Viñales à 13 secondes du vainqueur, plus résigné que vraiment déçu

Le Grand Prix du Japon n'a pas permis à Maverick Viñales de confirmer les progrès réalisés en Thaïlande, où il s'était classé troisième. Cette fois, le pilote Yamaha a obtenu la septième place, à plus de 13 secondes du vainqueur.

Viñales à 13 secondes du vainqueur, plus résigné que vraiment déçu
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Dani Pedrosa, Respol Honda Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

Maverick Viñales n'a pas connu de parenthèse enchantée à Motegi. Comme à maintes reprises cette année, l'euphorie de vendredi a cédé la place aux doutes samedi, puis à la déception dimanche, lorsqu'il a terminé la course loin des premières places, nettement battu par son coéquipier, Valentino Rossi.

"Plus que déçu, je dirais que ça a été une course parmi d'autres, en plus de celles que l'on a déjà eues dans ce championnat", commente-t-il. "Ça n'a pas été un bon week-end. Vendredi, on a commencé fort et j'ai pensé que ce serait un bon Grand Prix, mais le niveau a baissé chaque jour et on n'a pas travaillé de la meilleure des façons."

Lire aussi :

En Thaïlande, Viñales et son équipe ont modifié la répartition des masses de la Yamaha et pensaient avoir trouvé une bonne direction à suivre afin de résoudre les problèmes actuels. Pour l'Espagnol, récompensé par un podium à Buriram, c'est effectivement une solution à explorer pour la suite du travail, néanmoins trop de changements ont semblé compromettre sa performance au Japon.

"À un moment donné ce week-end, on s'est perdus et on est revenus en arrière, à la moto d'avant la Thaïlande. J'ai roulé avec une moto différente à celle que j'avais là-bas et ça n'a pas marché", admet-il. "Avec l'équipe, on essaye d'en tirer des conclusions positives et on espère que ça ne se reproduira plus."

Viñales s'est montré réaliste avec le résultat de la course, bien que déçu par la baisse de ses performances tout au long du week-end : "C'est frustrant d'être là le vendredi, et puis en course, s'il n'y a pas plusieurs pilotes qui tombent, je finis 11e. C'est difficile à digérer en tant que pilote, mais j'ai confiance en moi, je connais mes capacités et je sais où je peux aller. Il faut continuer à travailler."

Le Grand Prix du Japon appartient désormais à l'Histoire et il est temps de se tourner vers l'Australie. Et Viñales entend repartir le couteau entre les dents et tenter une nouvelle fois sa chance.

"Je continue à me battre, je n'abandonne jamais. Je continuerai à me battre jusqu'à la fin de la saison et je vais en Australie avec la mentalité d'essayer de gagner", assure-t-il. "Je ne veux pas être trop déçu. On sait où est le problème et, si l'on garde une bonne mentalité, l'Australie est l'un des circuits où la moto est le moins affectée, et on pourra faire une bonne course."

partages
commentaires
Vidéo - Le top 10 du GP du Japon

Article précédent

Vidéo - Le top 10 du GP du Japon

Article suivant

Márquez égale Doohan... et il en veut encore !

Márquez égale Doohan... et il en veut encore !
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021