MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
Prochain événement dans
38 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
52 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
80 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
94 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
108 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
122 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
129 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
143 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
150 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
164 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
192 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
199 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
213 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
227 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
248 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
262 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
270 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
276 jours
C
GP de Valence
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
290 jours

Yamaha confirme une nouvelle approche avec son test team

partages
commentaires
Yamaha confirme une nouvelle approche avec son test team
Par :
15 nov. 2019 à 13:30

Yamaha changera d'approche en 2020 et s'appuiera uniquement sur ses pilotes d'essais japonais, mais en les faisant venir en Europe pour certains essais.

Lin Jarvis a confirmé publiquement ce que Jonas Folger a révélé il y a quelques jours avec dépit : Yamaha ne s'appuiera plus en 2020 sur un test team européen, renonçant à un programme mis en place cette année et qui aurait dû prendre de l'ampleur. Contrairement aux signaux envoyés ces derniers mois, Yamaha décide d'en revenir à son organisation de base, qui veut que les pilotes d'essais japonais de la marque, Katsuyuki Nakasuga et Kohta Nozane, soient en charge des tests et du développement.

"Cela a toujours été le cas, ce n'est pas comme si nous avions eu des pilotes de tests japonais que nous avions renvoyés et repris. Nous utilisons deux pilotes au Japon pour les tests de développement, sur une piste d'essais privée et parfois aussi à Motegi", rappelle d'abord Lin Jarvis, directeur exécutif de Yamaha Motor Racing.

"Ce qui nous manquait, c'étaient des pilotes de Grand Prix qui roulaient avec les nouvelles pièces avant de les mettre dans les mains des pilotes en week-end de course", poursuit le responsable. "Nous avons fait appel à Jonas Folger pour plusieurs tests et nous avons dû penser à l'année prochaine et réfléchir à ce que nous allions faire : ce sera une année très importante pour le développement moteur en particulier."

Lire aussi :

Dans ce contexte, Yamaha a opté pour une organisation hybride en 2020, à savoir laisser l'entière responsabilité de ses essais privés à ses pilotes japonais, au sein de la structure qu'ils connaissent, mais les faire venir en Europe pour varier les terrains sur lesquels sera mené ce travail. "La manière dont nous menions les tests en Europe, avec un groupe de personnes, était différente de celle au Japon. Il était dur de comparer des interprétations avec des approches et des méthodes de travail différentes et de bien recouper les choses. Nous avons donc décidé d'utiliser une même équipe japonaise, qui fera aussi les tests européens et se déplacera. Il n'y a pas deux équipes, c'est une équipe de tests qui voyagera pour faire ce qu'elle a à faire."

"Nous avons décidé à Sepang ce que nous allions faire pour les autres pilotes de tests non japonais, et au vu de notre expérience de l'an dernier, nous avons décidé pour nos propres raisons, et étant donné que nous n'avions pas de consensus en interne quant au fait qu'il s'agissait de la meilleure chose pour nous d'avoir Folger, de faire les tests avec les Japonais."

Si les pilotes de course ont accueilli la nouvelle avec une certaine déception, Lin Jarvis veut quant à lui croire dans cette solution. "Je vous dirais juste : 'attendez' ! Nous avons besoin d'un pilote rapide, qui peut nous apporter un feedback précis pour faire le pont entre l'équipe européenne et l'équipe japonaise et nous réglons cela."

Avec Guillaume Navarro

Article suivant
Lorenzo se sent libre, chanceux et fier de sa carrière

Article précédent

Lorenzo se sent libre, chanceux et fier de sa carrière

Article suivant

EL2 - Quartararo maîtrise, Rossi tombe une 2e fois

EL2 - Quartararo maîtrise, Rossi tombe une 2e fois
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Léna Buffa