MotoGP
17 juil.
Événement terminé
24 juil.
Événement terminé
14 août
EL1 dans
2 jours
C
GP de Styrie
21 août
Prochain événement dans
8 jours
10 sept.
Prochain événement dans
28 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
Prochain événement dans
36 jours
25 sept.
Prochain événement dans
43 jours
09 oct.
Prochain événement dans
57 jours
16 oct.
Prochain événement dans
64 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
71 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
85 jours
13 nov.
Prochain événement dans
92 jours
20 nov.
Prochain événement dans
99 jours

Viñales : "Yamaha a deux routes et ne sait pas laquelle choisir"

partages
commentaires
Viñales : "Yamaha a deux routes et ne sait pas laquelle choisir"
Par :
Co-auteur: Emmanuel Touzot
24 oct. 2018 à 14:22

Maverick Viñales pense que la communication était plus fluide chez Suzuki et déplore que ni lui, ni Valentino Rossi ne sachent quels sont les plans de Yamaha.

La mauvaise série de Yamaha continue, puisque le constructeur a bouclé à Motegi sa 25e course consécutive sans victoire, dépassant de deux épreuves la plus longue série sans succès qu'ait connue la marque en Grand Prix. 

La dernière victoire de la firme remonte à Assen, l'an dernier, lors du Grand Prix des Pays-Bas. Pire, une seule apparition sur le podium a été obtenue lors des six dernières courses, grâce à Maverick Viñales en Thaïlande.

Lire aussi :

La YZF-M1 s'est montrée très difficile à exploiter cette saison, les deux pilotes se plaignant régulièrement d'un manque de motricité de leur moto, mais sans l'exprimer de manière similaire. Tous deux s'accordent en tout cas sur le manque de communication avec le staff technique au Japon quant aux solutions à mettre en place pour régler les problèmes actuels.

Maverick Viñales a découvert une manière de travailler qu'il ne connaissait pas, maintenant qu'il fait équipe avec Valentino Rossi après avoir été le porte-étendard d'un projet de deux ans chez Suzuki, qu'il a réussi à conclure en 2016 avec une victoire à Silverstone et trois podiums au Mans, à Motegi et à Phillip Island.

"La communication chez Suzuki était très différente de celle que nous avons chez Yamaha. Mais c'était parce que Suzuki travaillait pour moi. Je leur disais quelque chose et ils faisaient exactement ce que je leur avais demandé, et ils ont donc conçu une moto pour moi", a expliqué l'Espagnol à Motorsport.com.

"Chez Yamaha, c'est difficile parce que nous sommes deux bons pilotes capables de gagner le championnat, donc ils ont deux opinions. Alors je ne sais pas ce qu'ils font, je ne sais pas quelle voie il suivent. J'essaie de beaucoup communiquer avec eux car mon intention est de les amener vers mon terrain", poursuit le numéro 25.

Lire aussi :

En ce sens, il est intéressant de noter que, lors de la précédente pré-saison, Maverick Viñales avait demandé d’incorporer sur sa M1 un moteur différent de celui qu'il utilise actuellement, une spécification qui se serait rapprochée de celle utilisée par Johann Zarco avec un frein moteur lui convenant davantage.

"J'ai demandé cela à l'époque, mais Yamaha a préféré suivre l'autre direction", relate Viñales, qui est aujourd'hui quatrième du championnat, à 30 points de son coéquipier.

Un top 10 inattendu pour Hafizh Syahrin

Article précédent

Un top 10 inattendu pour Hafizh Syahrin

Article suivant

Guintoli en première ligne pour évaluer la Suzuki de 2019

Guintoli en première ligne pour évaluer la Suzuki de 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Maverick Viñales Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Oriol Puigdemont