MotoGP
17 juil.
Événement terminé
24 juil.
Événement terminé
14 août
EL1 dans
13 Heures
:
34 Minutes
:
17 Secondes
C
GP de Styrie
21 août
Prochain événement dans
7 jours
10 sept.
Prochain événement dans
27 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
Prochain événement dans
35 jours
25 sept.
Prochain événement dans
42 jours
09 oct.
Prochain événement dans
56 jours
16 oct.
Prochain événement dans
63 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
70 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
84 jours
13 nov.
Prochain événement dans
91 jours
20 nov.
Prochain événement dans
98 jours

"Pas la bonne carte au bon moment" résume Zarco après Assen

partages
commentaires
"Pas la bonne carte au bon moment" résume Zarco après Assen
Par :
26 juin 2017 à 09:17

Au lendemain de sa première pole position en MotoGP, le Français a joué les premiers rôles en course, avant de perdre gros à l'arrivée de la pluie.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3 mène
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Johann Zarco a décrit sa course d'Assen avec une formule peut-être un peu dure à son égard : "De héros à zéro". S'il n'a pas véritablement terminé à zéro, le Français a en tout cas passé la ligne d'arrivée très loin du résultat auquel il était en droit de prétendre durant la première moitié de la course, qu'il a vécue dans le groupe de tête.

Leader dès le premier virage, Zarco a tenu jusqu'au 12e tour, avant d'être dépassé par Valentino Rossi, futur vainqueur. La suite, on la connaît : une tentative de réplique sur le Docteur, qui a conduit à un contact et, par la suite, à quelques petites phrases de l'aîné à l'encontre du rookie, mais celui-ci a malgré tout tenu bon sur ses deux roues.

C'est l'arrivée de la pluie qui a finalement fait basculer la course de Zarco. Se sentant mal à l'aise en slicks dans ces conditions – il avait deux pneus tendres –, il a été le premier à profiter de l'ouverture de la pitlane pour changer de moto et chausser les gommes rainurées. Les minutes suivantes allaient lui prouver que ce n'était pas le bon choix.

"J'étais peut-être moins à l'aise qu'eux ou en tout cas plus à la limite, or quand je suis à la limite sur le sec, je me dis que s'il commence à pleuvoir c'est sûr que je vais tomber. Je ne voulais pas être par terre", explique Johann Zarco, qui pensait par ailleurs que la pluie pouvait s'intensifier comme elle l'avait fait au warm-up le matin même.

"Quand il s'est mis à pleuvoir, j'avais vraiment peur en étant en slicks", ajoute-t-il. "Quand les drapeaux blancs ont été exposés, j'ai pris la décision de rentrer au stand. S'il avait plu plus fort, j'aurais pu être un dieu ! Au final, de héros tu passes à zéro. Mais cela fait vraiment partie du jeu, et c'est ma façon d'apprendre et d'aller chercher les podiums sur les prochaines courses."

Une préparation continue pour le podium

C'est en effet toute la base du raisonnement et de l'analyse de Johann Zarco : chaque Grand Prix doit lui apporter les enseignements nécessaires pour nourrir sa progression vers l'objectif fixé pour cette saison : monter autant que possible sur le podium.

"L'objectif est de se préparer pour être sur les podiums constamment, ça fait donc partie du protocole pour y arriver, c'est-à-dire faire des courses en tête, et même jusqu'à la mi-course. Ça prouve que ça va très, très bien. Ensuite, petit à petit, ça va le faire. Pour moi, c'est donc quand même très positif."

"J'ai donné le maximum", assure le pilote Tech3, qui promet ne pas avoir de regrets. "C'est un jeu de cartes : on n'a pas la bonne carte au bon moment, on ne gagne pas la manche. Mais c'est par ce genre de course que moi en tant que pilote et mes mécanos et techniciens en tant qu'équipe, on se programme pour être sur le podium."

Après le temps perdu lors de son passage au stand, Johann Zarco a finalement marqué les deux points de la 14e place. Il marque donc légèrement le pas au championnat, dont il conserve la sixième place mais en perdant deux points sur le leader, avec à présent 38 longueurs de retard.

Márquez savait qu'il pouvait perdre gros à Assen

Article précédent

Márquez savait qu'il pouvait perdre gros à Assen

Article suivant

Lorenzo a tenté un pari : "Je n'avais rien à perdre"

Lorenzo a tenté un pari : "Je n'avais rien à perdre"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Catégorie Dimanche - Course
Lieu Assen
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Léna Buffa