MotoGP
17 juil.
Événement terminé
24 juil.
Événement terminé
07 août
Warm-up dans
05 Heures
:
05 Minutes
:
01 Secondes
C
GP d'Autriche
13 août
Prochain événement dans
3 jours
C
GP de Styrie
21 août
Prochain événement dans
11 jours
10 sept.
Prochain événement dans
31 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
Prochain événement dans
39 jours
25 sept.
Prochain événement dans
46 jours
09 oct.
Prochain événement dans
60 jours
16 oct.
Prochain événement dans
67 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
74 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
88 jours
13 nov.
Prochain événement dans
95 jours

Xaus admiratif d'un Zarco analytique et précis

partages
commentaires
Xaus admiratif d'un Zarco analytique et précis
Par :
13 avr. 2020 à 08:56

Les deux premières séances d'essais que Johann Zarco a réalisées au guidon de la Ducati, en février, ont permis à sa nouvelle équipe de se faire une idée de sa manière de travailler. Et les signaux sont assurément au vert selon le team manager.

Le team Avintia aborde sa huitième saison en MotoGP avec des ambitions revues à la hausse, soulagé d'avoir scellé en fin d'année dernière un nouvel accord désormais plus profitable avec Ducati. On se souvient qu'après les déclarations malheureuses de Johann Zarco en marge du Grand Prix de Valence, cela avait été un cap déterminant à franchir pour accueillir le Français, qui avait besoin de garanties techniques que seul le constructeur pouvait apporter.

Depuis, Zarco a pu réaliser deux séances d'essais au guidon de la Ducati qui lui est confiée. Un roulage moindre par rapport à ses adversaires, mais qui a rapidement permis de cocher de premières cases dans son adaptation à une GP19 notoirement rude à dompter. Ces six premiers jours de travail en commun ont permis à Ruben Xaus, team manager de l'équipe espagnole, de se faire une idée de la manière avec laquelle le double Champion du monde Moto2 travaille, et il ne cache pas en être admiratif.

"Je pense que Johann a fourni beaucoup d'informations à Ducati. Il analyse tout vraiment très en détail, il est très précis quant à la façon de contrôler la moto", explique l'ancien pilote au site officiel du MotoGP. "Je crois qu'il s'est adapté. Lors du premier test, à Sepang, il souffrait beaucoup physiquement, parce que la Ducati est une moto qui requiert de beaucoup anticiper les choses. Il faut comprendre où la moto va pousser et comment anticiper cette situation."

Lire aussi :

Johann Zarco, qui a commencé la saison 2019 avec KTM et l'a finie avec Honda, mais a manqué les deux premiers tests de l'intersaison en novembre, a poursuivi sa progression à Losail, lors des essais menés deux semaines avant ce qui aurait dû être le premier Grand Prix du championnat. "Au Qatar il a déjà élevé le niveau dès le premier jour, il a commencé à être dans une bonne situation. Le deuxième jour, nous étions très satisfaits. Nous étions très proches du top 5 et c'était une bonne réussite", souligne Xaus.

Une bonne opportunité aussi pour Rabat

"Nous voulions et nous avions besoin de devenir un top team", rappelle celui qui a pris les rênes de l'équipe pour lui donner un nouvel élan. "Clairement, l'objectif principal pour retrouver le succès était de signer un nouveau contrat pour obtenir du meilleur matériel", poursuit-il. "Gigi [Dall'Igna], Paolo [Ciabatti] et Davide Tardozzi ont compris la situation et je sais qu'ils ont fait beaucoup de sacrifices et que cela a été très difficile pour eux de passer [à une fourniture] de trois à quatre motos officielles de la même année. Pour pouvoir être de meilleurs clients, nous avons besoin d'obtenir quelque chose d'eux, alors au final cela apporte un retour aux deux parties. Ils l'ont compris et nous en sommes très contents."

Le nouveau contrat entre le constructeur et l'équipe, scellé en novembre, porte sur deux ans et a apporté des résultats sans tarder avec les évolutions que Ducati devait fournir au team espagnol. "Le premier package de mises à jour est déjà plus que ce à quoi nous nous attendions", se félicite Ruben Xaus, qui y voit un autre bénéfice, cette fois pour l'autre pilote de l'équipe, Tito Rabat, engagé pour sa part jusque fin 2022. "C'est bon aussi pour Tito, car cette situation n'était pas prévue dans le contrat. Jusqu'à présent, Tito a reçu la même quantité de matériel et nous verrons s'il mérite de l'augmenter encore en étant proche de Johann ou en faisant encore mieux."

Désormais, les objectifs sont beaucoup plus ambitieux qu'ils ne l'étaient ces dernières saisons : "Le team a été habitué à être en fond de grille chaque jour. Ça n'est pas comme si l'on avait eu l'habitude d'être aux avant-postes ou de mener les courses. Il faut que l'on figure vraiment régulièrement entre la huitième et la dixième places, que l'on ait confiance dans ce projet et dans les résultats, et ensuite que l'on continue pour faire encore évoluer la situation."

Lire aussi :

Bagnaia remporte le deuxième GP virtuel

Article précédent

Bagnaia remporte le deuxième GP virtuel

Article suivant

C'était un 13 avril : la première victoire de Lorenzo en MotoGP

C'était un 13 avril : la première victoire de Lorenzo en MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Johann Zarco
Équipes Avintia Racing
Auteur Léna Buffa