Zarco : "Ce qu'a fait Miller, je n'aurais pas pu le faire"

partages
commentaires
Zarco :
Par : Willy Zinck
7 avr. 2018 à 22:34

Le Français a de nouveau réalisé une séance de qualifications de premier choix, mais ne s'est pas senti en mesure de prendre le risque de chausser les pneus slicks pour aller chercher une deuxième pole consécutive.

Le deuxième, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, le poleman Jack Miller, Pramac Racing, le troisième, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Le deuxième, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, le poleman Jack Miller, Pramac Racing, le troisième, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Il n'a peut-être pas signé de deuxième pole position d'affilée, mais Johann Zarco prendra le départ depuis la première ligne de la grille pour la sixième fois de suite. Un résultat plus qu'honorable et acquis dans des conditions très piégeuses, qui l'ont finalement dissuadé de s'essayer aux pneus slicks, comme a pu le faire l'homme le plus rapide du jour, Jack Miller.

Pourtant, la possibilité d'un recours aux slicks avait été sérieusement envisagée par l'équipe Tech3, comme le prouve la seconde Yamaha de l'équipe préparée en ce sens. "Ma seconde moto était prête avec des pneus slicks", a confirmé Zarco en conférence de presse. "J'ai fait un temps avec les pneus pluie, puis j'ai vu quelques gars y aller en slicks. Je savais que c'était le cas de Jack [Miller], et nous avons regardé les secteurs."

Faute de temps, Zarco est resté prudent

Le dilemme s'est alors rapidement posé : fallait-il changer de fusil d'épaule et monter des slicks et accepter les risques qui vont avec, ou bien assurer sa position ? À cette interrogation, le Français a préféré l'approche la plus prudente.

Une décision plus que compréhensible quand on voit le nombre de fois où son adversaire australien a failli chuter. "Nous n'avons pas pu attendre un tour complet pour voir si cela valait le coup ou non", explique le Cannois, qui faute de temps n'a pas voulu prendre de risque. "Alors, quand j'ai dû choisir, j'ai dit que j'allais rester avec les pneus pluie et que j'allais attaquer. Je pense que c'était la bonne chose à faire, car ce qu'il [Miller] a fait avec les slicks, je n'aurais pas pu le faire. Pour moi, dans les virages 7 et 8, il y avait trop d'eau."

Reste qu'avec la troisième place sur la grille, il y a possibilité de faire un bon coup en Amérique du Sud pour Zarco, même si pour cela il faudra ne pas commettre d'erreur sur une piste piégeuse. "Je suis content de la troisième place, c'est une bonne opportunité pour le podium demain, quelles que soient les conditions", affirme le numéro 5. "En cas de pluie, on restera simplement concentré et on croisera les doigts pour le podium. […] Tous les pilotes aimeraient bien que ce soit totalement mouillé ou totalement sec, mais il semble qu'au final cela va être moitié-moitié."

À choisir, Zarco préférerait tout de même que la course se déroule sur le mouillé, conscient que ce type de condition lisse les performances entre les pilotes. "Il semble qu'en cas de pluie j'ai plus de chance de rester devant", reconnaît-il. "Mais sur le sec il y a as mal de gars qui sont plus rapides que moi. Sur les choses difficiles [que nous avons rencontrées] le vendredi, j'espère que nous avons compris [ce qu'il fallait améliorer] en cas de warm-up sur le sec demain. Ce sera alors bien de me tester, et de tester la moto, afin de trouver un rythme."

Prochain article MotoGP
Pedrosa : "Je n'étais pas certain que le temps suffirait pour la pole"

Article précédent

Pedrosa : "Je n'étais pas certain que le temps suffirait pour la pole"

Article suivant

Les plus belles photos du samedi en Argentine

Les plus belles photos du samedi en Argentine
Load comments

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Catégorie Qualifications
Lieu Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions