Après le podium de Motegi, "un week-end à oublier" pour Petrucci

En une semaine, le pilote Pramac est passé du podium à l'avant-dernière place, dans un Grand Prix d'Australie particulièrement difficile pour le clan Ducati.

Après le podium de Motegi, "un week-end à oublier" pour Petrucci
Hector Barbera, Avintia Racing, Danilo Petrucci, Pramac Racing
Loris Baz, Avintia Racing, Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing, et Daniele Romagnoli
Danilo Petrucci, Pramac Racing, Scott Redding, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Charger le lecteur audio

Après avoir mené une grande partie du Grand Prix du Japon, Danilo Petrucci a connu une semaine plus tard sa "pire course de toute la saison" et ne s'en explique pas les raisons.

Le pilote Pramac a conclu la manche de Phillip Island en 21e position, à 48"7 du vainqueur. C'était le point final d'un week-end qui l'a vu en difficulté dès les premiers tours de roues, principalement sur piste sèche. Malgré un bref rebond en EL3 et au warm-up, il a donc été distancé sur toutes les séances de ce Grand Prix et, avec au passage une chute en qualifications, il devait se contenter de la 18e place sur la grille.

Ainsi lancé, il a tenté de trouver son rythme dans les premiers tours, au sein d'un groupe qui réunissait tous les pilotes en difficulté sur la piste australienne, de Dani Pedrosa au clan Ducati. Cependant, Petrucci a rapidement connu des soucis de grip arrière très handicapants, le poussant à évoluer parmi les dernières positions, alors que son coéquipier Scott Redding parvenait à progresser quelque peu malgré un week-end qui s'était avéré jusqu'alors tout aussi difficile.

"Le résultat est très, très mauvais", constate l'Italien, jugeant avoir vécu "un week-end à oublier". C'est la première fois cette année qu'il rallie l'arrivée d'une course en dehors de la zone des points.

"Franchement, je pense que ça a été la pire course de toute la saison", juge le pilote Pramac Racing. "Je ne sais pas ce qui s'est passé pendant la course, il est certain que ma position de départ n'était pas la meilleure, mais dans les premiers tours je me suis battu avec le groupe. Cependant, au bout de dix tours la situation était très, très mauvaise et je ne pouvais pas disposer d'une bonne traction en sortie de virage."

Avec ce zéro pointé, Danilo Petrucci voit son retard sur Johann Zarco quasiment doubler pour atteindre les 27 points. Voilà qui conforte le Français à la première place du classement des pilotes indépendants, à deux courses désormais de la fin du championnat. Mais Petrucci espèrera rebondir à Sepang, une piste beaucoup plus favorable à la Ducati que ne l'était celle de Phillip Island.

partages
commentaires
KTM n'en finit plus de progresser et signe un double top 10
Article précédent

KTM n'en finit plus de progresser et signe un double top 10

Article suivant

GP d'Australie : les performances des équipes à la loupe

GP d'Australie : les performances des équipes à la loupe