Les options VR46, Gresini et Pramac s'éloignent pour Yamaha

VR46 juge une association avec Yamaha "difficile" pour la saison 2025, tandis que Gresini l'exclut totalement et que Pramac donne la priorité à Ducati.

Marco Bezzecchi, VR46 Racing Team

Yamaha est en quête d'une équipe satellite dès la saison 2025, afin d'avoir plus de données pour favoriser sa progression dans la hiérarchie. Le constructeur japonais est le seul privé de partenaire en MotoGP, depuis que RNF, devenu Trackhouse cette année, a décidé de s'engager avec Aprilia pour la saison 2023. Ces derniers mois, des discussions ont été entamées avec plusieurs équipes actuellement liées à Ducati, mais ces dernières sont difficiles à convaincre.

VR46 a longtemps été la cible logique de Yamaha en raison de ses liens avec son patron, Valentino Rossi, qui est ambassadeur de la marque à titre personnel, mais Uccio Salucci, le directeur de l'équipe, a toujours affirmé son souhait de prolonger avec Ducati. Sur le circuit du Mans, il a confirmé que voir VR46 changer de crémerie la saison prochaine était peu probable.

"Sincèrement, maintenant c'est difficile de penser que notre équipe soit avec Yamaha l'an prochain", a déclaré Salucci au site officiel du MotoGP. "On ne sait jamais parce qu'on n'a rien signé pour le moment, mais on discute beaucoup, beaucoup avec Ducati. Sincèrement, pour le moment c'est notre direction."

Renoncer à la meilleure machine d'un plateau pour l'une des moins performantes est naturellement un frein mais  Salucci n'a cependant pas totalement fermé la porte, chiffrant à seulement "70%" les chances de voir VR46 prolonger avec Ducati.

Ces dernières semaines, des rumeurs ont aussi lié Yamaha à Gresini mais Nadia Padovani, patronne de l'équipe italienne, a assuré au quotidien sportif espagnol Marca qu'il n'y avait "aucune" chance de la voir signer avec cette marque pour 2025.

Lire aussi :

Pour Yamaha, l'une des dernières solutions pourrait être Pramac, partenaire privilégié de Ducati mais qui dispose d'une option pour changer de constructeur. Mais dans cette structure également, un changement de marque est peu probable. "Nous, on est Ducati, on est sous contrat avec Ducati, on a une option avec Ducati", a martelé Paolo Campinoti, propriétaire de l'équipe, sur Canal+. "Pour le moment, on n'a pas l'intention de changer. Je pense qu'avec ce que l'on a fait ensemble, on est satisfaits. Si Ducati veut continuer, on sera très contents de rester ensemble."

Chaque semaine qui passe ajoute un défi logistique, Yamaha devant s'y prendre relativement tôt pour assurer la fabrication de machines supplémentaires la saison prochaine, et le constructeur a annoncé qu'une décision devra être prise avant le Mugello, au début du mois de juin.

VR46 n'a pas encore discuté avec Bezzecchi pour 2025

En plus de son constructeur, VR46 doit aussi confirmer ses pilotes pour 2025, ce qui dépendra naturellement de la moto à disposition. L'an passé, Marco Bezzecchi a refusé une promotion chez Pramac, où il aurait pourtant disposé d'une moto d'usine, pour rester dans un environnement familier. L'Italien ne fait pas partie des candidats à la place dans l'équipe Ducati, qui se concentre sur Enea Bastianini, Jorge Martín et Marc Márquez, et pourrait prolonger dans son équipe actuelle.

"Il est un peu tôt pour parler de ça mais après Barcelone et le Mugello, il faudra en discuter très sérieusement", a précisé Salucci. "On verra ce qu'il se passera. J'espère que l'on aura la même moto. Si on a une moto d'usine, ça sera bien. J'essaierai peut-être de demander une moto d'usine à Gigi !"

VR46 disposait d'une moto d'usine pour Luca Marini lors de sa première saison, en 2021, pour Luca Marini, mais n'en a plus eu depuis. La donne pourrait changer en cas de départ de Pramac pour Yamaha.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Martín et Bagnaia se sentent "suffisamment rapides" pour les courses
Article suivant Sprint - Martín tout en contrôle, zéro pointé pour Bagnaia

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France