Le podium de Bastianini a "meilleur goût" que celui de Zarco pour Xaus

Plusieurs éléments rendent le podium d'Enea Bastianini au GP de Saint-Marin plus beau que celui conquis par Johann Zarco l'an dernier selon Ruben Xaus. Le directeur sportif d'Avintia pense que son pilote avait même le rythme pour jouer la victoire.

Le podium de Bastianini a "meilleur goût" que celui de Zarco pour Xaus

Enea Bastianini a impressionné dans les deux dernières courses, décrochant la sixième place à Alcañiz et surtout la troisième à Misano, au terme d'une course spectaculaire faite de nombreux dépassements. Ce podium n'est que le deuxième du team Avintia en MotoGP, après celui conquis par Johann Zarco à Brno l'an dernier. Mais pour Ruben Xaus, la performance de Bastianini a plus de signification que celle du Français il y a un an.

Il faut dire que la Ducati version 2019 dont dispose la formation andorrane est de plus en plus vétuste face à la concurrence et Bastianini dispute sa toute première saison en MotoGP, contrairement à un Zarco expérimenté à qui l'essentiel du mérite était revenu l'été dernier, avec la même machine.

"Après notre podium avec Johann Zarco, tout le monde a dit 'ah mais c'est Johann, c'est la moto…'" a rappelé le directeur sportif d'Avintia au site officiel du MotoGP. "Nous le refaisons avec la même équipe, sans avoir de meilleure moto, alors ça signifie que le package est incroyable, ajouté à une performance incroyable du pilote." 

Lire aussi :

"Ce podium a bien meilleur goût que celui de l'année dernière", a ajouté Xaus, interrogé par DAZN. "Zarco ne voulait pas rouler pour nous, mais il avait une bien meilleure moto que Bastianini maintenant. [À Brno], nous avions pris la pole et c'était très bien, mais beaucoup de choses s'étaient passées. Pas dans celle-ci."

"Nous l'avons construite : neuvième au premier tour, dépassements sur Marc Márquez, Aleix Espargaró, Joan Mir, Álex Rins, Jack Miller... En d'autres termes une grande course. Zarco avait déjà fait des podiums auparavant, là nous parlons d'un rookie, et il s'agit de notre dernière saison [en MotoGP]. Nous avons décroché un podium avec un budget très limité."

La prestation du Champion du monde 2020 du Moto2 n'a pas tant surpris Xaus, qui a jugé le podium de dimanche "moins inattendu que ce que l'on pourrait croire" grâce au bon rythme affiché par Bastianini en EL4 et dans le warm-up, deux séances où il avait intégré le top 10. "Nous ne nous attendions peut-être pas à un podium, mais nous nous attendions au rythme qu'il a eu tout au long de la course", a souligné l'ancien pilote.

Avec le rythme qu'il avait, maintenant avec le recul et en étant détendus, nous pouvons même penser qu'il aurait pu se battre pour la course, ce qui est… plus qu'un rêve !

Ruben Xaus, directeur sportif d'Avintia

Bastianini continuera à piloter une Ducati la saison prochaine, en rejoignant le team Gresini, qui va se séparer d'Aprilia. Ruben Xaus s'apprête donc à laisser filer un espoir qui l'a beaucoup impressionné depuis le début la saison, et selon lui apte à réaliser de grandes choses s'il parvient à effacer les erreurs venant encore troubler ses week-ends de course. Pour l'ancien pilote, Bastianini aurait peut-être même pu jouer la victoire au GP de Saint-Marin sans une erreur en qualifications.

"Enea est très fort, très rapide et très jeune. Il nous a manqué un peu de stratégie ou d'expérience, car il lui manque encore l'expérience acquise en piste. Mais s'il nettoie ces petites choses-là, c'est un pilote qui peut vraiment progresser à l'avenir, dans un futur proche. Ce week-end, il a juste perdu un peu de concentration en EL3, en suivant des pilotes qui n'étaient peut-être pas aussi bons que nous, puis il s'est concentré en EL4 pour revenir en force et prendre un bon rythme."

"Il l'a montré en Q1 avec un chrono de 1'31"8, après quoi il aurait pu faire encore un peu mieux, mais en Q2 il lui a manqué un petit quelque chose parce qu'il ne nous restait qu'un seul pneu et qu'il est passé dans la zone verte, sans quoi il aurait pu facilement partir de la deuxième ligne. Avec le rythme qu'il avait, maintenant avec le recul et en étant détendus, nous pouvons même penser qu'il aurait pu se battre pour la course, ce qui est… plus qu'un rêve ! Nous avons une autre course ici, dans un mois, alors si Ducati pouvait aider un peu notre situation, nous pourrions nous montrer encore plus performants." 

Xaus fait ainsi un nouvel appel du pied à Ducati, après avoir exprimé dès le début de la saison son souhait que les machines confiées à Bastianini et Luca Marini puissent évoluer en cas de bons résultats. Il espère encore que Borgo Panigale fournira quelques nouveautés pour conclure en beauté les quatre derniers Grands Prix d'Avintia, en particulier pour le second rendez-vous de Misano prévu mi-octobre.

"J'espère que des choses vont se passer. Maintenant, nous devons demander aux 'rois', c'est-à-dire Ducati, de nous donner quelque chose de plus, car nous sommes à domicile et que nous le méritons. Ce sont les adieux de l'équipe et je pense que c'est mérité."

Lire aussi :

Avec Léna Buffa et Germán Garcia Casanova

 

partages
commentaires
Pol Espargaró agréablement surpris par sa course à Misano

Article précédent

Pol Espargaró agréablement surpris par sa course à Misano

Article suivant

Débarrassé des tests, Rossi ne ferme pas la porte pour l'avenir

Débarrassé des tests, Rossi ne ferme pas la porte pour l'avenir
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021