Viñales satisfait du nouveau châssis de Yamaha à Jerez

Le pilote espagnol s'est montré satisfait du nouveau châssis proposé par Yamaha lors de la journée d'essais post-course, même s'il n'est pas encore certain de son utilisation lors du Grand Prix de France.

Il n'aura fallu que 24 heures pour que l'équipe Yamaha offre un tout nouveau visage sur le circuit de Jerez. Après avoir piétiné sur toute la durée du Grand Prix d'Espagne, la marque japonaise a en effet retrouvé de sa superbe lundi lors de la journée d'essais post-course, Maverick Viñales occupant le haut de la feuille des temps.

Le contenu de la journée de l'Espagnol a notamment porté sur l'essai d'un nouveau châssis, en reprenant un set-up de base similaire à celui employé durant le week-end andalou. "Nous avons testé différentes choses sur la moto, et notamment un nouveau châssis, qui fonctionne vraiment bien", a expliqué Viñales lundi. "Nous avons utilisé les mêmes réglages et les mêmes pneus qu'hier [dimanche] pour comparer et voir si cela fonctionnait bien."

La marque aux trois diapasons a cependant encore du pain sur la planche, et elle doit encore mener des améliorations pour perfectionner son nouveau châssis, qui n'en est donc pas à sa version finale, et ce d'autant plus que celui-ci n'a pas plu à Valentino Rossi.

Difficile pour le numéro 25 de dire si ce châssis sera utilisé lors de la prochaine manche, lors du Grand Prix de France qui se tiendra du 19 au 21 mai prochains. "Il y a du positif et du négatif, il faut que nous analysions tout cela, et nous verrons ensuite."

Viñales plus rapide qu'en qualifs

Avec un temps de 1'38"635, soit un peu plus de trois centièmes de moins que son temps lors des qualifications, l'Espagnol a devancé les deux pensionnaires de chez Honda, et a notamment grillé la politesse à Marc Márquez pour deux millièmes.

Victime d'une chute lors des essais libres du Grand Prix d'Espagne très similaire à celle qui l'avait contraint à l'abandon lors de la course à Austin, Viñales a semblé être peu à l'aise avec l'avant de sa machine lors des deux dernières échéances. 

Un phénomène qui a été accentué ce week-end par le manque d'adhérence de l'asphalte de Jerez, source de patinage sur les gommes chaussées par les Yamaha. L'ancienne carcasse de pneu, plus rigide, proposée par Michelin pour ce test, était donc très attendue dans le box nippon, même si celle-ci avait déjà eu l'occasion d'être testée lors du test organisé au Mans la semaine dernière. Si l'Italien a appelé à plusieurs reprises de ses vœux l'introduction de ce nouveau produit du Bibendum, dont l'utilisation en course a été maintes fois repoussée, Viñales a semblé davantage indifférent à l'essai de ce nouveau composé.

Il n'en demeure pas moins que l'Ibère a affiché un tout autre visage lors de cette journée d'essais que lors du week-end de course, lors duquel il n'a pas pu faire mieux que la sixième place. Une progression de bon aloi en vue de la prochaine manche. "Aujourd'hui, nous avons eu un résultat totalement différent d'hier [dimanche], avec un très bon rythme", s'est-il félicité, avant de vouloir tourner la page et se projeter sur la prochaine échéance du calendrier. "Mais de toute façon, il faut que nous nous tournions vers Le Mans, car je pense que c'est une bonne piste pour nous, en particulier au vue de mon style de pilotage, et nous pouvons y faire du très bon travail."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement Essais de mai à Jerez
Sous-évènement Lundi
Circuit Circuito de Jerez
Pilotes Maverick Viñales
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Réactions