Yamaha boucle ses derniers essais de l'année sous la pluie de Sepang

Le constructeur d'Iwata a réuni trois de ses pilotes en Malaisie pour un dernier test destiné à récolter autant de données que possible avant la trêve hivernale.

Yamaha boucle ses derniers essais de l'année sous la pluie de Sepang
Les motos de Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Des pièces de la moto de Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

L'équipe officielle Yamaha était à Sepang lundi et mardi pour un test privé ô combien important. Ses deux titulaires, Valentino Rossi et Maverick Viñales, étaient présents sur cette séance, ainsi que Johann Zarco pour le compte de Tech3, tous trois ayant fait l'impasse la semaine dernière sur la séance de Jerez qui réunissait une bonne partie de leurs rivaux.

À en croire les déclarations des pilotes factory de la marque aux trois diapasons après le premier test de l'intersaison, qui s'est déroulé à Valence il y a deux semaines, il reste encore beaucoup à faire du côté d'Iwata pour obtenir une bonne copie en vue de 2018, aussi ce test organisé loin des yeux était-il particulièrement précieux avant l'entrée en vigueur de la trêve hivernale, qui durant deux mois interdira aux titulaires de rouler au guidon des MotoGP.

Ce test s'avérait particulièrement décisif pour le moteur, qui une fois homologué avant le premier Grand Prix est gelé et ne peut être changé durant la saison, contrairement au châssis qui peut être amené à évoluer si besoin comme Yamaha l'a d'ailleurs expérimenté pendant le championnat 2017.

"À Sepang, nous allons nous concentrer sur le test de différents moteurs, et une fois que nous aurons cela nous travaillerons sur le nouveau châssis, mais ce sera probablement sur les tests de janvier", confiait une source de Yamaha à Motorsport.com avant de débuter cette séance.

Comme à son habitude, Yamaha a maintenu le secret autour de ce test, dont seules peu d'informations ont filtré. On sait cependant que Viñales et Rossi disposaient de quatre motos chacun et que Zarco en avait au moins deux, et qu'il leur a été possible de travailler sous la pluie, une bonne nouvelle si l'on considère les difficultés rencontrées cette année par les pilotes officiels en conditions de faible adhérence.

C'en est fini des essais pour les titulaires, qui ne reprendront la piste que fin janvier sur ce même circuit de Sepang, mais cette fois à l'occasion du premier test officiel de 2018. D'ici là, charge au département technique de Yamaha de concevoir une moto qui rectifie les défauts de la version précédente, et particulièrement un moteur qui réponde aux attentes des pilotes.

L'agenda des pilotes comporte à présent des rendez-vous quelque peu différents, à commencer par le Monza Rally Show auquel participera Valentino Rossi le week-end prochain, ainsi qu'un engagement promotionnel qui va mener Maverick Viñales en Afrique du Sud. Ils seront ensuite réunis à Madrid au mois de janvier pour la présentation officielle de leur équipe avant de s'envoler dans la foulée pour la Malaisie pour entamer les neuf jours d'essais collectifs qui seront réalisés avant le début du championnat, le 18 mars à Losail.

 
partages
commentaires
Pedrosa : "Je n'ai pas été capable de trouver la bonne stabilité"
Article précédent

Pedrosa : "Je n'ai pas été capable de trouver la bonne stabilité"

Article suivant

Honda et Yamaha démentent courtiser Dovizioso

Honda et Yamaha démentent courtiser Dovizioso
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021