Warm-up - Petrucci meilleur funambule sur piste mouillée

Les très difficiles conditions de piste de ce week-end manceau se sont poursuivies avec un circuit douché d'eau attendant les pilotes pour le warm-up.

Warm-up - Petrucci meilleur funambule sur piste mouillée

C'est dans le but d'offrir quelques degrés supplémentaires en piste aux pilotes que les organisateurs du Grand Prix de France ont flexibilisé les horaires du warm-up et ont fait débuter celui-ci à 10h00, soit 40 minutes plus tard que de coutume.

Pourtant, la météo au Mans est toujours bien loin d'être folichonne ! C'est en effet la pluie qui a accueilli l'arrivée des membres du paddock sur le Circuit Bugatti, dès le début de la matinée, et qui s'impose encore largement sur la surface de la piste alors que le chronomètre entame son compte à rebours.

Pour se lancer à l'attaque du chrono, il n'y a qu'une option : les pneus pluie ! Comme l'indiquait hier Jack Miller, soulagé de pouvoir partir depuis la première ligne de la grille, "les conditions peuvent aller dans un sens ou dans l'autre, particulièrement si c'est mouillé, et avoir moins de spray [devant] peut permettre d'éviter un désastre dans le virage 2 où tout le monde se suit. Je pense que le fait d'avoir un petit peu d'air devant et ne pas se trouver empilés est bien !" Alors que se profile une course sur piste mouillée cet après-midi, toute expérience est bonne à prendre ce matin.

Lire aussi :

Une position de grille avantageuse ne sera évidemment pas ce dont pourra disposer la majorité du plateau. Ainsi, malgré les conditions difficiles, il est indispensable de prendre la piste et de comprendre les conditions d'adhérence et ainsi, risquer la chute. Après seulement cinq minutes de séance, c'est Zarco qui finit au sol, au Garage Vert (virage 8). Sur des œufs, Mir, le Champion du monde en titre, finit à son tour dans les graviers quelques instants plus tard, avant que Pol Espargaró ne se retrouve à nouveau désarçonné. Les Honda ont récemment donné l'habitude de finir au sol lors des mêmes séances, parfois même au même endroit : ce warm-up ne fait pas exception, Márquez goûtant au contact du sol dans le Virage 3 à trois minutes du terme de la séance après avoir perdu l'arrière.

Pour les débutants comme le duo Avintia composé de Marini et Bastianini, toute expérience est bonne à prendre, mais de l'aveu de leur directeur d'équipe Ruben Xaus, "juste en attendant, on peut prendre des points ici."

Au chrono, Maverick Viñales s'est placé en tête de la séance en full wet à la mi-séance, avant d'en être détrôné par Jack Miller (1'46"003), qui a ensuite fait tomber ton temps (145"144). Danilo Petrucci, que l'on avait quelque peu oublié en ce début de week-end, s'est rappelé au bon souvenir d'une piste qu'il apprécie en signant deux références consécutives dans les ultimes secondes de la séance (1'44"515).

La course, cet après-midi, s'annonce épique et piégeuse…

Lire aussi :

France GP de France - Warm-up

P. Pilote Tours Temps Écart km/h
1 Italy Danilo Petrucci 11 1'44.515   153.003
2 Australia Jack Miller 11 1'44.794 0.279 152.596
3 Portugal Miguel Oliveira 11 1'45.048 0.533 152.227
4 Italy Pecco Bagnaia 10 1'45.105 0.590 152.144
5 Spain Joan Mir 8 1'45.369 0.854 151.763
6 France Johann Zarco 6 1'45.369 0.854 151.763
7 Italy Valentino Rossi 11 1'45.370 0.855 151.762
8 Spain Iker Lecuona 11 1'45.443 0.928 151.657
9 Italy Franco Morbidelli 11 1'45.476 0.961 151.609
10 Spain Maverick Viñales 11 1'45.512 0.997 151.558
11 Spain Marc Márquez 8 1'45.822 1.307 151.114
12 South Africa Brad Binder 11 1'46.058 1.543 150.777
13 France Fabio Quartararo 11 1'46.127 1.612 150.679
14 Spain Aleix Espargaró 11 1'46.176 1.661 150.610
15 Italy Luca Marini 11 1'46.237 1.722 150.523
16 Spain Álex Márquez 11 1'46.345 1.830 150.370
17 Italy Enea Bastianini 11 1'46.702 2.187 149.867
18 Italy Lorenzo Savadori 11 1'46.756 2.241 149.792
19 Japan Takaaki Nakagami 11 1'46.986 2.471 149.470
20 Spain Álex Rins 11 1'47.530 3.015 148.713
21 Spain Tito Rabat 11 1'47.957 3.442 148.125
22 Spain Pol Espargaró 8 1'48.251 3.736 147.723

partages
commentaires

Voir aussi :

Morbidelli s'est blessé au genou à l'entraînement au Ranch

Article précédent

Morbidelli s'est blessé au genou à l'entraînement au Ranch

Article suivant

En vue de la course, Zarco a joué au pilote-météorologue !

En vue de la course, Zarco a joué au pilote-météorologue !
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021