Viñales troisième représentant Yamaha : "C'est ma faute"

Maverick Viñales regrette d'avoir échoué en tentant une stratégie différente pendant les qualifications de Brno.

Viñales troisième représentant Yamaha : "C'est ma faute"

Maverick Viñales a beau avoir obtenu la cinquième position sur la grille de départ du Grand Prix de République Tchèque à 0"444 du temps de la pole de Johann Zarco, il n'en demeure pas moins le troisième pilote Yamaha seulement, battu par le jeune duo du team satellite Petronas.

Celui qui aurait même pu se retrouver sixième sans une annulation du meilleur temps de Pol Espargaró était prompt à reconnaître au terme de la séance qualificative qu'il portait l'unique responsabilité de ce qu'il considère comme une performance décevante sur le long tracé tchèque. En effet, l'Espagnol s'est empêché de disposer d'un tour supplémentaire en toute fin de séance dans la manière dont il a abordé son temps.

Lire aussi :

Comme nombre de pilotes, qui estiment que les gommes arrière tendres n'ont pas un rendu de performance suffisant pour un second tour lancé et pour tenter d'aller chercher deux chronos performants sur un même relais, Viñales désirait des pneus neufs en fin de séance et s'en veut de ne pas avoir pu essayer un ultime time-attack.

Immédiatement après sa chute subie vendredi (en début de première séance d'Essais Libres), le pilote Yamaha a posé sa main sur son épaule droite puis, dans l'après-midi, a révélé qu'il était toujours porteur des séquelles de la blessure subie en mars, qui lui cause encore des douleurs. Ce samedi, en plus de soigner cette épaule, il devra probablement mettre de la glace sur sa cuisse gauche, qu'il a lui-même battue à la mort juste après la Q2… Une erreur de calcul l'a en effet conduit à se diriger vers la voie des stands pour essayer de placer un troisième pneu arrière et ainsi procéder à une troisième tentative de tour rapide. Cependant, Viñales est arrivé au box sans avoir le temps de changer la roue, de sortir et de refaire un tour avant que le drapeau à damier ne tombe.

"Nous avons essayé quelque chose de nouveau dans la stratégie de timing et ça n'a pas marché. C'est ma faute, parce que j'ai probablement roulé trop lentement sur les tours de retour au box et je n'ai pas eu le temps de monter ce troisième pneu", résume le natif de Rosas, dont l'objectif pour la course n'a en tout cas pas changé : "Il est le même que d'habitude, monter sur le podium."

Pour Viñales, le fait que les rivaux de la première ligne appartiennent à des équipes satellites est quelque chose de prévisible lorsque l'on constate le niveau de performance actuel. "Les équipes satellites sont au complet et nous savons tous à quel point Zarco peut être rapide. On voit qu'il pilote très vite", a déclaré le pilote Yamaha, actuellement deuxième au classement général à seulement dix points de Fabio Quartararo.

Seulement, malgré les deux victoires consécutives du Français à Jerez, le Catalan considère Franco Morbidelli comme particulièrement affûté et affirme qu'il est le pilote Yamaha le plus en forme à Brno. "Franco est l'un des favoris évidents pour la victoire. Nous essayons d'apprendre de lui parce qu'il pilote très bien", a-t-il fait remarquer au sujet du numéro 12.

Lire aussi :

partages
commentaires
Morbidelli : "Si je dois avoir une chance, ce sera demain"
Article précédent

Morbidelli : "Si je dois avoir une chance, ce sera demain"

Article suivant

Pecco Bagnaia opéré avec succès : retour reporté à Misano ?

Pecco Bagnaia opéré avec succès : retour reporté à Misano ?
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021