Zarco, heureux d'avoir retrouvé un "état d'esprit de bagarre"

partages
commentaires
Zarco, heureux d'avoir retrouvé un "état d'esprit de bagarre"
Par :
1 juil. 2018 à 17:10

Après des courses plus difficiles au Mugello et en Catalogne, Johann Zarco doit se contenter de la huitième position à l'arrivée à Assen, aux Pays-Bas, mais il a passé la course dans le groupe de tête.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Le Français a retrouvé des sensations qui lui avaient manqué depuis sa fin de course expresse lors du Grand Prix de France, où il s'élançait de la pole position. La bagarre en peloton, rien de tel pour redonner le sourire à un pilote MotoGP !

"Je suis content de la course aujourd'hui, j'ai pu me battre dès le premier tour, dépasser des pilotes, garder le contact avec le groupe de tête, revenir un peu sur le groupe de tête, et ce sont des sentiments très positifs qui me manquaient depuis deux courses. Je suis content de ça, d'être de retour dans cet état d'esprit de bagarre je dirais."

Tout n'a pas été rose toutefois pour le pilote de l'écurie Tech3. Johann Zarco a en effet marqué le pas en fin de course, ce qui a été le résultat de difficultés rencontrées tout au long du week-end, et qui se sont matérialisées par un manque de rythme au moment où les autres pensionnaires du groupe de tête ont haussé le leur.

"Pourquoi je n'ai pas pu être sur le podium ou me battre pour le top 5, je dirais à cause des sept derniers tours, je glissais un peu trop car on n'a pas fait les bonnes choses durant tout le week-end, c'était toujours le désavantage que j'avais en course. C'est une leçon, une expérience, et rester avec ces gars, finir huitième, prendre les points, toujours être quatrième du championnat, c'est super car j'avais du mal", explique le Français, qui voit tout de même les points très positifs de ce week-end néerlandais.

Il pointe toutefois la mi-course, où le rythme avait baissé et où il avait notamment passé les deux pilotes officiels Yamaha, comme un moment charnière où les pilotes les plus expérimentés peuvent se permettre de réserver un peu d'énergie pour un dernier coup de collier.

"C'est peut-être ma faiblesse, quand ils ralentissent, ils reposent plus leur corps que moi, donc quand ils doivent donner un coup de cravache, ils ont économisé l'énergie. Aujourd'hui, j'ai encore eu ce problème, quand je suis revenu sur eux, même en n'étant pas si à l'aise dans le groupe, quand ils ont augmenté le rythme, je n'ai pas pu suivre", avoue-t-il.

Le porteur du numéro 5 avait l'habitude, dans sa première saison en catégorie reine, de choisir des pneus plus tendres, principalement à l'arrière, que ses adversaires, mais une nouvelle fois ce dimanche à Assen, c'est le choix inverse qu'il a opéré, avec une gomme hard à l'arrière.

Un choix que Johann Zarco ne regrette absolument pas, lors d'une course qui a sacré le pneu soft arrière de Marc Márquez, mais qui a aussi vu une multitude de combinaisons pneumatiques se battre aux avant-postes.

"Je pense qu'avec le soft j'aurais eu trop de mouvement, et une moto vraiment instable. Le choix était bon, mais on peut voir des choix différents de la part de beaucoup de pilotes, et on a de tout sur le podium. Pour un tour en qualifications, on ne peut pas faire ce que j'ai fait hier avec le hard, donc on a le soft pour deux tours en qualifs, et puis le hard pour la course."

Article suivant
Rossi : "Pas un dépassement très intelligent" de la part de Dovizioso

Article précédent

Rossi : "Pas un dépassement très intelligent" de la part de Dovizioso

Article suivant

L'impact avec Rossi, "un moment très effrayant" pour Lorenzo

L'impact avec Rossi, "un moment très effrayant" pour Lorenzo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Catégorie Course
Lieu Assen
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Michaël Duforest
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu