Course - Viñales et Yamaha renouent avec la victoire, Márquez out

Le pilote Yamaha a parfaitement joué sa carte à Phillip Island en tirant profit de l'abandon de son rival de chez Honda, faisant suite à un accrochage avec Johann Zarco.

Course - Viñales et Yamaha renouent avec la victoire, Márquez out

C'est une attente longue de 16 mois pour Yamaha et de 17 pour Maverick Viñales qui vient de prendre fin aux antipodes, avec le succès de l'Espagnol en Australie.

Le numéro 25 a su profiter du retrait du poleman Marc Márquez pour faire la différence face à ses autres adversaires, s'adjugeant une première victoire depuis le Grand Prix de France 2017 avec une marge de 1"5 secondes sur Andrea Iannone !

À l'extinction des feux, ce sont les deux pilotes Pramac qui ont pris le meilleur envol, Danilo Petrucci, parti huitième, se retrouvant en tête l'espace de deux virages avant de faire une excursion hors piste.

Lire aussi :

Le leadership revenait alors à son coéquipier Jack Miller, qui menait devant son public. L'espace d'un tour seulement, car Marc Márquez, qui avait perdu plusieurs positions dans le tout premier virage de l'épreuve, revenait bien rapidement à la charge pour dépasser l'Australien dès la deuxième boucle.

Andrea Dovizioso a également réalisé un excellent envol depuis le neuvième emplacement sur la grille, pour se retrouver en deuxième position à partir du troisième tour, après s'être défait des deux Suzuki de Iannone et Rins.

Miller faisait quant à lui de la résistance et récupérait au même moment la troisième place, alors que derrière lui Iannone devait défendre bec et ongle sa position face à un Johann Zarco qui avait manqué son départ, mais bénéficiait de deux pneus soft l'autorisant à se montrer particulièrement agressif dans les premières encablures.

Accrochage à haute vitesse entre Zarco et Márquez

À l'instar de l'an passé, de multiples changements de position allaient survenir aux avant-postes au gré de du phénomène d'aspiration et de gros freinages. Dovizioso parvenait ainsi à passer Márquez dans le cinquième tour, avant que l'Espagnol et Johann Zarco ne s'accrochent à l'approche de Doohan Corner.

Le Français chutait alors à haute vitesse mais parvenait heureusement à se relever par ses propres moyens, alors que l'ibère devait rentrer au stand à l'issue de son tour, sa Honda étant visiblement endommagée.

Devant, l'abandon de Márquez, son premier de la saison, ne signifiait en aucun cas la fin de la bataille pour Dovizioso. Le pilote Ducati avait en effet maille à partir avec les deux pilotes Yamaha officiels, qu'on n'avait plus vus à pareille fête depuis bien longtemps.

 

Bautista intenable 

Viñales s'emparait même de la tête de course devant Rossi, creusant progressivement un écart qui allait culminer à plus de deux secondes, alors que le vice-Champion 2017 rétrogradait progressivement dans la hiérarchie, étant même menacé par Álvaro Bautista, qui finissait par prendre l'avantage dans le 12e tour.

Le remplaçant de Lorenzo se retrouvait ainsi en quatrième position, et même en troisième après que Iannone est parti à la faute dans la boucle suivante ! La progression du futur pilote Superbike allait se poursuivre jusqu'à la deuxième place quelques boucles plus tard, lorsque Rossi céda face aux deux pilotes Ducati.

Viñales intouchable, de nombreux changements de positions allaient encore intervenir dans les dix derniers tours, Rossi, Bautista, Dovizioso et Iannone étant tous en lice pour l'obtention de la deuxième place.

Et c'est finalement le dernier cité qui a eu le dernier mot, au prix d'un duel acharné avec Dovizioso dans les tous derniers tours. Bautista s'empare quant à lui d'un résultat de choix avec la quatrième place, devant Rins qui a eu le dernier mot face à Rossi dans les derniers instants de l'épreuve.

Morbidelli prend une option pour le titre de Rookie de l'année

Au septième rang, on retrouve Jack Miller, qui aura gardé en vue le groupe de tête durant toute la course sans toutefois pouvoir véritablement se mêler à la lutte. Franco Morbidelli décroche pour sa part la huitième place, et inscrit ainsi des points capitaux pour devenir le Rookie de l'année.

L'Italo-Brésilien a bien été aidé dans sa tâche par la chute d'Hafizh Syahrin à la mi-course, le Malaisien qui le devançait pourtant au classement et qui perd donc gros sur ce week-end.

Lire aussi :

Quelques tours plus tôt, Dani Pedrosa était également parti à la faute. Le numéro 26 ne gardera pas de grands souvenirs de sa dernière course à Phillip Island, un circuit qui ne lui a jamais réussi et où il ne s'est jamais imposé dans la catégorie reine.

La neuvième place revient quant à elle à Aleix Espargaró, qui ne pourra qu'être satisfait de ce top 10 alors qu'Aprilia avait été à côté de son sujet durant tout le Grand Prix jusqu'ici. L'Espagnol termine devant la première KTM au classement, celle de Bradley Smith.

Karel Abraham finit en 11e position, juste devant Petrucci qui s'est bien remis de son passage hors piste du premier tour. Redding boucle l'épreuve à la 13e place, devant Nakagami et Siméon, qui inscrit son tout premier point en MotoGP avec la 15e place à l'arrivée.

Australia Grand Prix d'Australie - Course
Pos. Pilote Moto Av. Ar. Trs Temps/Écart
1 Spain Maverick Viñales   Yamaha YZR-M1 27 40'51.081
2 Italy Andrea Iannone   Suzuki GSX-RR 27 1.543
3 Italy Andrea Dovizioso   Ducati GP18 27 1.832
4 Spain Álvaro Bautista   Ducati GP18 27 4.072
5 Spain Álex Rins   Suzuki GSX-RR 27 5.017
6 Italy Valentino Rossi   Yamaha YZR-M1 27 5.132
7 Australia Jack Miller   Ducati GP17 27 6.756
8 Italy Franco Morbidelli   Honda RC213V 27 21.805
9 Spain Aleix Espargaró   Aprilia RS-GP 27 22.904
10 United Kingdom Bradley Smith   KTM RC16 27 22.940
11 Czech Republic Karel Abraham   Ducati GP17 27 34.386
12 Italy Danilo Petrucci   Ducati GP18 27 35.025
13 United Kingdom Scott Redding   Aprilia RS-GP 27 36.348
14 Japan Takaaki Nakagami   Honda RC213V 27 36.389
15 Belgium Xavier Siméon   Ducati GP17 27 44.214
16 Switzerland Thomas Lüthi   Honda RC213V 27 48.226
17 Spain Jordi Torres   Ducati GP16 27 1'04.965
18 Australia Mike Jones   Ducati GP16 27 1'19.817
Ab. Spain Pol Espargaró   KTM RC16 22 5 tours
Ab. Malaysia Hafizh Syahrin   Yamaha YZR-M1 18 9 tours
Ab. Spain Dani Pedrosa   Honda RC213V 11 16 tours
Ab. Spain Marc Márquez   Honda RC213V 5 22 tours
Ab. France Johann Zarco   Yamaha YZR-M1 5 22 tours

partages
commentaires
Officiel - Bradl va remplacer Crutchlow en Malaisie

Article précédent

Officiel - Bradl va remplacer Crutchlow en Malaisie

Article suivant

Championnat - Gros coup pour Yamaha ; Crutchlow toujours meilleur indépendant

Championnat - Gros coup pour Yamaha ; Crutchlow toujours meilleur indépendant
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021