Warm-up - Márquez garde la tête face à Dovizioso et Miller

Longuement titillé par Jack Miller pendant cette dernière séance de préparation de la course d'Austin, Marc Márquez a finalement signé le meilleur temps du warm-up.

Warm-up - Márquez garde la tête face à Dovizioso et Miller
Charger le lecteur audio

Après les intempéries qui ont marqué la journée de qualifications, un soleil franc est de retour sur le Circuit of the Americas et le vent a faibli, annonçant les meilleures conditions du week-end pour la course. C'est toutefois dans une atmosphère très fraîche que se déroulaient les 20 dernières minutes d'essais, avec seulement 12,2°C dans l'air et 17,6°C au sol lorsque les MotoGP ont bondi hors de leur stand. Dans ces circonstances, les pilotes ont pour la plupart opté pour un pneu soft à l'avant et un medium, voire un soft, à l'arrière, afin de tenter d'engranger un maximum de tours, toute expérience s'avérant utile après un week-end pour l'instant difficile à décrypter.

Lire aussi :

Très en vue durant les deux premiers jours grâce à sa capacité à se montrer performant dans un groupe Ducati pourtant à la peine ce week-end, Jack Miller a une nouvelle fois fait le show pendant le warm-up. Malgré une première ruade dans la ligne droite de retour en guise de réveil, le pilote Pramac a en effet pris les rênes de la séance dans son premier tour lancé. Il établissait alors une référence de 2'06"432 et devançait Quartararo, Morbidelli et Lorenzo, mais le classement allait fortement évoluer au détriment des trois derniers cités.

Après avoir lui-même amélioré sa référence (2'05"866), l'Australien a été momentanément remplacé par Dovizioso au sommet de la hiérarchie, mais il a très vite repris les commandes avec un chrono de 2'05"610. À la mi-séance, Marc Márquez s'est chargé de rappeler à tous qui est le roi des lieux, en se hissant au sommet avec, pour l'instant, une petite amélioration de cinq centièmes. Une nouvelle fois, Miller a répliqué en devenant le premier à atteindre les 2'04.

Derrière, Andrea Dovizioso est peu à peu monté en puissance. L'Italien, qui a perdu gros samedi pendant les qualifications, a pris l'avantage sur Maverick Viñales et Cal Crutchlow. Peu après, Danilo Petrucci est remonté à son tour dans le classement et a un temps contesté la cinquième place à Crutchlow. Dans le même temps, Álex Rins grillait la politesse à Franco Morbidelli pour un millième seulement et se positionnait au sixième rang. Valentino Rossi et Takaaki Nakagami complétaient alors le top 10.

Lire aussi :

 

Devant, et malgré quelques chaleurs durant cette séance, Marc Márquez a finalement sorti le grand jeu et repris le leadership en gagnant 0"359 sur Jack Miller, qui allait en rester là. Andrea Dovizioso est quant à lui remonté au troisième rang au détriment de Maverick Viñales, avant de poursuivre son effort et de prendre l'avantage sur Miller pour en terminer à 0"193 du leader.

Crutchlow en termine pour sa part cinquième devant Rossi, Morbidelli, Petrucci et les deux Suzuki de Rins et Mir qui complètent le top 10 de cette séance matinale. Fabio Quartararo a quant à lui signé le 12e temps et devance les frères Espargaró puis Jorge Lorenzo. Johann Zarco boucle la séance au 19e rang.

Désormais les dés sont jetés et les pilotes MotoGP n'ont plus qu'un rendez-vous, celui de la course. Une épreuve qui s'annonce longue et éprouvante, et dont le départ sera donné à 21h heure française. À suivre, bien entendu, en direct commenté sur Motorsport.com !

United States GP des Amériques - Warm-up

Pos. # Pilote Moto Trs Chrono/Écart
1 93 Spain Marc Márquez   Honda RC213V 10 2'04.573
2 4 Italy Andrea Dovizioso   Ducati GP19 10 0.193
3 43 Australia Jack Miller   Ducati GP19 10 0.359
4 12 Spain Maverick Viñales   Yamaha YZR-M1 10 0.400
5 35 United Kingdom Cal Crutchlow   Honda RC213V 10 0.570
6 46 Italy Valentino Rossi   Yamaha YZR-M1 9 0.855
7 21 Italy Franco Morbidelli   Yamaha YZR-M1 10 1.094
8 9 Italy Danilo Petrucci   Ducati GP19 10 1.179
9 42 Spain Álex Rins   Suzuki GSX-RR 10 1.280
10 36 Spain Joan Mir   Suzuki GSX-RR 10 1.439
11 30 Japan Takaaki Nakagami   Honda RC213V 9 1.490
12 20 France Fabio Quartararo   Yamaha YZR-M1 9 1.495
13 41 Spain Aleix Espargaró   Aprilia RS-GP 10 1.636
14 44 Spain Pol Espargaró   KTM RC16 9 1.775
15 99 Spain Jorge Lorenzo   Honda RC213V 9 2.056
16 63 Italy Francesco Bagnaia   Ducati GP18 8 2.507
17 53 Spain Tito Rabat   Ducati GP18 10 2.914
18 29 Italy Andrea Iannone   Aprilia RS-GP 8 2.939
19 5 France Johann Zarco   KTM RC16 9 3.025
20 17 Czech Republic Karel Abraham   Ducati GP18 10 3.035
21 88 Portugal Miguel Oliveira   KTM RC16 10 3.051
22 55 Malaysia Hafizh Syahrin   KTM RC16 9 3.298

partages
commentaires
Lorenzo : La Honda, pas aussi intuitive que la Yamaha
Article précédent

Lorenzo : La Honda, pas aussi intuitive que la Yamaha

Article suivant

Petrucci dans le doute malgré des qualifs réussies

Petrucci dans le doute malgré des qualifs réussies
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021