Yamaha engage Crutchlow et Dixon pour Silverstone

Alors que le public de Silverstone devait initialement n'avoir aucun pilote national à encourager en MotoGP cette saison, ils sont finalement deux à figurer sur la liste des inscrits dans la catégorie reine.

Yamaha engage Crutchlow et Dixon pour Silverstone
Charger le lecteur audio

Cal Crutchlow remplacera Maverick Viñales au sein de l'équipe officielle Yamaha pour le Grand Prix de Grande-Bretagne, qui aura lieu la semaine prochaine à Silverstone. Le jeune Jake Dixon fera lui ses débuts en MotoGP en tant que remplaçant de Franco Morbidelli, blessé, dans le team Petronas SRT.

Crutchlow, qui a pris sa retraite sportive à la fin de la saison dernière pour assumer le rôle de pilote essayeur de Yamaha, sera donc associé à Fabio Quartararo pour son Grand Prix maison, après avoir déjà assuré l'intérim de Morbidelli lors des deux manches autrichiennes. Ce nouveau changement fait suite à l'annonce officielle ce matin de la rupture consommée entre Yamaha et Viñales.

Lire aussi :

Après une suspension initiale pour le GP d'Autriche, l'Espagnol et le constructeur d'Iwata ont désormais rompu leur contrat avec effet immédiat. S'il n'était pas remplacé à Spielberg le week-end dernier, une solution de secours devait en revanche être trouvée par Yamaha dès lors que cette rupture se confirmait et devenait définitive.

Le retour aux affaires de Crutchlow avait initialement été annoncé pour trois courses, à la suite de l'opération du genou de Morbidelli fin juin. L'Anglais était au départ des deux épreuves autrichiennes, où il n'est pas parvenu à se classer dans les points, et il va désormais changer de garage pour compléter le line-up de l'équipe d'usine au guidon d'une M1 plus évoluée.

En prenant la place de Viñales, il retrouvera Silvano Galbusera, qui est déjà le chef mécanicien en charge de l'équipe de test, et que Yamaha avait placé aux côtés de l'Espagnol début juin après avoir licencié Esteban García, homme de confiance du pilote.

Pour Crutchlow, qui a passé ses trois premières années en MotoGP sur la Yamaha du team Tech3 et qui a terminé sa carrière avec la Honda du team LCR, il s'agira d'une deuxième expérience au sein d'une équipe d'usine puisqu'il a également été pilote officiel Ducati en 2014. Cela n'avait toutefois duré qu'une saison, sachant qu'il avait renoncé à la deuxième année de son contrat, mal à l'aise au guidon de la Desmosedici.

"C'est un privilège de faire partie de Yamaha et de faire ce qui devaient initialement être trois courses pour SRT mais pour lesquelles les plans ont changé. Je tiens à les remercier et j'ai hâte de rouler avec l'équipe d'usine", a commenté le pilote anglais.

Quelle solution sur le long terme ?

La solution mise en place pour Silverstone ne devrait toutefois pas être pérenne, puisque l'Anglais de 35 ans a exprimé le souhait de ne pas disputer toute la fin de saison. Yamaha devra alors évaluer ses options après la manche britannique, et peut-être le constructeur pourra-t-il envisager de promouvoir Morbidelli dès à présent, lui qui est déjà pressenti pour rejoindre l'équipe d'usine en 2022, à condition toutefois qu'il soit apte à reprendre le guidon après deux mois et demi de convalescence.

En attendant, Yamaha explore la piste Jake Dixon. Âgé de 25 ans, l'Anglais court actuellement en Moto2 pour le team SRT, et c'est lui qui viendra compléter le line-up de l'équipe malaisienne aux côtés de Valentino Rossi en Grande-Bretagne. Il fait partie des candidats "internes" du groupe SRT pour rejoindre la catégorie reine l'an prochain, de même que Darryn Binder (qui ferait, lui, le grand saut depuis le Moto3) et Xavi Vierge.

partages
commentaires
Miguel Oliveira au départ des 24H de Barcelone
Article précédent

Miguel Oliveira au départ des 24H de Barcelone

Article suivant

Jake Dixon en MotoGP à Silverstone, "un rêve devenu réalité"

Jake Dixon en MotoGP à Silverstone, "un rêve devenu réalité"
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021