MotoGP
17 juil.
Événement terminé
24 juil.
Événement terminé
14 août
EL1 dans
13 Heures
:
41 Minutes
:
50 Secondes
C
GP de Styrie
21 août
Prochain événement dans
7 jours
10 sept.
Prochain événement dans
27 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
Prochain événement dans
35 jours
25 sept.
Prochain événement dans
42 jours
09 oct.
Prochain événement dans
56 jours
16 oct.
Prochain événement dans
63 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
70 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
84 jours
13 nov.
Prochain événement dans
91 jours
20 nov.
Prochain événement dans
98 jours

Zarco "apaisé" et prêt à se battre pour la 2e place au championnat

partages
commentaires
Zarco "apaisé" et prêt à se battre pour la 2e place au championnat
Par :
2 août 2018 à 18:19

Le Français assure qu'il ne veut pas penser à la victoire à l'heure d'entamer la seconde moitié de la saison, son objectif se situant un cran en-dessous. Derrière Márquez, tout est possible !

C'est un Johann Zarco détendu, "apaisé", qui se présente cette semaine à Brno, pour la reprise du championnat, après une bonne pause, partagée entre détente, entraînement et aussi analyse. Le Français n'est pas du genre à laisser les Grands Prix s'écouler sans en titrer d'enseignements, et les quelques semaines qui ont précédé les vacances ont apporté leur lot de leçons, auxquelles le pilote et son équipe ont pu réfléchir à tête reposée avant d'aborder la seconde moitié du championnat.

"On a pu voir avec mon team que, même quand on a eu des problèmes sur les dernières courses, il ne nous a pas manqué grand-chose pour rattraper le groupe de tête ou se placer dans le top 5", pointe-t-il, estimant qu'il s'agit de "petites choses qui manquent".

Lire aussi :

Et de poursuivre : "On a vu que j'ai peut-être besoin de prendre la situation de façon plus relax pour que le travail se fasse et que je sois meilleur le dimanche. On commence bien le vendredi, mais je deviens nerveux parce que j'en veux peut-être trop et je n'analyse pas assez bien ; ensuite le dimanche, parce que j'en veux trop, je n'ai pratiquement rien car je ne sens pas bien la moto. C'est ce qu'on a analysé pendant l'été et je suis content qu'on ait parlé clairement de cette façon entre nous."

Le dimanche, parce que j'en voulais trop, je n'ai pratiquement rien

Johann Zarco

Une analyse qui permet aussi à Johann Zarco de mettre de l'eau dans son vin quant à son technicien suspensions, en comparaison de ce qu'il pensait avant la pause. "Lui non plus ne peut pas changer des choses, donc je pense que c’est à moi de faire le truc. Mais ce que j’avais contre lui il y a trois semaines, je ne l’ai plus parce que je suis apaisé et ce qu’il peut apporter j’ai envie de l’utiliser. Après, voilà : ce sera à moi de faire le travail de toute façon."

S'il a pu parfois lui être reproché de trop penser à la victoire, l'objectif aujourd'hui clairement annoncé par Zarco se situe un cran en-dessous. "Je veux me battre pour la deuxième place du championnat. En termes de points, je suis en mesure de le faire, alors la solution est de se battre pour le podium et la moto peut le faire. C'est l'objectif", annonce-t-il.

"Je ne veux pas penser aux victoires parce que je sens que, même en étant régulier tour après tour, on a besoin de trop de choses pour l'obtenir. Cependant, avoir le rythme pour le podium, c'est une chose à laquelle on peut vraiment penser. C'est aussi ce qu'on peut voir au championnat : les victoires, c'est Marc [Márquez] et il s'échappe déjà, mais les autres ne sont pas si loin, tout le monde a un peu de mal."

Lire aussi :

"Je suis content qu’on soit sur le même état d’esprit avec l’équipe ; on sent qu’il y a un potentiel avec cette moto pour être sur le podium presque tout le temps, je dirais. Sur le papier, on voit qu’on peut y être", observe-t-il. "On a zéro marge d’évolution. On a une marge de manœuvre très petite maintenant avec notre matériel. On sent qu’on peut 'chopper' le podium et le problème c’est que, cette marge de manœuvre, on peut vite en sortir. C’est ça qui, [sur] les dernières courses, [à cause] aussi de mon stress, de mon comportement, m’a fait parfois sortir de cette zone. L’objectif c’est d’y rester et – on ne peut jamais en être sûr – mais on est confiant qu'on aurait eu mieux si on était resté dans cette zone tout au long du week-end les courses précédentes."

Un rôle qui change pour Laurent Fellon

D'autres choses ont évolué pour Johann Zarco avant ce Grand Prix de République Tchèque, et non des moindres. Car la position de Laurent Fellon à ses côtés a récemment changé, pour se concentrer sur un rôle de coach et non plus de manager.

"Avec Laurent, ce qu'il y a de spécial, c'est que quand on s'entraîne et qu'on est en piste, seuls avec les motos, il y a un feeling spécial entre nous. J'aime ça et je veux continuer à l'utiliser et à travailler de cette façon, parce que je sens que ça peut encore me donner de la force à l'avenir", explique le pilote Tech3. "Étant donné que ma carrière progresse, j'ai besoin de changer certaines choses et c'est pourquoi les gens pensent qu'on se dispute, or on change juste un peu la façon de manager mais pas la façon de travailler en piste."

Voilà qui est dit. Maintenant, place à la piste !

Avec Fabien Gaillard

Diaporama - Tous les vainqueurs MotoGP à Brno

Article précédent

Diaporama - Tous les vainqueurs MotoGP à Brno

Article suivant

La guerre des mots à son paroxysme entre Lorenzo et Dovizioso

La guerre des mots à son paroxysme entre Lorenzo et Dovizioso
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Léna Buffa