Zarco : "Deuxième, c'est fantastique !"

partages
commentaires
Zarco :
Par : Basile Davoine
21 mai 2017 à 13:50

Héros local et national, Johann Zarco a décroché son premier podium en MotoGP devant son public, qui l'a poussé tout au long des 28 tours de course.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Le top 3 en qualifications : le poleman Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, deuxième place Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, troisième place Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Ce résultat lui semblait promis, mais c'était avant tout le rêve des fans français sur le circuit Bugatti. Le réaliser n'avait rien d'évident, même après avoir décroché le troisième chrono des qualifications. Johann Zarco l'a bel et bien fait : monter sur son premier podium dans la catégorie reine à l'occasion de son Grand Prix national. 

Pour le pilote Tech3, c'est presque devenu une habitude de venir se frotter aux tout meilleurs en ce début de saison. Ce Grand Prix de France n'a pas dérogé à la règle, après un choix de pneus agressif qui lui a permis de prendre la tête dès le premier virage. Tenir la distance avec la combinaison de pneus tendre-tendre devait forcément être compliqué, mais après avoir tenu tête à Maverick Viñales puis Valentino Rossi, le Français semblait bien parti pour assurer la troisième place. Jusqu'à ce que le combat des deux pilotes d'usine devant lui ne conduise le Docteur à terre.

"C’est fantastique. La course a été agréable, j’ai pris un bon départ", résume Zarco. "Je me sens performant au départ et dans les premiers virages depuis le début. Ensuite, j’ai essayé de maîtriser mes pneus. J’ai réussi à maintenir un bon rythme. J’ai continué à gérer les pneus, et quand Rossi m’a passé, c’est très étrange, il a rattrapé Viñales en très peu de temps. Puis ils se sont battus, je m’attendais à ce que ce soit une grande bataille avec peut-être un accident !"

"Merci à tous pour votre soutien. J’ai pu entendre la Marseillaise avant le départ. Je me demandais si on pourrait l’entendre de nouveau, mais deuxième, c’est fantastique. Je vais continuer de faire de mon mieux pour signer d’autres podiums." 

"Le travail a été accompli"

Après avoir goûté au champagne sur le podium, Zarco pouvait revenir un peu plus en détail sur cette course presque digne d'un rêve, au micro d'Eurosport.

"C'était une course magnifique, vraiment un super rythme", se réjouit-il. "Je me suis senti bien d'entrée, donc j'ai voulu attaquer pour faire mes trajectoires, avoir mon espace, puis économiser mes pneus. Valentino est passé, il avait un rythme en plus. J'ai vu que ça se bagarrait, je pensais à la 500e victoire de Yamaha en me disant 'Pourquoi pas moi ?'. Rossi a chuté. Vingt points de pris, devant le public, c'est vraiment un effet génial. Ils attendaient ça. En continuant sur ce rythme, je vais pouvoir en avoir d'autres. Quand Viñales est passé, ça m'a sans doute permis de garder le rythme sans faire d'erreur." 

"Je pense que le travail a été accompli. J'étais attendu et j'ai bien rempli le contrat. Le statut MotoGP, c'est passer d'un statut incognito à presque un statut de star. Gardons les pieds sur terre de toute façon, j'ai pas mal de maturité pour les garder. Je me dis que ce n'est pas donné à tout le monde, donc j'en profite."

Pour Hervé Poncharal, directeur de l'équipe française, ce résultat constitue non seulement une grande joie mais aussi une belle récompense pour un travail qui porte ses fruits. La deuxième place est la cerise sur le gâteau, là où un podium seul l'aurait déjà largement comblé.

"Le palpitant va bien, mais ça s’est calmé par rapport à ce que c’était sur la grille", confie-t-il au micro d'Eurosport. "Une course fabuleuse, fantastique. Johann est parti comme d’habitude comme un missile. On savait que l’option qu’on avait choisie nous handicaperait peut-être sur la fin de la course, mais c’était la volonté de l’équipe et du pilote. Il a été intelligent, il n’a pas cherché à forcer le destin. Malheureusement pour Valentino, cette bataille a été incroyable, même les vieux lions peuvent faire des erreurs." 

"Deuxième ou troisième, ça ne changeait pas grand-chose, on voulait un podium, on ne joue pas le championnat. Tous les top guns ont un résultat blanc maintenant. Il y a un #5 qui va être de plus en plus forts dans ce championnat. Le meilleur est à venir ! Ça fait un bien incroyable, c’est de la folie. C’est tout simplement génial."

Article suivant
Course - Rossi perd tout dans les derniers mètres ; Viñales et Zarco jubilent

Article précédent

Course - Rossi perd tout dans les derniers mètres ; Viñales et Zarco jubilent

Article suivant

Championnat - Le gros coup de Viñales, la remontée de Pedrosa

Championnat - Le gros coup de Viñales, la remontée de Pedrosa
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de France
Catégorie Course
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions