Viñales avait "une pression gigantesque" avant de piloter l'Aprilia

Maverick Viñales admet s'être senti "nerveux" avant de tester pour la première fois l'Aprilia RS-GP à Misano.

Viñales avait "une pression gigantesque" avant de piloter l'Aprilia

Une séance d'essais concluante et une annonce dans la foulée : dès le prochain Grand Prix en Aragón, Maverick Viñales sera de retour à la compétition en MotoGP, quelques jours seulement après avoir définitivement quitté Yamaha. Pourtant, avant ses premiers tours de roue au guidon de l'Aprilia RS-GP cette semaine à Misano, l'Espagnol ne cache pas avoir ressenti une énorme pression.

Neuf fois vainqueur dans la catégorie, le pilote espagnol a testé sa nouvelle machine pour la première fois mardi, avant de poursuivre sa découverte ce mercredi. Déjà recruté par le constructeur italien pour le rejoindre en 2022, il va finalement pouvoir avancer ses débuts, prévus la semaine prochaine. Un soulagement, sans aucun doute.

"Lorsque je suis arrivé [à Misano], je ressentais une pression gigantesque, j'étais nerveux", a-t-il confié à Sky Sport Italy. "J'ai passé tellement de temps sur un différent type de moto, mais après le premier run, j'étais calme, car j'ai eu un feeling positif avec la moto. J'aime l'ambiance dans le garage, et je crois que ces essais nous aideront à être plus détendus pour le week-end de course. Tout a été très positif et je suis prêt pour Aragón."

La nouvelle recrue d'Aprilia, accueillie à bras ouverts par son nouveau coéquipier Aleix Espargaró, se réjouit de pouvoir entrer rapidement dans le vif du sujet et ainsi évaluer sa nouvelle monture en conditions de course.

"Les sensations sont normales ; ce qui n'était pas normal c'était d'être chez moi", insiste-t-il. "J'ai pu rester calme et m'entraîner, mais je suis très content de cette opportunité car il était très important de courir immédiatement. J'ai besoin de comprendre comment se comporte la moto dans ces conditions. Il est vrai que nous l'avons testée ici pendant deux jours, mais il faut un week-end de course pour savoir où l'on en est."

"Je dois encore beaucoup progresser, il est certain que je suis loin d'avoir donné le meilleur car la moto est très différente, le moteur aussi, donc je dois comprendre un peu tout ça. Mais je pense qu'Aleix et Lorenzo [Savadori] ont tous les deux fait du bon boulot et la moto est à un très haut niveau. Il y a une différence mais elle n'est pas énorme, donc je pense pouvoir énormément progresser en peu de temps. Je suis encore loin de pouvoir attaquer au maximum, mais le chrono vient assez facilement et c'est important."

Pour Maverick Viñales, qui n'a donc pas encore exploré les véritables limites de la RS-GP, la nouveauté essentielle provient du moteur V4 utilisé par Aprilia, alors qu'il était habitué au quatre-cylindres en ligne de Yamaha.

"J'ai remarqué une grosse différence car le fonctionnement change totalement", souligne-t-il. "Je dois apprendre des choses concernant les trajectoires en piste, car elles sont légèrement différentes : j'étais habitué à prendre des trajectoires plus fluides, mais avec cette moto on peut accélérer beaucoup plus tard. J'ai vraiment aimé le frein moteur, mais le premier contact avec l'accélérateur est bon également, et je crois que ça peut être une bonne chose sur le mouillé."

Lire aussi :

partages
commentaires
Suzuki n'a pas utilisé le holeshot device à Silverstone

Article précédent

Suzuki n'a pas utilisé le holeshot device à Silverstone

Article suivant

Zarco et le revers de Silverstone : "Pas la capacité de réagir"

Zarco et le revers de Silverstone : "Pas la capacité de réagir"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021