MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Une chute difficile à expliquer, mais qui ne démotive pas Zarco

partages
commentaires
Une chute difficile à expliquer, mais qui ne démotive pas Zarco
Par :
7 juil. 2019 à 17:40

Le pilote français a été stoppé net dans le troisième tour du Grand Prix d'Allemagne, mais peine à expliquer la raison pour laquelle il est tombé.

Johann Zarco a fait partie des pilotes qui ont chuté dans les premiers tours du Grand Prix d'Allemagne. Comme Fabio Quartararo et Miguel Oliveira un tour avant lui, il est parti à la faute dans le virage 3 et sa course s'est arrêtée là. Au même titre que son compatriote, c'est la première fois depuis le début de la saison que Zarco abandonne sur chute, et la deuxième fois seulement qu'il manque à l'arrivée, alors qu'à ce stade ils ne sont que deux (Petrucci et Pol Espargaró) à avoir fini toutes les courses.

Lire aussi :

Qualifié 19e, le pilote KTM avait pris l'avantage sur Syahrin et Nakagami au départ et avait réussi à remonter jusqu'à la zone des points lorsqu'il a été stoppé dans son élan. "J'étais plutôt bien parti, la piste glissait beaucoup, mais les conditions fraîches me donnaient l'espoir d'avoir pas mal de constance du premier jusqu'au dernier tour. Après un début plutôt correct, je ne voulais pas chercher à trop en faire, [je voulais] être patient et gérer. Finalement j'ai chuté et je n'ai pas pu rattraper la moto", décrit-il auprès de Canal+. "Miguel a chuté au même endroit au tour d'avant. Difficile de dire pourquoi : peut-être un peu trop d'angle, peut-être le plein d'essence qui a poussé la moto dans cette descente. Je n'ai pas pu repartir, la moto était abîmée. C'est dommage."

Déjà lors des essais de ce Grand Prix d'Allemagne, Zarco avait fait état d'une piste glissante, manquant de grip. Aujourd'hui, il lui était difficile d'expliquer si ces conditions ont pu contribuer à sa chute. "Au début de la course, il n'était pas possible de trop garder la moto stable sur les freins, à cause de ce faible niveau de grip. Normalement, une fois que la piste est un peu mieux, on arrive à contrôler cela un peu plus, mais je pense qu'il était encore trop tôt. Peut-être qu'après la mi-course ça pouvait être mieux, mais je n'ai pas atteint cette mi-course. J'ai perdu l'avant d'une manière qui ne m'a pas permis de la récupérer."

Lire aussi :

"Ça ne me démotive pas, au contraire", assure Johann Zarco, qui décrit avoir "mal à l'estomac à force de galérer comme ça depuis [qu'il est] monté sur la moto". L'issue de cette course, juste avant la pause estivale, et alors qu'il avait déjà abandonné le week-end dernier à Assen, ne lui pèse donc pas outre mesure. "Une bonne ou une mauvaise course avant la pause estivale, compte tenu de tout ce que je vis en ce moment, ça n'est pas un drame pour moi. Je sais ce que je vais faire pendant la pause estivale et, que le résultat soit bon ou pas, j'ai une grande motivation quant à ce qui doit ressortir de cette pause estivale et ce que je veux amener en République Tchèque", promet-il.

Une autre chute, ce matin, au warm-up :

Article suivant
Viñales : Deuxième derrière Márquez, le meilleur résultat possible

Article précédent

Viñales : Deuxième derrière Márquez, le meilleur résultat possible

Article suivant

Rins : "J’ai juste commis une petite erreur"

Rins : "J’ai juste commis une petite erreur"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Course
Lieu Sachsenring
Pilotes Johann Zarco
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Léna Buffa