Pour Yamaha, Viñales devra croire en lui pour jouer le titre

Les patrons de Yamaha estiment que Maverick Viñales deviendra un sérieux prétendant au titre cette année, s'il parvient à plus croire en lui et à éviter les "jours sans". Le pilote espagnol reconnaît avoir besoin d'une certaine sérénité pour obtenir de bons résultats.

Pour Yamaha, Viñales devra croire en lui pour jouer le titre

Maverick Viñales a longtemps porté les espoirs de titre de l'équipe Yamaha officielle en 2020, avant une fin de saison difficile, qui l'a vu chuter de la deuxième place du championnat à la sixième. Cette période a également vu le pilote Yamaha se montrer très critique envers sa machine, déplorant son irrégularité d'un circuit à l'autre, selon lui essentiellement due à un manque de grip de la moto.

Incapable d'accrocher un bon résultat quand ces problèmes survenaient, Viñales n'a vu l'arrivée dans le top 5 qu'une seule fois après le GP d'Émilie-Romagne, le seul qu'il a remporté en 2020. Pour Lin Jarvis, le pilote espagnol sera un prétendant au titre cette année mais il doit apprendre à faire le dos rond quand la Yamaha est à la peine, pour parvenir à pleinement exploiter son talent.

"Nous savons qu'il a la vitesse, cela ne fait aucun doute", a déclaré le patron de Yamaha Motor Racing durant la présentation de l'équipe pour la saison 2021. "Nous avons souffert d'inconstance, globalement, alors il faut que nous trouvions des solutions pour nous débarrasser de cette inconstance. Je dirais qu'il faut que nous gérions les mauvais jours, car quand il est en forme et qu'il se sent bien Maverick est difficile à battre, mais les moments qu'il nous faut gérer sont ceux où il connaît un jour sans, ce qui est parfois dû à l'inconstance des performances de notre moto sur certaines pistes. Il faut que nous le maintenions dans ses 'hauts'."

"Mais je pense que nous pouvons y arriver et je suis confiant quant au fait que le package technique de l'année prochaine sera fort et nous allons aussi travailler dans le stand pour avoir un meilleur soutien, plus fort, et pour trouver de meilleures solutions." 

Massimo Meregalli appuie ce besoin de Maverick Viñales de gagner en confiance : "Je fais une confiance totale à Maverick, et parfois, je pense que je crois plus en lui que lui-même", a estimé le team manager de Yamaha. "L'an dernier, il a eu une saison vraiment difficile, parce qu'il a été confronté à différents problèmes, mais nous voulons oublier cette année et être pleinement concentrés sur 2021. Je suis confiant sur ce que le Japon va nous donner pour le Qatar, et je pense qu'il a tout ce dont il a besoin pour être un vrai candidat au titre."

Lire aussi :

Fataliste et désabusé durant la période difficile qu'il a traversée dans la deuxième partie de la saison 2020, Viñales dégageait plus de sérénité ce lundi au cours de la présentation organisée par Yamaha, et il a confié qu'il aura besoin d'une certaine sérénité pour être plus confiant sur sa moto. Cette sérénité semble acquise sur le plan personnel, le pilote s'étant récemment marié, et il pense également l'avoir trouvée dans son équipe, grâce à une meilleure stabilité avec les personnes qui l'entourent.

"J'essaie de garder mon calme", a confié le #12. "C'est plus important pour moi maintenant. Toutes ces années, j'ai changé beaucoup de choses, peut-être trop. Je veux cette stabilité, du calme. Cet état d'esprit apporte parfois de très bons résultats, parfois de très mauvais, donc je veux garder ce bon état d'esprit et m'entourer de personnes qui m'apportent de la stabilité. Avec Maio [Meregalli] et Lin, on discute beaucoup, on comprend que parfois, je suis dur, mais je pense qu'ils me comprennent aussi et ce dont j'ai besoin pour être rapide."

"En fait, année après année, on apprend et on se comprend mieux, donc cette année j'espère pouvoir donner mon maximum. Je vais faire tout mon possible pour être rapide et devant. Je me sens bien, je me sens calme, ce qui est très important, et heureux. Je vais faire de mon mieux, comme d'habitude."

Viñales s'apprête à disputer sa cinquième saison avec le team Yamaha officiel et le départ de Valentino Rossi pour Petronas fait de lui le pilote qui connaît le mieux les rouages de l'équipe, Fabio Quartararo faisant son arrivée à ses côtés. Viñales sent que ses dirigeants et ses mécaniciens comprennent maintenant beaucoup mieux ses besoins et il est convaincu que les problèmes rencontrés ces dernières années peuvent être gommés.

"Je pense que, chez Yamaha, tout le monde me connait et sait ce que je peux faire avec cette moto. On croit beaucoup en mon pilotage et dans la moto. C'est pour ça que je suis resté avec Yamaha, c'est parce que je crois en ce projet. L'an dernier, j'ai eu beaucoup de difficultés à certains moments, mais nous connaissons tous les problèmes auxquels nous avons fait face. C'était très dur de faire une bonne saison, même si nous étions deuxièmes à un moment, au milieu de la saison. On a eu beaucoup de mal et beaucoup de malchance."

Lire aussi :

"Je pense qu'on doit rester très calme cette année. Il faut travailler sur la moto pour les duels, progresser sur la machine et dans mon style de pilotage, et après, ce seront des détails, parce que la moto est bonne. On sait comment être rapide sur un tour, comment avoir un bon rythme, mais à mon avis, il faut aller plus dans les détails."

Viñales sent que ses remarques sont prises en compte et qu'il est soutenu en interne, un élément à ses yeux essentiel pour être atteindre son meilleur niveau : "C'est ce qui compte le plus. On peut me critiquer et parfois il faut critiquer la Yamaha. On n'est pas parfait à chaque course et tous les jours. C'est très important pour moi que mon équipe soit derrière moi, me motive, me soutienne. C'est ce dont j'ai vraiment besoin pour exploiter tout mon potentiel et mon talent. Je pense que le plus important est de me sentir bien et de bien tester la moto."

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Voir aussi :

Fabio Quartararo veut se détacher d'un titre attendu par la France

Article précédent

Fabio Quartararo veut se détacher d'un titre attendu par la France

Article suivant

Danilo Petrucci se sent rajeunir et retrouve le plaisir avec KTM

Danilo Petrucci se sent rajeunir et retrouve le plaisir avec KTM
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021