Zarco : "Continuer de croire en de bonnes choses"

Le pilote français a, comme il le prévoyait, connu une course difficile sur le Circuit of the Americas, au Texas. Bien que KTM n’ait pas encore pu lui apporter les nouveautés qu’il attend, il garde son optimisme et se tourne déjà vers le prochain Grand Prix.

Zarco : "Continuer de croire en de bonnes choses"

En difficulté tout au long du week-end, et même depuis le début de la saison, Johann Zarco savait que la course d’Austin serait compliquée. Bénéficiant des nombreux couacs arrivés à ses adversaires, il a pu terminer en 13e position et réaliser ainsi son meilleur résultat avec KTM. Celui-ci reste cependant loin des objectifs qu’il s’était fixés à son arrivée chez le constructeur autrichien, mais il ne baisse pas les bras.

Lire aussi :

La patience est de mise

"Je n’ai pas été surpris d’avoir des difficultés et d’être si loin car durant tout le week-end nous avons eu ce rythme lent", a-t-il déclaré lors de son point presse d’après-course. Ce troisième Grand Prix de l’année a été "difficile" pour le Français, qui a dû faire avec le matériel dont il disposait, sans que des améliorations ne soient possibles pour le moment. Ce package lui pose justement problème, et il ne parvient pour l’instant pas à en tirer le maximum, contrairement à son coéquipier.

Plus expérimenté de deux ans sur la KTM, Pol Espargaró a réalisé une superbe cinquième place en qualifications, avant de terminer neuvième de la course, exactement là où Zarco vise d’être. "Pol arrive quand même à bien s’adapter à la moto, mais il y a certaines limites. Moi j’essaye de faire le maximum, je n’ai pas encore de bonnes sensations", a-t-il ajouté auprès du site officiel du MotoGP, avant de mettre en avant les côtés positifs.

"J’ai quand même été chanceux que pas mal de pilotes aient fait des erreurs, aient chuté ou aient eu des problèmes techniques. Ça m’a permis de terminer 13e. J’ai moins souffert qu’en Argentine, donc cela me permet d’avoir un peu moins de déception. Il faut patienter pour avoir des jours meilleurs."

Bien qu’il tente de rester optimiste, le Français reconnaît pour autant traverser le moment le plus difficile de sa carrière : "Je suis au meilleur moment de ma carrière pour faire des podiums et gagner des courses, et je dois développer un projet qui n’est pour l’instant pas prêt pour gagner des courses. C’est un peu difficile d’accepter que cela prendra peut-être beaucoup de temps, ou pas. Je suis un sportif. Évidemment qu’on essaye d’être positif et d’avoir un état d’esprit optimiste pour continuer à se lever chaque matin."

KTM impuissant pour le moment

Mike Leitner, le team manager de KTM, n’a pas caché sa déception de voir sa nouvelle recrue autant peiner ce week-end. "Nous étions très heureux [samedi] lorsque Pol a réalisé la cinquième place en qualifications, mais bien sûr nous ne sommes pas contents de voir que Johann a encore vraiment du mal à trouver un bon feeling avec notre package", a-t-il déclaré au micro du site officiel du MotoGP.

"Nous travaillons dessus, et la seule chose que nous pouvons faire est de résoudre les problèmes en travaillant, donc nous essayons de l’aider autant que nous le pouvons, et il tente de gérer du mieux qu’il le peut. Nous allons nous battre. Ici on ne peut que l'aider au niveau des réglages afin qu'il ait un meilleur feeling sur la moto, mais dans le futur nous regarderons comment nous pourrons l'aider avec le matériel."

Zarco a en effet appuyé sur l’arrivée potentielle de nouveautés du côté du clan autrichien dès le prochain Grand Prix, dans deux semaines : "J’espère avoir peut-être de nouvelles choses à Jerez pour avoir un meilleur feeling et pouvoir me bagarrer au moins pour le top 10, qui reste quand même l’objectif principal."

Cependant, il est resté très prudent : "Si j’attends trop des changements de la moto et qu’ils n’arrivent pas, je vais être encore plus triste. Je vais donc essayer d’arriver aussi neutre que possible, et prendre le plus d’informations que je peux. […] Si de petites choses me permettent de prendre une bonne voie pour améliorer mon feeling et ensuite être en mesure d’utiliser mes qualités, je serai le premier content."

Lire aussi :

Après trois premiers Grands Prix compliqués, Johann Zarco se tourne donc pleinement vers le prochain rendez-vous MotoGP, en gardant son état d’esprit habituel, qui est de rester calme et de travailler dur. "J’arrive toujours neutre sur chaque piste afin de donner le meilleur et de recevoir les meilleures informations possibles de la moto. Peut-être que j’aurai quelques mises à jour. Je croise vraiment les doigts pour avoir un meilleur feeling, et si ce n’est pas le cas, cela ne sera pas la fin du monde. Il faut continuer à travailler et croire en de bonnes choses", a-t-il conclu.

partages
commentaires
Miller sur les conditions de piste : "J'ai bien failli me tuer"
Article précédent

Miller sur les conditions de piste : "J'ai bien failli me tuer"

Article suivant

Le long lap, sanction alternative pour les départs anticipés ?

Le long lap, sanction alternative pour les départs anticipés ?
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021