerait bien mieux pouvoir compter sur un rythme de course lui permettant de lutter pour les podiums en Grand Prix que sur une pointe de vitesse en qualifications.

Viñales prend un "pari" sur les réglages pour épargner les pneus

Maverick Viñales vit presque chaque week-end la même histoire depuis maintenant un moment : souvent efficace et optimiste quant à son rythme après les journées du vendredi et véloce le samedi en qualifications, le pilote Yamaha factory voit presque irrémédiablement son train arrière se désintégrer et son rythme s'affaisser sur la durée d'une course. Frustrant pour celui qui essaie désormais de déterminer si le souci provient du réglage de base employé sur sa Yamaha ou si de plus profonds changements d'ordre mécanique sont nécessaires. 

Maverick, ça a l'air un petit peu mieux ce week-end sur les relais prolongés. Vendredi, tu as longtemps utilisé le pneu médium. Est-ce qu'il s'agit du pneu que tu vas utiliser en course ?

En EL4, on a essayé d'utiliser le medium arrière usé employé dans la matinée et j'ai fait beaucoup de tours avec. Je suis très heureux des derniers tours car nous n'avons pas perdu beaucoup de grip. Je pense que globalement, nous avons amélioré l'adhérence par rapport à la semaine dernière, particulièrement le matin [en EL3]. J'ai vraiment bien été dans le rythme et c'est le plus important. En revanche, sur un tour, c'était très difficile : c'était glissant et j'ai simplement essayé de tirer le potentiel maximal de la moto. Le medium est le pneu que je choisis. J'ai trouvé qu'il était bien sur la course précédente et mon choix se portera sur medium-medium.

Lire aussi :

La piste a semblé plus glissante samedi : est-ce utile, d'une certaine façon, en guise de bonne préparation, du fait qu'elle est habituellement plus glissante aussi en course ?

Oui, c'est certain que c'est une bonne préparation. On verra [en course] dans la réalité, mais mon sentiment est que nous sommes mieux que sur la course précédente. Ce n'est pas facile vu notre position de départ [son sixième temps se transforme en cinquième place sur la grille du fait du départ de la pitlane de Zarco, ndlr] avec toutes les motos qui sont rapides autour de nous, mais nous avons une bonne opportunité dimanche et le plus important [samedi] était d'être la première Yamaha. Dimanche, ce sera d'essayer de suivre les pilotes de devant en tentant de comprendre [le rythme de course].

Dimanche dernier, tu as terminé la course assez contrarié ; est-ce que tu as fait des choses sur la moto ou parlé avec les ingénieurs japonais de changements à lui apporter ?

Non, la moto est la même, mais ce week-end on utilise un réglage très différent. Il est certain que c'est un pari pour nous, mais il nous faut travailler sur le futur et il est très important d'essayer ça en course pour voir si c'est la solution ou pas. Si ce set-up différent n'est pas la solution, alors je pense qu'il faudra changer quelque chose sur la moto pour progresser sur l'ensemble. Mais je pense que si ce réglage représente une bonne progression, alors ce sera intéressant. Nous n'avons jamais essayé [celui-ci] et on se sentait bons avec l'arrière [samedi].

On fera de notre mieux, comme d'habitude. Le but est d'avoir une bonne moto pour la course. Ce n'est pas une piste facile et c'est toujours très difficile dans les premiers tours, ici. On saura à la fin de cette course si ce réglage a réglé les problèmes ou si nous avons encore des soucis en course et qu'il faut faire fonctionner la moto différemment.

Lire aussi :

Tu as changé le set-up de base dans sa globalité ?

En définitive, ce sont les mêmes résultats [qu'avant] : de bonnes qualifications mais de mauvaises courses. Il nous faut donc changer ça. Il faut trouver de bons réglages ; peut-être pas des réglages incroyables pour un tour mais quelque chose pour la course et qui me donne la chance de pouvoir me battre. Ce sera une bonne chance d'essayer et de savoir.

Avec ta pole le week-end dernier, tu étais logiquement le plus rapide des Yamaha ; cette fois aussi, mais en étant sixième : est-ce que c'est dû à des conditions différentes ou au niveau de jeu plus relevé ?

Les six premiers sont en un dixième donc c'est assez spectaculaire, mais la piste est plus glissante que la semaine dernière. Le grip est moindre et l'on souffre un petit peu plus, mais globalement je me suis assez bien senti en qualifications et il nous fallait juste faire un tour un petit peu meilleur. Je suis assez à l'aise avec la moto pour le moment, et on verra après le premier tour et comment nous pouvons gérer cela. Nous avons pris un pari avec ce nouveau réglage et nous allons essayer de comprendre si c'est bien pour la course ou pas. C'est bien de l'essayer enfin en course.

Lire aussi :

Tu parles de pari avec le réglage ; qu'est-ce que tu cherches à obtenir ?

Je recherche un meilleur freinage et une meilleure accélération. On verra, parce que d'habitude nous avons pas mal de grip en essais et ensuite, en course, ça semble difficile à maintenir. Sur la dernière course, j'ai beaucoup souffert à l'accélération donc nous verrons si ce réglage nous donne le même feeling entre les essais et la course, et si c'est vraiment un bon progrès par rapport aux précédentes courses. Je suis assez impatient de voir ça et de déterminer si nous avons mis le doigt sur quelque chose pour progresser.

partages
commentaires
La grille de départ du GP de Styrie

Article précédent

La grille de départ du GP de Styrie

Article suivant

Rossi : Marc Márquez, convalescent, "est humain" !

Rossi : Marc Márquez, convalescent, "est humain" !
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021