Le regain de forme de Yamaha, du "bonheur" pour Zarco

partages
commentaires
Le regain de forme de Yamaha, du
Par : Michaël Duforest
6 oct. 2018 à 10:01

Johann Zarco a profité du regain de forme de Yamaha ce week-end à Buriram, en Thaïlande, pour s'adjuger la huitième place sur la grille de départ du 15e rendez-vous de la saison.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Le Français, en proie à de grandes difficultés depuis la fin de la pause estivale, se satisfait de ce regain de forme, dont profitent autant les Yamaha officielles que les Tech3, sur un circuit qui avait souri à Zarco lors des tests de pré-saison.

"Ça me donne le sourire et du bonheur. Je ne peux pas expliquer pourquoi on est meilleur ici qu'en Aragón, mais on doit au moins profiter de ce moment, les pilotes factory et moi. Valentino a fait un grand pas en avant, Viñales aussi et moi, ça fonctionne mieux, mais je dois toujours beaucoup me battre pour obtenir des résultats de la moto."

Lire aussi :

Le Cannois pointe ainsi à moins de quatre dixièmes du poleman, Marc Márquez. Les sensations retrouvées lui permettent même d'imaginer mieux s'il avait pu réaliser un meilleur chrono lors de la deuxième partie des qualifications.

"Je suis content d'être à trois dixièmes, c'est quasiment rien. Les sensations en qualifications étaient bonnes, et ça m'a poussé à me dire que je pouvais trouver un dixième de mieux juste par moi-même. La moto me donnait de bonnes sensations en entrée de virage, et j'aurais pu faire un tour encore meilleur. Mais au moins je suis là."

Ambitieux en début de saison, avant de connaître une dégradation de ses performances après le Grand Prix de France, Johann Zarco apparaît plus mesuré ce week-end en Thaïlande, mais espère tout de même pouvoir se battre aux avant-postes.

Lire aussi :

"Les Ducati avec un pneu dur sont quand même constantes, avec un meilleur chrono que moi, mais si au moins je peux ne pas subir la course comme sur les trois derniers Grands Prix, ça serait déjà une première victoire personnelle. Et je pense que ne pas subir la course nous mènera dans le [top] dix. Après, on va regarder le championnat indépendants, il y a Crutchlow et Petrucci, on n'est pas loin l'un de l'autre", ajoute-t-il, lui figure à sept unités du duo précédemment cité au classement indépendants.

Reste une inconnue à régler, pour ce premier Grand Prix de Thaïlande de l'Histoire, il s'agit évidemment des pneus. Le numéro 5 a désormais une idée plus claire des gommes qu'il pense utiliser en course, une course qu'il souhaite avant tout être plaisante, pour la première fois depuis plusieurs semaines.

"Je pense que le hard sera le choix à l'arrière en course, à l'avant je préfère le medium, car je n'ai pas essayé le hard. Sur le rythme, on va tous avoir du mal en course, mais je veux l'apprécier de toute façon car je n'ai pas apprécié les trois dernières courses. Maintenant on démarre la tournée asiatique et je veux en extraire le meilleur."

Prochain article MotoGP
La grille de départ du GP de Thaïlande MotoGP

Article précédent

La grille de départ du GP de Thaïlande MotoGP

Article suivant

La pole pour Márquez malgré une Q2 moins fringante que la Q1

La pole pour Márquez malgré une Q2 moins fringante que la Q1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Thaïlande
Catégorie Qualifications
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Réactions