Sans explication, Viñales a retrouvé "sa" Yamaha et un bon feeling

Le pilote Yamaha a connu une journée diamétralement opposée à celles du Grand Prix qui vient de se dérouler, et pourtant il utilisait le même matériel.

Comme il y a un an, Maverick Viñales s'est montré le plus rapide de la première journée d'essais de l'intersaison. Et cela crée presque autant la surprise que l'année dernière à pareille époque car bien qu'il ne soit plus un petit nouveau sur la Yamaha, l'Espagnol sort d'un week-end particulièrement complexe.

Viñales a établi son meilleur temps du jour, en fin de journée, avec le châssis 2016 de la YZR-M1, couplé au moteur 2017, soit "complètement la même moto" que celle qu'il utilisait dimanche au warm-up et en course. Au préalable, lorsqu'il a utilisé la version 2017 du châssis, c'est-à-dire celle qu'il avait vendredi et samedi, ses sensations étaient déjà d'un tout autre ordre que pendant le week-end.

"Je me suis senti beaucoup mieux à chaque tour", affirme-t-il. "Dès mes premiers tours le matin je me suis senti super bien et j'ai tourné en petit 1'31, et durant toute la journée je n'ai pas quitté cette fenêtre basse des 1'31, même avec 27 ou 29 tours dans les pneus j'ai continué à faire [ces temps]."

"J'ai beaucoup apprécié cette journée. Après un week-end désastreux, j'ai pris beaucoup de plaisir en roulant et je me suis senti assez fort", souligne-t-il. "Je me suis senti à nouveau très bien sur la moto. Franchement, ce week-end je pleurais à chaque fois que je sortais avec la moto parce que je ne comprenais pas ce qui se passait, pourquoi je n'étais pas rapide et pourquoi j'avais perdu le feeling. Mais dès ce matin, quand je suis monté sur la moto, je me suis à nouveau senti bien."

De bonnes sensations, mais pas d'explication

Comment explique-t-il qu'il ait eu de bonnes sensations alors qu'il utilisait précisément la même moto que pendant le Grand Prix ? "Nous n'en avons aucune idée. Mieux vaut ne pas parler de pneus ou quoi que ce soit, et se concentrer sur nous-mêmes et sur notre moto. Même le 'nouveau' châssis, qu'on a eu pendant la seconde partie de saison et qui ne fonctionnait pas pendant le week-end, a très bien fonctionné aujourd'hui, alors je ne sais pas."

"J'ai senti que je pouvais pousser la moto, tandis que pendant le week-end je ne sentais rien sur la moto, je ne sentais pas l'avant. On changeait la moto et je ne sentais rien, aujourd'hui on a changé un petit peu et je l'ai senti ce petit changement. Cela signifie que la moto fonctionnait aujourd'hui."

Johann Zarco s'est quant à lui montré très rapide avec le châssis 2017, celui tant décrié par les pilotes officiels Yamaha. Pas de quoi inquiéter Maverick Viñales cependant, car lui aussi a retrouvé aujourd'hui de bonnes sensations avec cette version bien qu'il ne l'utilisait pas au moment de signer son meilleur temps du jour.

"J'ai aussi été rapide avec la 2017 comme avec la 2016", explique-t-il. "Ce que je sens c'est qu'avec la 2016 je peux mieux freiner et entrer dans les virages, et avec la 2017 j'en sors mieux. Il y a des points positifs et négatifs, mais en tout cas avec les deux motos j'ai signé des chronos similaires."

Reboosté par cette journée, le pilote espagnol attend désormais celle de demain pour avoir confirmation qu'il s'est replacé sur les bons rails. Il lui faudra poursuivre le travail d'évaluation et de comparaison réalisé aujourd'hui afin de transmettre aux ingénieurs les bonnes informations pour définir au mieux le package à utiliser.

"On a testé certaines choses, certaines positives et d'autres négatives, mais en tout cas le chrono a toujours été là. On a fait du bon travail, j'ai sans cesse roulé avec le set-up de course et le réservoir complètement plein. On a très bien travaillé dans ce domaine. Au final, j'ai fait un time attack et je suis senti super bien, j'ai même eu l'impression de pouvoir descendre encore plus bas."

"On a beaucoup de choses à tester demain et on va reconfirmer. Mais je me suis senti très bien sur la Yamaha, je me suis dit 'Ça, c'est ma Yamaha', la moto que j'ai testée en début de saison et la moto que j'ai toujours eue", se réjouit-il.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement Essais de novembre à Valence
Sous-évènement Mardi
Circuit Valencia
Pilotes Maverick Viñales
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Réactions