VR46 assure être toujours en bonne voie pour rejoindre le MotoGP

Pablo Nieto, team manager de VR46, réaffirme que le projet MotoGP de l'équipe de Valentino Rossi est toujours d'actualité en dépit des rumeurs qui l'entourent.

VR46 assure être toujours en bonne voie pour rejoindre le MotoGP

Depuis l'annonce, au mois d'avril, d'un projet de sponsorisation de l'équipe VR46 afin de lui permettre de s'engager pour cinq ans dans la catégorie MotoGP, les liens entre la structure italienne et le groupe saoudien Aramco ont paru aussi flous qu'étranges, voire suspects pour un certain nombre d'observateurs.

L'officialisation du partenariat entre VR46 et Ducati aura été la seule avancée tangible réalisée depuis l'annonce initiale, le nom des pilotes n'ayant, lui, pas été officiellement dévoilé. Mais c'est surtout la confusion née de communications contradictoires quant à l'existence même du programme qui laisse planer un doute et continue d'alimenter la défiance de ceux qui restent convaincus que ce projet finira par capoter.

Interrogé à maintes reprises sur le sujet, Valentino Rossi a constamment réaffirmé l'engagement de son équipe en MotoGP pour la saison prochaine, confiant dans la véracité des échanges qu'il a pu avoir avec le prince saoudien, tout en se disant dans l'incapacité de fournir des informations plus précises. Vendredi, c'est Pablo Nieto, team manager de VR46, qui a été interrogé sur le sujet lors d'une conférence de presse réunissant les représentants des équipes satellites MotoGP, et il a tenté à son tour de tordre le cou aux rumeurs. Ne niant pas "certains retards", le responsable espagnol a affirmé que le projet était toujours sur les rails.

"Comme vous le savez, nous avons scellé cet accord avec Aramco. En Arabie saoudite, les choses avancent très, très lentement, mais nous sommes en bonne voie. C'est le plus important. Il faut que nous continuions à travailler. Pour le moment, ce que je peux vous dire c'est que nous y travaillons. Il y a certains retards, mais nous sommes en bonne voie et nous y travaillons", a déclaré Pablo Nieto.

Aucune surprise pour les pilotes

Également questionné sur l'identité des pilotes choisis pour défendre les couleurs de l'équipe VR46 la saison prochaine en MotoGP, Nieto a confirmé sans les citer que Luca Marini et Marco Bezzecchi formeraient ce line-up.

"Nous sommes impatients, car nous aurons notre propre équipe. En partant complètement de zéro, nous lançons un très beau projet. Comme tout le monde le sait, nous connaissons déjà les pilotes, mais ce week-end est un week-end très important pour nous et pour notre famille, car c'est le week-end de Valentino et nous ne voulons donc rien dire à ce sujet. Mais tout le monde sait qui seront les pilotes qui seront en MotoGP et en Moto2", a-t-il indiqué, en référence au fait que Valentino Rossi fait cette semaine ses adieux au public italien.

"Nous devons apprendre et progresser, car il s'agit d'un nouveau défi pour nous, mais je pense que nous sommes très bien soutenus par Ducati et c'est le plus important. Nous venons ici pour faire de très bonnes choses", a ajouté Nieto.

En attendant cette montée en grade, VR46 prend ses marques avec la catégorie MotoGP cette année par le biais d'un accord passé avec l'équipe Avintia et permettant à Luca Marini de disputer sa première saison. "Il est important pour nous d'apprendre, de progresser et de voir comment ça se passe pour notre équipe dans cette nouvelle catégorie. Il est très important de comprendre comment ça fonctionne, car c'est très différent du Moto2", a souligné Pablo Nieto.

"Nous savons aussi que la manière dont cela fonctionne avec le constructeur est très important, et nous avons de très bonnes sensations avec Ducati. Nous savons que la première année est toujours difficile, mais je pense que nous faisons du très bon travail malgré tout. Il est important d'apprendre, que ce soit pour tous les mécaniciens ou tout le staff de l'équipe, et ensuite nous passerons à notre propre équipe en 2022."

Outre son programme en MotoGP, VR46 doit également avoir deux équipes en Moto2 la saison prochaine, une étant la structure déjà existante (également sponsorisée par Aramco) et l'autre étant un team qui court actuellement en Espagne et qui fera le grand saut vers le Championnat du monde.

Lire aussi :

partages
commentaires
Quartararo : "Quelque chose ne va pas" dans les conditions mixtes
Article précédent

Quartararo : "Quelque chose ne va pas" dans les conditions mixtes

Article suivant

Bagnaia espère ne pas bénéficier de consignes en course

Bagnaia espère ne pas bénéficier de consignes en course
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021