Warm-up - Petrucci meilleur funambule sur piste mouillée

Les très difficiles conditions de piste de ce week-end manceau se sont poursuivies avec un circuit douché d'eau attendant les pilotes pour le warm-up.

Warm-up - Petrucci meilleur funambule sur piste mouillée

C'est dans le but d'offrir quelques degrés supplémentaires en piste aux pilotes que les organisateurs du Grand Prix de France ont flexibilisé les horaires du warm-up et ont fait débuter celui-ci à 10h00, soit 40 minutes plus tard que de coutume.

Pourtant, la météo au Mans est toujours bien loin d'être folichonne ! C'est en effet la pluie qui a accueilli l'arrivée des membres du paddock sur le Circuit Bugatti, dès le début de la matinée, et qui s'impose encore largement sur la surface de la piste alors que le chronomètre entame son compte à rebours.

Pour se lancer à l'attaque du chrono, il n'y a qu'une option : les pneus pluie ! Comme l'indiquait hier Jack Miller, soulagé de pouvoir partir depuis la première ligne de la grille, "les conditions peuvent aller dans un sens ou dans l'autre, particulièrement si c'est mouillé, et avoir moins de spray [devant] peut permettre d'éviter un désastre dans le virage 2 où tout le monde se suit. Je pense que le fait d'avoir un petit peu d'air devant et ne pas se trouver empilés est bien !" Alors que se profile une course sur piste mouillée cet après-midi, toute expérience est bonne à prendre ce matin.

Lire aussi :

Une position de grille avantageuse ne sera évidemment pas ce dont pourra disposer la majorité du plateau. Ainsi, malgré les conditions difficiles, il est indispensable de prendre la piste et de comprendre les conditions d'adhérence et ainsi, risquer la chute. Après seulement cinq minutes de séance, c'est Zarco qui finit au sol, au Garage Vert (virage 8). Sur des œufs, Mir, le Champion du monde en titre, finit à son tour dans les graviers quelques instants plus tard, avant que Pol Espargaró ne se retrouve à nouveau désarçonné. Les Honda ont récemment donné l'habitude de finir au sol lors des mêmes séances, parfois même au même endroit : ce warm-up ne fait pas exception, Márquez goûtant au contact du sol dans le Virage 3 à trois minutes du terme de la séance après avoir perdu l'arrière.

Pour les débutants comme le duo Avintia composé de Marini et Bastianini, toute expérience est bonne à prendre, mais de l'aveu de leur directeur d'équipe Ruben Xaus, "juste en attendant, on peut prendre des points ici."

Au chrono, Maverick Viñales s'est placé en tête de la séance en full wet à la mi-séance, avant d'en être détrôné par Jack Miller (1'46"003), qui a ensuite fait tomber ton temps (145"144). Danilo Petrucci, que l'on avait quelque peu oublié en ce début de week-end, s'est rappelé au bon souvenir d'une piste qu'il apprécie en signant deux références consécutives dans les ultimes secondes de la séance (1'44"515).

La course, cet après-midi, s'annonce épique et piégeuse…

Lire aussi :

France GP de France - Warm-up

P. Pilote Tours Temps Écart km/h
1 Italy Danilo Petrucci 11 1'44.515   153.003
2 Australia Jack Miller 11 1'44.794 0.279 152.596
3 Portugal Miguel Oliveira 11 1'45.048 0.533 152.227
4 Italy Pecco Bagnaia 10 1'45.105 0.590 152.144
5 Spain Joan Mir 8 1'45.369 0.854 151.763
6 France Johann Zarco 6 1'45.369 0.854 151.763
7 Italy Valentino Rossi 11 1'45.370 0.855 151.762
8 Spain Iker Lecuona 11 1'45.443 0.928 151.657
9 Italy Franco Morbidelli 11 1'45.476 0.961 151.609
10 Spain Maverick Viñales 11 1'45.512 0.997 151.558
11 Spain Marc Márquez 8 1'45.822 1.307 151.114
12 South Africa Brad Binder 11 1'46.058 1.543 150.777
13 France Fabio Quartararo 11 1'46.127 1.612 150.679
14 Spain Aleix Espargaró 11 1'46.176 1.661 150.610
15 Italy Luca Marini 11 1'46.237 1.722 150.523
16 Spain Álex Márquez 11 1'46.345 1.830 150.370
17 Italy Enea Bastianini 11 1'46.702 2.187 149.867
18 Italy Lorenzo Savadori 11 1'46.756 2.241 149.792
19 Japan Takaaki Nakagami 11 1'46.986 2.471 149.470
20 Spain Álex Rins 11 1'47.530 3.015 148.713
21 Spain Tito Rabat 11 1'47.957 3.442 148.125
22 Spain Pol Espargaró 8 1'48.251 3.736 147.723

partages
commentaires

Voir aussi :

Morbidelli s'est blessé au genou à l'entraînement au Ranch

Article précédent

Morbidelli s'est blessé au genou à l'entraînement au Ranch

Article suivant

En vue de la course, Zarco a joué au pilote-météorologue !

En vue de la course, Zarco a joué au pilote-météorologue !
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021