MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Une victoire pleine d'émotion pour Viñales à Assen

partages
commentaires
Une victoire pleine d'émotion pour Viñales à Assen
Par :
30 juin 2019 à 16:01

Maverick Viñales a retrouvé la victoire ce dimanche à Assen, au cours du Grand Prix des Pays-Bas, venant à bout de Marc Márquez et Fabio Quartararo après 26 tours d'une âpre bagarre.

L'attente aura été longue, mais Yamaha et Maverick Viñales ont de nouveau goûté au champagne de la victoire ce week-end à Assen. Un succès qui est le premier pour eux depuis Phillip Island, au mois d'octobre dernier. Très à l'aise durant tout le week-end, le pilote espagnol est parvenu à ses fins en gérant une bagarre permanente contre ses deux principaux adversaires, Marc Márquez et Fabio Quartararo, durant la course de ce dimanche, où même en commettant quelques erreurs il a fini par avoir le dernier mot.

Lire aussi :

Le fait de s'être imposé sur le circuit d'Assen, véritable lieu de culte pour les fans de moto à travers le monde, ajoute évidemment un degré d'émotion au succès de l'Espagnol. Une émotion qui s'est faite sentir dès le passage de la ligne d'arrivée. "C'est l'ambiance, c'est la Cathédrale des vieux circuits, c'est une piste sur laquelle j'adore gagner et c'est une date que je note sur le calendrier", commentait-il à chaud. "Ça a toujours été une bonne course pour moi en 125cc, en Moto2, j'ai été bon dans toutes les catégories à Assen. On peut voir les fans, ils sont très proches, on sent l'émotion, c'est une belle piste sur laquelle gagner."

Depuis le début du week-end, le pilote de la Yamaha numéro 12 a été présent aux avant-postes, jusqu'à se placer en première ligne lors de la séance qualificative d'hier. Un regain de performance important, surtout deux semaines après la désillusion de Barcelone. En Catalogne, en effet, Viñales avait également montré d'excellentes dispositions, avant de se faire percuter par Jorge Lorenzo et de chuter. Cet accident, ajouté au faux départ d'Austin, est revenu dans l'esprit de Viñales au moment d'expliquer son succès d'aujourd'hui.

"C'est incroyable car nous avons traversé des moments difficiles, notamment le faux départ à Austin, qui était la course où je me sentais le mieux préparé. À Montmeló aussi, je pense que nous avions l'opportunité de nous battre pour la victoire", a-t-il expliqué au site officiel du MotoGP. "Nous avons réussi à trouver de bons réglages pour la course, je suis assez bon là-dessus. C'est difficile à croire, je pensais ne pas pouvoir faire ce rythme, car au warm-up je n'étais pas trop mal en pneus usés mais on sait qu'il nous manque quelques dixièmes entre le warm-up et la course, et puis j'ai toujours roulé en 1'33. J'étais très content, surtout quand j'ai passé la ligne, ça a enlevé énormément de pression."

Une course de patience

Maverick Viñales s'est montré extrêmement à l'aise dans le dernier secteur de ce circuit d'Assen, particulièrement dans le virage 12. Un droite rapide dans lequel il était très difficile de dépasser, quand bien même son avantage sur Marc Márquez était important en début de course. Mais le vainqueur du jour a su se montrer méthodique et patient.

"Je ne pensais pas à dépasser, mais le virage 12 a été le meilleur virage du circuit pour moi tout le week-end. Mais Marc freinait très bien jusqu'au virage 15, donc pour moi c'était très difficile de le dépasser. Ça m'a pris beaucoup de tours car j'ai montré mes cartes dans les premiers tours, [j'ai montré] là où je pouvais dépasser, et c'était donc très difficile à faire [ensuite]. Après l'avoir dépassé j'ai essayé d'attaquer et j'ai fait une grosse erreur au premier virage. Je me demandais si j'arriverais à le dépasser de nouveau ! J'ai de nouveau essayé dans le virage 12 mais cette fois par l'intérieur, et c'était bon."

Lire aussi :

Malgré la mauvaise passe traversée par Yamaha depuis près de deux ans maintenant (il avait déjà fallu attendre entre Assen 2017 et Phillip Island 2018 pour voir un succès de la marque d'Iwata), Viñales est arrivé sur ce Grand Prix en confiance, et a pu dérouler son plan, lui qui s'était préparé pour tous les scénarios possibles.

"Je savais que si j'étais dans les 1'33, il serait difficile de me battre, mais j'étais prêt à toutes les éventualités. J'ai très bien travaillé tout le week-end, pour être fort et essayer de me battre dans le dernier virage, sur les freins. J'ai finalement eu une opportunité après le virage 12, là où je me sentais vraiment bien, et j'ai attaqué à fond. Je suis vraiment content que ça ait fonctionné. Nous voulons garder cet élan, je me sens bien en pilotant la moto, et aussi dans ma tête."

Maverick Viñales a tout de même commis quelques approximations durant ce Grand Prix, notamment dans le premier virage lorsqu'il a pris la tête de la course pour la première fois. Une légère erreur qu'il explique par le fait qu'il est bien plus compliqué de gérer ses points de freinage une fois seul en piste que lorsque l'on est dans le paquet !

"Ici, à Assen, c'est dur d'être devant, on perd ses repères de freinage. Je suis sorti de la piste, Marc m'a dépassé, j'ai eu de la chance de ne pas perdre beaucoup de temps, donc j'ai pu vite réduire l'écart. Je suis sorti une fois de la piste et j'ai perdu une seconde, mais j'ai rattrapé mon retard en deux tours. Je savais que j'avais une opportunité, et je l'ai donc saisie, comme toujours."

Le top 3 de la course

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Spain Maverick Viñales Yamaha 26 40'55.415  
2 Spain Marc Márquez Honda 26 41'00.269 4.854
3 France Fabio Quartararo Yamaha 26 41'05.153 9.738

Article suivant
Rossi reconnaît sa responsabilité dans sa chute

Article précédent

Rossi reconnaît sa responsabilité dans sa chute

Article suivant

Championnat - Márquez prend le large, Quartararo 6e

Championnat - Márquez prend le large, Quartararo 6e
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Catégorie Course
Lieu Assen
Pilotes Maverick Viñales Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Michaël Duforest