MotoGP
02 août
-
04 août
Événement terminé
09 août
-
11 août
Événement terminé
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
C
GP d'Aragón
20 sept.
-
22 sept.
Prochain événement dans
3 jours
04 oct.
-
06 oct.
Prochain événement dans
17 jours
C
GP du Japon
18 oct.
-
20 oct.
Prochain événement dans
31 jours
C
GP d'Australie
25 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
Prochain événement dans
45 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
59 jours

Zarco aurait demandé à KTM la rupture de son contrat

partages
commentaires
Zarco aurait demandé à KTM la rupture de son contrat
Par :
11 août 2019 à 21:24

Le PDG de KTM a révélé que Johann Zarco lui aurait demandé de résilier le contrat le liant à la marque. Une requête face à laquelle le constructeur autrichien souhaiterait se montrer conciliant.

Selon des informations révélées par Speedweek, Johann Zarco aurait demandé à KTM la résiliation prématurée et à l'amiable de leur contrat, censé courir jusqu'à la fin de la saison prochaine.

Après 11 courses, les difficultés du Français n'ont échappé à personne, lui qui avait rejoint le constructeur autrichien après deux titres en Moto2 et deux saisons très prometteuses en MotoGP au guidon de la Yamaha du team Tech3. Passé pilote officiel avec la marque de Mattighofen, avec laquelle il avait signé un contrat de deux ans, Zarco peine à l'heure actuelle à retrouver les bonnes sensations qui étaient les siennes au guidon de la Yamaha, mais aussi à rivaliser avec son coéquipier.

Lire aussi :

Bien qu'il ait offert la semaine dernière à KTM sa première qualification en première ligne, le #5 n'a obtenu pour meilleur résultat en course à ce stade qu'une dixième place. Actuellement crédité de 22 points, contre 61 pour Pol Espargaró, Zarco est en difficulté et cela se voit et se ressent. Un accès de colère filmé par des caméras de télévision lui avait valu dès le début de la saison européenne un rappel à l'ordre de la part de son équipe et une réaction ferme de la part de Stefan Pierer, PDG de KTM AG.

Aujourd'hui, il ne s'agirait plus de s'opposer, mais de trouver une issue satisfaisante pour les deux parties, car à en croire ce qu'indique Stefan Pierer, c'est le pilote tricolore lui-même qui aurait décidé de jeter l'éponge. "Il m'a demandé à Spielberg si nous pouvions résilier le contrat à l'amiable", a déclaré le PDG de KTM AG à Speedweek.

Celui-ci semble se montrer conciliant. "Nous épargnerons à Johann Zarco tout litige juridique, afin qu'il puisse se concentrer sur le pilotage. Nous ne lui avons assuré immédiatement. Cette solution est la meilleure pour les deux parties", indique Pierer, répétant à plusieurs reprises son souhait "d'aider" le pilote. Évoquant des syndromes de "burn-out" chez le Français, le patron de KTM craint qu'il n'ait "atteint ses limites psychologiques" et juge que son abandon à Assen en aurait été l'un des symptômes.

Lire aussi :

Reste à savoir s'il s'agirait d'un divorce immédiat ou si celui-ci interviendrait à la fin de la saison, une question sur laquelle Pierer laisse la porte ouverte. "Il peut le décider lui-même. Il nous dira s'il veut continuer jusqu'à la fin de la saison. Il a soudain semblé très détendu lorsqu'il a obtenu mon consentement pour mettre fin au contrat", indique-t-il. "Je suis curieux de voir si ce soulagement se ressentira en piste et quels résultats il obtiendra lors du prochain Grand Prix s'il décide de continuer jusqu'à la fin de la saison."

Si un divorce se profile à court ou moyen terme, il faudra à KTM évaluer qui serait en mesure de remplacer Johann Zarco. Si le nom de Jack Miller a d'emblée été évoqué, aidé en cela notamment par le fait qu'Aki Ajo, partenaire de KTM en Moto2, soit son manager personnel, le pilote australien privilégie toutefois l'option Pramac, qui après s'être obscurcie ces derniers jours, est à nouveau d'actualité. Plus disponible, et notamment si la rupture devait être consommée dès à présent, Mika Kallio pourrait à nouveau être aligné en course après avoir disputé plusieurs wild-cards et remplacements pour le compte de KTM depuis le début du programme.

Une 12e place solitaire en Autriche

Ce dimanche après-midi, à l'occasion du Grand Prix à domicile de KTM, Johann Zarco s'est classé 12e au terme d'une course en grande partie solitaire. "Douzième c'est plutôt positif, je ne suis pas déçu comme je l'étais lors des courses précédentes", témoignait-il à l'arrivée auprès du site officiel du MotoGP. "J'ai pris un bon départ, c'était important pour gommer le mauvais départ de la République Tchèque. J'ai fait quasiment toute la course en 12e position, et à un moment donné, j'espérais rattraper ce groupe des dix premiers, parce qu'ils étaient très proches et je roulais quasiment comme eux. Mais ne pas avoir réussi à trouver un rythme en dessous des 1'25" m'a empêché de recoller, et après ils ont pu prendre un peu plus de vitesse et partir. C'est une bonne 12e place, ce sont toujours des points, ça reste une satisfaction."

Ce résultat, bien qu'étant le deuxième meilleur du pilote français avec KTM, n'a toutefois pas été accueilli comme une satisfaction par son équipe. "Johann a réussi à entrer dans les points. Une nouvelle fois, nous avons fait des séances correctes, mais il n'a pas pu se placer dans le même groupe que Miguel [Oliveira]", regrettait Mike Leitner, team manager Red Bull KTM, qualifiant cette 12e place comme n'étant "pas fantastique", tout en se félicitant que KTM ait "heureusement pu compter sur Miguel, qui a réalisé une bonne performance sur [la] moto" après l'abandon prématuré de Pol Espargaró.

Avec Emmanuel Touzot

Article suivant
Márquez beau perdant : "Une superbe bataille car on se respecte"

Article précédent

Márquez beau perdant : "Une superbe bataille car on se respecte"

Article suivant

KTM officialise une rupture à l'amiable avec Zarco

KTM officialise une rupture à l'amiable avec Zarco
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Johann Zarco
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Léna Buffa