Viñales surprend Lorenzo, pas Rossi ou Márquez

partages
commentaires
Viñales surprend Lorenzo, pas Rossi ou Márquez
Par : Léna Buffa
19 févr. 2017 à 17:40

À peine deux saisons d'expérience en MotoGP et voilà que Viñales, séance après séance, prend l'ascendant psychologique sur les poids lourds du championnat en s'affirmant comme l'homme à battre.

Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Marc Márquez, Repsol Honda Team
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Depuis qu'il a rejoint Yamaha, Maverick Viñales n'a cédé la première place de la feuille des temps à personne. Valence, puis Sepang et Phillip Island ont été le théâtre de son adaptation éclair à la YZR-M1, trois pistes aux caractéristiques différentes et sur lesquelles il a systématiquement eu le dernier mot au classement.

Cette semaine, Jorge Lorenzo admettait en toute franchise être étonné par les performances réalisées par celui qui l'a remplacé dans le stand Yamaha. "C'est surprenant. Même en sachant qu'il est très, très rapide, très agressif et très jeune, je pense que c'est une surprise pour tout le monde qu'il soit si rapide, c'est la vérité", déclarait le Majorquin, de son côté aux prises avec une Ducati qu'il a bien plus de mal à apprivoiser.

Mais le triple champion du monde semble être le seul à s'étonner de la cadence affichée par son successeur, ou du moins le seul à l'admettre ouvertement. Marc Márquez, lui, s'attendait à se heurter à un adversaire de taille, connaissant à la fois le potentiel du jeune pilote et celui de sa moto, affûtée pour la gagne depuis des années.

"Viñales a déjà été très fort l'année dernière avec la Suzuki, il avait fini ce test en tête", a rappelé le pilote Honda avant de quitter Phillip Island avec le deuxième temps, "et je m'attendais à ce qu'il puisse être un peu plus fort encore avec la Yamaha. Mais, oui, il a été assez rapide et il a fait trois jours très en force."

"Il a toujours été très rapide, dès la première fois qu'il a testé la moto, et il aime beaucoup Phillip Island, il pilote très bien et il est toujours très rapide, y compris en termes de rythme", a souligné quant à lui Valentino Rossi, un coéquipier battu sur six des huit journées d'essais collectifs disputées jusqu'à présent.

"Il est très rapide partout, il se sent très bien avec la moto. Il est certain qu'il sera très dur à battre, mais l'année dernière aussi, avec Lorenzo, c'était tout le temps difficile. Il faut qu'on travaille et qu'on essaye d'arriver au Qatar en étant prêts", prévient le Docteur, qui a rapidement pris la mesure du danger qui s'était invité dans le stand Yamaha.

Quant à la direction de l'équipe aux trois diapasons, elle ne peut que se réjouir du potentiel impressionnant déjà affiché par sa nouvelle recrue, pourtant l'effet de surprise semble désormais passé. "Franchement, maintenant, je me suis habitué", sourit Massimo Meregalli, team manager, auprès du site officiel du MotoGP. "Là où il m'a vraiment surpris, c'est à Valence, parce que dès le premier jour il a été le plus rapide en piste. Cela m'a surpris, parce que même si nous ne doutions pas de sa vitesse, nous ne pouvions pas nous attendre à ce qu'il soit si avancé si vite."

Article suivant
Bautista en mal de sensations avec sa GP16

Article précédent

Bautista en mal de sensations avec sa GP16

Article suivant

Progression fulgurante pour Rins à Phillip Island

Progression fulgurante pour Rins à Phillip Island
Charger les commentaires