Zarco veut mieux se qualifier pour exploiter la Ducati en course

Après une neuvième position inattendue et encourageante à Jerez, Johann Zarco espère capitaliser sur les enseignements des deux courses en Espagne pour profite à Brno d'un tracé adapté à la Ducati.

Zarco veut mieux se qualifier pour exploiter la Ducati en course

Après ses deux premières courses avec Ducati, Johann Zarco a déjà tiré des enseignements sur le pilotage de la Desmosedici GP19 qui lui est confiée. Une course solide lors du Grand Prix d'Andalousie lui a permis d'intégrer le top 10, mais il se veut surtout rassuré de voir que les données ne le placent pas loin du groupe de tête. S'il admet qu'il a encore du travail pour être régulièrement mieux placé, il espère pouvoir profiter des caractéristiques du circuit de Brno ce week-end.

Lire aussi :

"J'ai de bons souvenirs à Brno, il y a eu une belle victoire en Moto2 en 2015, des bagarres pour la victoire en 125, et puis en MotoGP [il y a eu] des choses intéressantes, mais de meilleurs résultats en Moto2", se remémore le Français. "L'an dernier il y avait la première ligne [avec KTM] qui était bonne à prendre, ça fait des bons souvenirs. L'analyse à la maison une semaine après le Grand Prix d'Espagne, c'est que plus on peut analyser avec l'équipe, plus on se rend compte qu'il ne manque pas grand-chose pour être avec le bon groupe et jouer avec les top pilotes."

"Ce n'est pas grand-chose mais ce n'est pas ce qu'il y a de plus facile à prendre. C'est un certain déclic en tant que pilote, il faut avoir de la confiance, mais ça va venir. Je suis plutôt motivé et pressé d'aller en piste parce que Brno c'est complètement différent de Jerez, on aura l'avantage de la moto, la largeur et les grandes lignes droites pour placer la puissance. Il y a toutes les analyses de Ducati et les datas des années précédentes, j'ai souvenir en 2018 d'une course très solide de Dovizioso et de Lorenzo, que j'aime bien prendre en exemple."

Depuis les deux courses de Jerez, Zarco s'est entraîné en dépit de la chaleur mais s'est tenu à de l'exercice classique : "Rien de spécifique, il y a eu du vélo et beaucoup de chaleur, c'était sympa de faire une belle sortie en vélo mais on a souffert de la chaleur, il fallait s'arrêter souvent boire. La course à pied permet d'avoir une bonne dépense en moins d'une heure, mais rien de spécifique. Et j'ai sabré un mathusalem, une belle bouteille de six litres parce qu'on a fêté mon anniversaire avec la main droite, pour la main de la poignée de gaz", plaisante-t-il.

Lire aussi :

Sa performance satisfaisante en course à Jerez lors de la seconde manche de la saison l'a satisfait, mais Zarco sait qu'il aurait pu faire encore mieux en se qualifiant plus haut sur la grille. Il fait aujourd'hui de la performance sur un tour sa priorité, avec comme objectif principal l'accession à la Q2 et un départ depuis les trois premières lignes de la grille, de manière à pouvoir rouler dans le groupe de tête, au niveau des Ducati officielles et des pilotes Pramac. Il prend pour exemple Francesco Bagnaia, qui a réussi à débloquer de la performance avec la GP20, et juge qu'il peut lui aussi réussir à progresser malgré les limites de la moto.

"A priori oui, mais confirmer le top 10 c'est une bonne chose, car j'ai profité de plusieurs abandons. Ça veut dire que la course était difficile s'il y a eu des chutes et des erreurs, mais le but est déjà une meilleure qualification. J'ai un peu plus de temps d'adaptation que prévu avec la moto et aller en Q2 est un peu compliqué. Mais là il faut y être, et après j'ai plus de chances de partir dans les neuf premiers, dans les trois premières lignes, celles-là sont vraiment efficaces pour prendre un meilleur rythme sur les cinq premiers tours, être dans le bon groupe et partir avec eux. Il va peut-être y avoir un déclic dès demain, c’est tout le bien que je puisse me souhaiter."

"Pour être raisonnable, je ne peux pas dire 'je vise le top 5 parce que j'ai fait neuvième à Jerez', ce serait déplacé par rapport à ce que je vise. Mais si c'est prenable il ne faut pas laisser passer. L'objectif est de battre les autres Ducati pour mériter sa place pour l'an prochain. Ça fait partie des objectifs, mais on voit que les autres commencent à être habitués à la moto, à bien la gérer. Bagnaia fait une course fantastique à Jerez, malheureusement il a un pépin mécanique, mais à Jerez il était sacrément en forme, il a fait un gros step d'une course à l'autre, donc c'est le signe qu'il y a des choses que le pilote peut mieux faire."

partages
commentaires
Le titre ? Les statistiques ? Quartararo n'a aucune pression
Article précédent

Le titre ? Les statistiques ? Quartararo n'a aucune pression

Article suivant

Valentino Rossi en quête de confirmation à Brno

Valentino Rossi en quête de confirmation à Brno
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021