Viñales : Plus qu'un seul "bon" moteur pour finir sa saison ?

Maverick Viñales a subi un terrible accident lors du Grand Prix de Styrie, au terme duquel sa Yamaha a pris feu. L'Espagnol, dont la carcasse de la moto a été récupérée par son équipe, ne saura pas avant d'arriver à Misano si le moteur employé lors de l'épreuve aura pu être sauvé pour disputer d'autres courses.

Viñales : Plus qu'un seul "bon" moteur pour finir sa saison ?

Maverick Viñales a sauté de sa moto lorsqu'il a été victime de la spectaculaire phase finale d'une avarie de freins sur le Red Bull Ring, tirant tout droit dans le virage 1 à plus de 220km/h. Sa M1 a continué sa route jusqu'à s'écraser contre les barrières de sécurité avant que le contact ne mène celle-ci à prendre feu instantanément.

Le pilote, qui a échappé à toute blessure lors de l'incident, s'est vite relevé et a couru pour demander aux commissaires d'éteindre les flammes de sa moto, conscient qu'il était vital que le moteur ne soit pas endommagé. Depuis le début de la saison, les Yamaha ont subi de sérieux problèmes de fiabilité sur leurs moteurs. Valentino Rossi a connu une péripétie dès la première course, à Jerez, et Franco Morbidelli a vu son moteur casser dans la seconde.

Après avoir détecté lui-même des défauts lors d'une séance d'essais libres au Grand Prix d'Espagne, Viñales a changé un de ses moteurs, qui a été envoyé au Japon pour un contrôle, tout comme celui de Rossi et Morbidelli, si bien que les trois pilotes ont maintenant une allocation de quatre moteurs pour terminer l'année.

Lire aussi :

En outre, pour surmonter les problèmes, Yamaha a réduit les régimes auxquels ses moteurs fonctionnent et la partie censée avoir causé les problèmes a été remplacée sur certaines unités. Cela signifie que Viñales a deux moteurs avec l'ancienne pièce, qui pourraient encore causer des problèmes, et deux avec la nouvelle, qui seraient classés comme "bons".

Précisément, l'un de ces "bons" moteurs est celui qui a été accidenté lors de la course dimanche dernier, comme le pilote l'a lui-même admis. Si ce moteur est endommagé, l'Espagnol devra terminer les neuf Grands Prix restants avec deux "mauvais" moteurs et un "bon" moteur.

La question est maintenant de savoir si le pilote Yamaha a perdu ou non le moteur de Styrie à cause de l'accident, ce qu'il ignore pour le moment et ne saura pas avant son arrivée à Misano, le 10 septembre. "Nous n'avons pas cette information", a répondu un membre de l'équipe lorsqu'on lui a demandé si le moteur avait été sauvé. À la connaissance de Motorsport.com, Yamaha n'a pas signalé d'anomalie concernant le moteur après la course.

La moto accidentée de Viñales a été ramenée au stand Yamaha par les commissaires de piste. Une fois sur place, les mécaniciens ont démonté et nettoyé toutes les pièces pour vérifier celles à remplacer et les signaler au service des pièces détachées. Une fois le moteur démonté, il a été remis aux ingénieurs de la moto de l'Espagnol, qui l'ont ramenée en camion pour une première analyse. Yamaha possède un département moteur en Italie, où sont fabriquées les pièces des M1 du MotoGP, et il y sera vérifié si le bloc est définitivement endommagé ou non, information qui ne sera connue qu'en amont du Grand Prix de Misano.

"S'ils n'y a pas de carter cassé, ils le nettoient, changent l'huile et l'eau et le mettent sur le banc pour vérifier que le vilebrequin n'a pas été tordu ou que les pièces d'étanchéité n'ont pas été endommagées. Et si c'est le cas, le moteur peut être réutilisé", détaille un expert consulté par nos soins.

Après cinq manches disputées au Championnat du monde MotoGP 2020 et avec encore neuf épreuves prévues au calendrier, Viñales occupe la cinquième position du général avec 48 points, à seulement huit unités de la troisième place de Jack Miller, mais également uniquement cinq points devant la neuvième position occupée par Miguel Oliveira, vainqueur du dernier GP en date. Viñales avait débuté sa saison avec deux arrivées consécutives sur la deuxième marche du podium, à Jerez, mettant dans sa besace un total de 40 points. Il n'en a inscrit que huit sur l'ensemble des trois manches suivantes. 

partages
commentaires
Zarco : Rossi ? "Il vaut mieux être dans son camp"

Article précédent

Zarco : Rossi ? "Il vaut mieux être dans son camp"

Article suivant

L'homme qui a refusé le guidon KTM d'usine pour gagner avec Tech3

L'homme qui a refusé le guidon KTM d'usine pour gagner avec Tech3
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021