MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Bien contrôler la KTM et marquer des points, l'objectif de Zarco

partages
commentaires
Bien contrôler la KTM et marquer des points, l'objectif de Zarco
Par :
10 août 2019 à 15:18

Le Français se félicite d'une journée bien menée, constante, bien que les coups d'éclat et le top 10 en course ne soient pas à l'ordre du jour pour le moment.

Gêné hier par un problème technique qui lui a coûté en grande partie les EL2, Johann Zarco a tenté de rattraper le temps perdu ce samedi, mais n'a pas pu remonter dans le top 10 lors des EL3. Engagé dans une Q1 très disputée, il en a finalement obtenu le sixième temps, en 1'24"392.

"Une journée plutôt bonne. On a rattrapé correctement le petit problème technique qui m'a mis un peu dedans [vendredi] et aujourd'hui il y a eu beaucoup de tours assez compétitifs", se félicite le pilote français, qui retient une "bonne journée, régulière", récompensée par la 16e place sur la grille de départ, son troisième meilleur placement après la 14e place au Mans et son départ la semaine dernière depuis la première ligne. "Il aurait peut-être été possible d'être en Q2, mais je donne le meilleur de moi-même et aujourd'hui je n'ai pas pu être plus rapide que ce 1'24"3", assure-t-il.

Lire aussi :

S'il n'a pas réalisé de coup d'éclat comme ont pu en faire quelques autres pilotes, Zarco a tout de même gardé les yeux bien ouverts, et notamment sur la performance de Pecco Bagnaia, auteur de sa meilleure qualification de l'année avec un deuxième temps en Q1 puis la cinquième place décrochée en Q2. "Le dernier tour de qualifs était intéressant", décrit le #5 auprès de Canal+. "J'avais Bagnaia devant, lui a amélioré dans ce dernier tour, moi aussi. Je n'ai pas pu m'accrocher assez à lui mais j'ai quand même pu voir ses points forts et j'ai pu tenter de donner ces informations au team."

Autre rookie en vue ce week-end, Miguel Oliveira, qui semble tirer parfaitement profit des évolutions reçues sur sa RC16 pour s'inviter régulièrement dans la première moitié du classement. Une performance que Johann Zarco voit comme un signe encourageant. "Je sais ce qu'il fait et cela fait maintenant de nombreuses courses qu'il arrive à mener un travail régulier. Il l'a très bien fait, il a vraiment l'esprit frais pour s'adapter à cette moto et c'est la raison pour laquelle il a été meilleur que moi sur les dernières courses."

"J'ai parlé aussi avec son chef mécanicien, Guy [Coulon], et ils essayent vraiment de conserver une moto très constante, pour prendre le temps de s'y adapter, et c'est ce que je n'ai pas fait, parce qu'on pousse vraiment et on essaye de tester des choses pour ouvrir de nouvelles portes. Ça n'est pas le même travail mais pour le moment son travail prend l'avantage sur moi", explique-t-il. "Nous on est aussi en train d'essayer tellement de choses tout le temps, pour au moins mettre le doigt sur un gros pas en avant, que ça nous empêche d’être très constants dans notre boulot ou moi dans mes sensations, mais c'est aussi voulu."

Lire aussi :

Une moto plus sous contrôle

Le premier pilote KTM sur la grille de départ comme au classement des essais libres est toutefois Pol Espargaró. Dix-septième des EL4 à la mi-journée, Johann Zarco s'y est classé à sept dixièmes de son coéquipier, en atteignant un meilleur temps de 1'25"146. Un rang qu'il espère pouvoir améliorer demain en course, même s'il pressent qu'il sera là aussi difficile d'envisager un quelconque coup d'éclat.

"Je n'ai pas le rythme pour être dans les dix premiers, mais c'est vraiment un objectif que je ne pourrai viser que quand tout ira à la perfection. Il s'agit donc au moins de faire une course pour être dans les points. Comme je dis, il faut que j'arrive à canaliser l'énergie pour garder la moto sous contrôle et donc faire une course qui soit la plus constante possible pour signer de bons chronos mais sans pour autant faire quelque chose d'extraordinaire", annonce Zarco, qui veut retenir les signes de progression : "La vitesse n'y est pas, mais il n'y a pas de chute non plus. J'ai quand même la moto beaucoup plus sous contrôle et ça me permet de pouvoir tenter des choses en pilotage qui ne me sont pas habituelles. Au moins, quand je les tente, je ne tombe pas, donc c'est une manière de voir un pas en avant."

Article suivant
Officiel - Le Red Bull Ring au calendrier MotoGP jusqu'en 2025

Article précédent

Officiel - Le Red Bull Ring au calendrier MotoGP jusqu'en 2025

Article suivant

"Surpris" par le gouffre, Márquez voyait "tout le monde plus proche"

"Surpris" par le gouffre, Márquez voyait "tout le monde plus proche"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Autriche
Catégorie Q1
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Johann Zarco
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Léna Buffa