Zarco vise la Q2 après un vendredi "bon pour le moral"

Quatrième des deux premières séances d'essais libres, Johann Zarco se veut positif pour le reste du week-end de Brno, même s'il juge avoir encore du travail à faire dans la confiance et l'exploitation des pneus.

Zarco vise la Q2 après un vendredi "bon pour le moral"

Encouragé par un top 10 il y a deux semaines à Jerez, Johann Zarco semble très bien s'approprier la Ducati Desmosedici GP19, puisqu'il a signé le quatrième temps des deux séances d'essais libres du jour à Brno. Le pilote Avintia tempère l'importance de ces résultats, et surtout celui du matin, mais reconnaît qu'il gagne en confiance et en optimisme après de tels débuts au Grand Prix de République Tchèque. Outre la performance pure, Zarco a également profité de cette journée productive pour tester le comportement de la GP19 avec les pneus tendres et medium, usés et neufs, et note des changements positifs dans l'équilibre de sa moto.

Lire aussi :

"Un bon vendredi, P4 le matin et P4 l’après-midi c’est bon pour le moral. Ce matin ça pouvait être pris avec des pincettes car on ne sait pas qui met un pneu neuf ou non", a déclaré le Français. "Le début des Essais Libres 1 était bon, difficile d’établir des références tout de suite et d’être à l’aise, mais je savais que grâce à la puissance de la moto, si je faisais ce qu’il fallait, je pouvais tout de suite être rapide. J’ai commencé avec un pneu arrière medium, c’était un peu étrange avec ce pneu quand il était usé, et pour clarifier le feeling en fin de séance j’en ai utilisé un neuf, et ça m’a aidé à faire un bon chrono et la quatrième place. C’était bien, il y a eu tout de suite de bons progrès avec le pneu neuf."

"L’après-midi, on savait qu’on allait utiliser le pneu tendre, il ne dure pas, c’est la caractéristique de Brno, il y a une grosse différence entre les deux premiers tours d’un pneu et le reste. Nous avons aussi les informations de l’autre moto et des autres Ducati. Mais avec le pneu usé, on a essayé des choses sur la moto qui m’ont donné un meilleur feeling avec l’avant quand je freinais, et de là, avec le pneu tendre neuf, j’étais heureux d’avoir plus de grip et de pouvoir l’utiliser pour être performant sur un tour. Je suis heureux d'avoir fait 1'56"5, le meilleur temps n'était pas loin, c'est toujours mieux d'être premier mais c'est très serré ! Avoir la possibilité de faire un tour rapide quand c'est nécessaire est une bonne chose, et là c'est le cas donc j'en suis heureux."

"C’était important pour préparer la qualification et avoir une chance en Q2. On a fait quelques changements qui m’ont permis de pousser dans la bonne direction pour utiliser le potentiel de la moto, ça vient et c’est positif. J’ai pu utiliser les pneus neufs, sentir que ça accroche, ça me donne confiance et c’est cool. confiance et c’est cool. Il faudra être concentré demain, ce sera encore plus rapide, et si je fais de bons EL3 je peux aller directement en Q2 et préparer une meilleure course."

Le fait de terminer les deux séances du jour en quatrième position aide aussi Zarco à avoir confiance pour la suite du week-end. Il attend toutefois de voir à quel point il lui sera possible de pousser avec le pneu tendre, dont la dégradation est très rapide sur le circuit tchèque. Par ailleurs, le Français cherche à adapter son pilotage au grip très différent de celui de Jerez et espère pouvoir tirer parti du fait qu'il n'était pas pleinement en confiance en Espagne pour trouver plus aisément ses limites à Brno.

Lire aussi :

"Nous avons un point d’interrogation avec le pneu tendre. Je ne peux pas, avec la quatrième place aujourd'hui, avoir de gros objectifs pour le reste du week-end, je dois juste en profiter et si je peux rester dans le top 5, ce sera fantastique. Mais il faut d’abord faire beaucoup de tours, bien contrôler la moto et en faisant bien ce travail, les résultats viendront."

"Avant, on a beaucoup roulé à Jerez où le grip était fantastique car la piste était en très bon état, et même s’il faisait très chaud il y avait moyen d’aller chercher des angles incroyables au freinage. Et [on a] le réflexe de vouloir faire tout de suite la même chose à Brno, avec 20 km/h de plus qu’à Jerez, et on doit composer avec les bosses. Il y a des réflexes de Jerez que j’avais du mal à prendre, je suis encore dans cette direction d’apprentissage, et la marge de progression que j’avais m’a peut-être permis de rester sur les roues aujourd'hui."

Malgré les bonnes performances attendues de Ducati à Brno, Zarco note les bonnes dispositions des Yamaha, déjà entrevues à Jerez, et les progrès de KTM. Le Français observe un resserrement dans la hiérarchie : "Sans doute, parce que les années passent et ne se ressemblent pas, sauf à Spielberg où Ducati a encore plus d’avantage. Mais Brno ça a toujours été plus délicat, je ne suis pas étonné de voir les deux Yamaha Petronas devant, ce nouveau pneu leur a donné un bon feeling et là, peut-être qu’ils ont plus de souci en pneus usés, mais le pneu neuf accroche tellement que ça ne m’étonne pas qu’ils soient devant, car ils arrivent vraiment à utiliser leur vitesse de passage."

"La KTM a fait un pas en avant incroyable, Pol va de plus en plus vite mais il y a aussi Binder qui va très vite et qui était presque prétendant au podium à Jerez avant de chuter, et pareil avec Oliveira qui n’était pas loin. Il est constant, quand il faut faire le tour vite il le fait, et là il le répète à Brno. Donc ils ont fait un sacré step, si ce n’est pas Binder c’est Oliveira, et si ce n’est pas un des deux ça peut être Pol, donc ils ont trois gars au même niveau qui jouent les places devant. KTM et Ducati ça se ressemble un peu car il y a un moteur en V, mais la Yamaha et la Suzuki sont vraiment différentes, et il y a aussi la Honda, Nakagami est très performant. Les motos se retrouvent bien, je ne sais pas si c’est grâce au pneu, je ne me pose pas la question, j’ai autre chose à penser. "

partages
commentaires
Viñales tente de ne pas se laisser perturber par Quartararo

Article précédent

Viñales tente de ne pas se laisser perturber par Quartararo

Article suivant

Bagnaia vise un retour au GP de Styrie après son opération

Bagnaia vise un retour au GP de Styrie après son opération
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021